Notre programme de Dagon Seikkan en Birmanie

Le programme de parrainage de Dagon Seikkan a commencé en 2008 et vient désormais en aide à près de 73 000 personnes. Il se situe à environ 16 km de l’ancienne capitale : Rangoon. Dans cette région, les enfants grandissent dans un environnement difficile. Dans les bidonvilles, la proximité entre les familles crée des problèmes d’hygiène et de santé importants surtout chez les plus jeunes. En effet, le taux de retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans est de 40 %.

Dagon Seikkan

Nos actions prioritaires

Alimentation Birmanie

Alimentation

Réduire le taux de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans en formant les familles aux bonnes pratiques alimentaires.

Protection des enfants - Birmanie

Protection

Sensibiliser la communauté aux droits et à la protection des enfants et impliquer davantage les partenaires locaux.

Education - Birmanie

Éducation

Soutenir l’éducation en formant des professeurs et en rénovant les crèches et garderies.

Développement économique - Birmanie

Développement économique

Augmenter les revenus des familles en proposant des formations mais aussi un accès à l'épargne.

Un aperçu de quelques projets réalisés à Dagon Seikkan

Les parrains et marraines permettent la mise en place de nombreux projets dans la communauté de leur filleul. L'année dernière, dans la communauté de Dagon Seikkan, nous avons notamment mené les projets suivants :

Santé

  • Le taux de retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans est passé de 42 % en 2014 à 25,7 % en 2019.
  • 1 centre rural de santé a été rénové pour pouvoir accueillir tous les patients et pratiquer les accouchements dans de meilleures conditions.

Education

  • 14 % des enfants déscolarisés ont repris le chemin de l’école.
  • 81,7 % des enfants sont inscrits et présents dans une école ou une structure d’éducation.
  • 71 % des enfants âgés de 3 à 5 ans sont inscrits dans des centres ECCD (Early Child Care and Development), centres de la petite enfance contre 31 % en 2014.

Développement économique

  • 80 familles ont suivi une formation sur l’épargne et le crédit.
  • 24 nouveaux groupes d’épargne ont été créés cette année, portant le total à 100.
  • 280 familles ont reçu des semences (riz, pommes de terre, haricots...) pour faire un potager.
centre eccd

Inauguration d’un nouveau centre ECCD

eccd atelier enfants

Activité ludique pour enfants dans un centre ECCD

classe nfe

Ateliers pour les enfants d'une classe NFE

formation électronique

Formation à l’électronique pour les jeunes

réunion mensuelle du comité

Réunion mensuelle du comité de protection de la ville

distribution d'intrants

Distribution d’intrants

De nombreux défis sont encore à relever...

  • Faire des sensibilisations en plus petits groupes dans différents lieux afin de faciliter la venue des familles migrantes.
  • Continuer la création de centres ECCD (Early Child Care and Development), crèches et garderies locales, où la capacité d’accueil des enfants de 3 à 5 ans est limitée. L’équipe de terrain a lancé des discussions avec d’autres associations pour essayer de trouver de nouveaux soutiens extérieurs.
  • Former et recruter de nouveaux professeurs pour les classes NFE (Non-Formal Education), écoles "informelles", pour que les enfants non-scolarisés puissent accéder à une éducation de base.

Pour répondre à ces défis, nous avons besoin de votre soutien !

Découvrez nos autres programmes