famille-bangladesh-vision-du-monde

Maud, marraine au Bangladesh, témoigne

Elle nous confie son expérience de marraine au Bangladesh

portrait-parrain-maud

« Depuis 8 ans et demi j'ai la chance d'être la marraine de Baishakhi. Mon parrainage commence fin 2006, au début du programme de Vision du Monde à Nazirpur au Bangladesh. À l'époque Baishakhi a tout juste 5 ans, et sur la photo du dossier que je reçois, elle a l'air toute triste. Nos correspondances ont été assez simples et épisodiques pendant les premières années. Je lui envoyais une lettre avec parfois des photos, des dessins de mes enfants, des crayons ...

 

Puis j'ai fait mon premier cadeau filleul en 2008 et j'ai été enchantée de voir qu'elle avait pu acheter une chèvre, des vêtements et qu'une partie de mon don avait servi à financer un projet de la communauté. Depuis un peu plus d'un an je me suis davantage investie, j'ai écrit plus souvent et j'ai notamment effectué deux cadeaux filleul en 2014.

Baishakhi étant maintenant âgée de 13 ans et demi, elle parle davantage dans ses lettres. Je constate qu'elle se confie plus et me dit combien elle est heureuse de recevoir mes courriers. À chaque fois, quelle joie de recevoir de ses nouvelles et si en plus, il y a une photo avec la lettre, quel bonheur !

Les problèmes de courriers que l'on a pu rencontrer ces derniers mois ont été rétablis et même si ça a pris un peu plus de temps, mes lettres sont bien arrivées. Dans les 3 ou 4 mois après mes envois j'ai reçu une réponse à mes courriers.

J'ai hâte de pouvoir aller à sa rencontre, peut-être à la fin de l'année! Cela concrétisera vraiment mon parrainage et me permettra de voir les actions concrètes mises en place par les équipes de Vision du Monde. »

 

maud-marrain-bangladesh