Marie-Thérèse, grand-mère au grand coeur | Vision du Monde
enfants-au-bangladesh-parrainage-vision-du-monde

Avec Manou, le parrainage c'est avant tout une aventure familiale

Cette grand-mère au grand coeur a accepté de partager avec nous sa touchante histoire.

Marie-Thérèse s'est rendue à l'un des événements organisés par Vision du Monde, pour aller à la rencontre d'autres parrains et découvrir les équipes de l'association.

"Un jour, un appel téléphonique, mon mari décroche... très contente de ne pas répondre, j'écoute d'une oreille, puis des deux.

C'est une charmante déléguée de Vision du Monde. Nous n'avons pas connaissance de cette association, mais une de nos filles est déjà marraine d'un enfant pour une autre ONG.

Nous nous disons que maintenant que nos petits-enfants grandissent, c'est le bon moment d'élargir notre cercle d'amour et de participer à apporter un peu de bonheur à d'autres enfants, plus démunis

 

manou-temoignage-parrainage-vision-du-monde

 

Cet appel tombait à pic, c'est pourquoi nous avons décidé de franchir le pas. Cela fait maintenant 3 ans que nous sommes devenus parrains d'une petite fille du Bangladesh.

 

Le-parrainage-vu-par-Manou-parrainage-vision-du-monde

 

Nous sommes très heureux, nous avons vraiment l'impression d'avoir une nouvelle petite fille, nous la voyons grandir, nous suivons son parcours scolaire, nous savons ce qui se passe de nouveau dans son village... Nous attendons toujours avec joie de ses nouvelles. 

Puis, dernièrement, nous avons reçu une invitation à un premier brunch dans notre ville. Très heureuse de pouvoir faire connaissance avec d'autres parrains, je m'y suis rendue. Lors de cet événement, j'ai pu rencontrer Mélanie et Sandrine, deux membres de Vision du Monde, des personnes dévouées, chaleureuses et disponibles. J'ai également pu échanger avec des parrains très engagés, qui m'ont donné envie d'en faire plus, de faire découvrir la joie du partage. Et pourquoi pas de partager cette richesse avec quelqu'un de très proche !

Parmi mes petits-enfants, j'ai une petite fille de 14 ans. J'ai tout de suite pensé que nous pourrions partager quelque chose de fort ensemble. Nous n'habitons pas la même ville et ce projet nous rapprocherait. Elle a tout de suite aimé l'idée, posé beaucoup de questions, donné ses préférences... Je lui ai expliqué que si elle s'engageait, c'était sérieux, qu'elle devenait responsable et qu'il n'était pas question d'abandonner en cours de route, que la confiance d'un enfant était en jeu.

Bien-sûr, nous en avons parlé en amont avec ma fille, qui a trouvé le projet intéressant et humain, je tenais à ce que ce soit une affaire de famille.
C'est fait, ma petite fille est devenue marraine et fière de l'être. Je pense que nous allons vivre toutes les trois une belle aventure humaine."

Marie-Thérèse (dit Manou, nom donné par ses petits-enfants)

Vous avez été touché par le témoignage de Marie-Thérèse et vous souhaitez vous lancez, vous aussi, dans l'aventure du parrainage ?