L’histoire de Pauline et Camila

temoignage-pauline-marraine-camila

Un lien se crée

Première photo Camila

Notre histoire commence en 2011 : j’ai alors 26 ans, des rêves de voyages plein la tête, un mini appartement, un amoureux et un emploi stable (je viens de signer mon tout premier CDI). Je me sens plutôt chanceuse alors je décide de faire quelque chose pour aider un peu les autres, à mon échelle.

Et voilà que je me retrouve en 3 clics la marraine de la petite Camila, qui vit en Bolivie et qui a une petite bouille à croquer ! C'est encore un bébé, elle vient tout juste de souffler ses trois bougies. 

Ma première lettre

Écrire la première lettre n’est pas chose facile : je renoue doucement avec mon espagnol et je ne sais pas trop quoi lui raconter. Alors je lui décris ma vie quotidienne, ma famille, mes voyages... Et surtout, je lui pose pleins de questions !

Mon premier courrier est vite écrit finalement, j'ai tant de choses à apprendre sur Camila et sa famille. J'attends avec impatience de recevoir sa réponse. Quelle excitation quand je reçois sa première lettre : c’est sa maman Zulema qui a pris la plume pour me parler de sa famille et me remercier. Il y a beaucoup d’émotion dans ces mots, ça me touche beaucoup.

Les années passent

Au fil des lettres, j'apprends à découvrir la famille de Camila. Ses parents sont tous les deux enseignants. Elle a une grande soeur, Iblin, et un grand frère, Jaime, qui l'aident à écrire ses courriers. 

Je reçois de nombreux dessins de ma filleule qui me touchent énormément. Camila grandit, c'est toujours un plaisir de recevoir une nouvelle photo chaque année. Je découvre qu'elle a une véritable passion pour les peluches. Je grandis moi aussi : je me marie et deviens maman. Je raconte ces moments importants à ma filleule. J'aime également partager nos échanges avec mes filles. Elles participent au parrainage, elles aussi, en faisant des dessins pour Camila « qui habite très très loin ».

Camila grandit

La rencontre tant attendue

Et puis en Novembre 2018, l’occasion se présente et je pars en Bolivie pour la rencontrer.

Je me retrouve un peu timide et fébrile quand l’équipe vient me prévenir qu’elle est là, avec sa maman, et qu’elle m’attend ! Camila ne l'est pas apparemment : elle arrive en courant pour venir me faire un câlin, et je suis très émue tout d’un coup. Nous passons la journée tous ensemble à discuter, à nous balader, à jouer. On s’arrête même dévorer une énorme glace, et c’est un bonheur pour moi de la voir avec ce sourire. Elle me dit plein de paroles gentilles : je prends conscience qu’elle m’a fait une réelle place dans sa vie. Elle est fière que je sois venue jusqu’ici pour la rencontrer et me pose des milliers de questions. 

Pauline et Camila
Pauline rencontre Camila et sa famille

Je n’oublierai pas cette rencontre. Voilà sept ans que je parraine Camila et je suis fière de voir la petite fille adorable qu’elle est devenue. Être sa marraine est très important à mes yeux et malgré les kilomètres qui nous séparent, j'ai très souvent une pensée pour elle.  

 

 

Vous aussi, changez la vie d'un enfant et la vôtre !