Vietnam : De l’eau potable à l’école et à la maison

header vietnam

A Yen Binh, la pollution environnementale est un enjeu essentiel pour les ethnies des montagnes, car elle vient souiller une eau pourtant abondante. A cela s’ajoute une hygiène rudimentaire et un assainissement quasi inexistant, qui engendre et entretient des maladies chroniques. Cela constitue pour les mères et les enfants un risque accru pour leur santé et leur bien-être.

Sécurisons l’approvisionnement en eau de qualité pour les familles et d’une école par le développement d’un système de filtration autonome de qualité.

Les besoins de la population vietnamienne

Si l’accès à l’eau ne constitue pas un problème en soi au Vietnam, sa très mauvaise qualité crée des risques considérables pour la santé des enfants et des familles. L’eau extraite des montagnes est propre à sa source, mais faute de protection elle est fortement polluée par l’accumulation de déchets végétaux, humains ou animaux mais aussi par la pollution des engrais agricoles ou l’érosion mécanique des sols.

Le filtrage de l’eau est inexistant ou rudimentaire, se bornant à limiter odeurs et impuretés superficielles de l’eau. Les travailleurs sociaux recensent des maladies chroniques dermatologiques, oculaires mais également des pathologies de type diarrhée, calculs rénaux. Ce projet s’intègre dans l’accompagnement des femmes enceintes, le suivi santé de moins de 5 ans en situation de malnutrition, dont la proportion est conséquente. C’est avec les travailleurs sociaux et l’ensemble de la communauté que ce projet sera mené pour en assurer la durabilité.

Les objectifs de ce projet

Il vise à réduire les maladies liées à l’eau par l’amélioration de la purification de l’eau et traitement des déchets d’une école et dans les communautés.

Le projet cible 4 villages du programme de Yen Binh au Vietnam et prévoit les actions suivantes :

  • Etude préalable sur la nature des risques des décharges sauvages et sources non sécurisées
  • Construction d’un bâtiment de filtration et de traitement des eaux usées dans une école
  • Construction de 30 systèmes de filtration pour 150 ménages
  • Campagnes de communication aux bonnes pratiques d’hygiène, à la protection des ressources en eau, aux techniques d’assainissement et de stockage de l’eau sécurisé
eau projet

Projet "eau potable" à Yen Binh

projet eau

Projet "eau potable" à Yen Binh

projet eau

Projet "eau potable" à Yen Binh

projet eau

Projet "eau potable" à Yen Binh

Les bénéficiaires de ce projet

  • Bénéficiaires directs : 1 050 (700 adultes et enseignants et 350 enfants en bas âge), dont pour l’école concernée : 300 enfants et 30 adultes directement concernés
  • Bénéficiaires indirects : 2 500 (1000 adultes et 1500 enfants de la communauté)

Le budget prévisionnel du projet

Nature des investissements et montant prévisionnel associé :

  • Achat et construction de 30 installations de filtration de l'eau pour 150 familles : 13 033 €
  • Achat et adaptation des équipements de gestion des eaux pour une école : 4 633 €
  • Campagne de communication et ateliers de sensibilisation dans 10 villages : 1 311 €
  • Formation à la maintenance technique des installations : 367 €
  • Pilotage projet : 3 869 €

Montant total : 23 213 €

jauge 10

Soutenez l’accès à l’eau potable à la maison et à l’école pour une meilleure pratique de l’hygiène !

photo AMC

Des questions sur ce projet ?

Contactez Anne-Marie CHANAL | Responsable Philanthropie

Téléphone : 01 80 20 57 53 | Portable : 07 83 64 71 39

Email : annemarie.chanal@wveu.org