Aurélien, heureux parrain de 4 enfants

Enfants entouré d'Aurélien, parrain Vision du Monde

Aurélien s’est lancé dans l’aventure du parrainage d’enfants avec Vision du Monde il y a maintenant presque quatre ans. Ce jeune nantais vient en aide à quatre enfants vulnérables sénégalais et maliens avec qui il correspond régulièrement. C’est en partant à la rencontre de deux d’entre eux au Sénégal qu’il a pu concrétiser son engagement et vivre une expérience hors du commun.

Il s’est toujours senti concerné par l’humanitaire et l’aide à l’enfance. Le déclic ? Il l’a eu lorsque l'une de ses connaissances a partagé sur Facebook la photo de son filleul. « J’avais pour volonté de parrainer en Afrique et dans des pays francophones, c’est plus facile pour correspondre. J’ai choisi Vision du Monde car je savais que je pouvais aller à la rencontre de mon filleul. ».

Après son premier parrainage avec Cheikh qui vit à Diokoul au Sénégal, Aurélien a très vite poursuivi son engagement auprès de Noussa, un garçon du Mali. Puis, animé par l’envie d’aider davantage il est devenu le parrain de Keba, un petit garçon sénégalais âgé de 10 ans qui vit lui aussi à Diokoul. C’est à son retour du Sénégal, qu’Aurélien a décidé de parrainer un quatrième enfant : Abdoulaye a 10 ans et fait partie du programme de Nettéboulou, au Sénégal.

 

Aurélien est un vrai super-héros du quotidien : il écrit régulièrement des courriers à ses filleuls et est même bénévolement devenu responsable de la délégation de Vision du Monde en Loire Atlantique« Je suis toujours impatient de recevoir des courriers de mes filleuls et surtout le rapport annuel des projets mis en place dans leurs villages. Il y a toujours une photo d’eux avec, que je découvre alors avec joie. ».

Aurélien et son filleul sénégalais
Aurélien et son filleul

Aurélien a pu vivre une expérience humaine hors du commun en rendant visite à ses deux filleuls, Cheikh et Keba, au Sénégal. Grâce à cette rencontre Aurélien a pu concrétiser le lien qu’il avait tissé avec ses filleuls, découvrir le quotidien de ces enfants et voir les différents projets menés par Vision du Monde pour améliorer les conditions de vie des communautés : « J’ai mesuré concrètement ce qui a changé dans le village. J’ai visité une école et deux postes de santé avec une salle de maternité pour que les femmes puissent être suivies tout au long de leur grossesse. Lorsqu’on visite de telles infrastructures, on se sent utiles. »

 

En plus de découvrir les actions sur le terrain rendues possibles grâce à ses dons, Aurélien a vécu un vrai moment de partage qu’il n’est pas prêt d’oublier. « J’ai rencontré les parents, les oncles, les tantes et la communauté. Nous avons mangé tous ensemble, c’était très fort en émotion. Des moments comme ceux-là restent gravés à jamais. » raconte Aurélien.

Le jeune nantais a pu dépasser la barrière de la langue en jouant au foot avec Keba et partageant ainsi un vrai moment de complicité qui perdure encore aujourd’hui. Depuis cette visite, Aurélien et Keba ont instauré un rituel dans leurs échanges de courrier : Aurélien écrit une phrase en français que Keba lui traduit en Wolof.

Aurélien souhaite retourner au Sénégal dès que possible pour voir l’école construite dans le village de Keba, et cette fois aller jusque dans la région d'Abdoulaye pour le rencontrer. « Après de telles rencontres, on ne vit pas de la même façon, on relativise beaucoup sur les petits tracas du quotidien… »

 

Vous aussi, lancez-vous dans l'aventure du parrainage et changez la vie d'un enfant !