Une alimentation saine pour les enfants

Petite fille bolivienne qui mange

Alors que la faim dans le monde avait longtemps reculé, les données les plus récentes montrent qu’elle est à nouveau en augmentation. Les conflits, les phénomènes météorologiques extrêmes liés aux changements climatiques et la récession sont les principales causes de ces graves crises alimentaires. 
La quantité d’aliments produite à travers le monde est largement suffisante pour que chacun puisse manger à sa faim, pourtant 1 personne sur 9 est en sous-alimentation chronique dans le monde (soit plus de 800 millions de personnes) et plus de 140 millions d’enfants souffrent de malnutrition.

Les chiffres sur la situation actuelle de la faim dans le monde sont plus qu’alarmants : 

  • Deux tiers de la population du continent asiatique souffrent de la faim.
  • 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans (soit 3,1 millions chaque année) sont dus à la malnutrition.
  • Dans les pays en développement, 66 millions d’élèves ont faim en classe.
     

La faim : un frein au développement des communautés

La faim est une menace pour des millions de personnes et un obstacle important au développement. Lorsque la nourriture vient à manquer, les familles doivent faire des choix difficiles : l’éducation n’est plus la priorité et les enfants sont retirés de l’école pour travailler, les jeunes filles sont mariées et abandonnent leur scolarité. Ce sont autant d’enfants qui ne seront ni éduqués ni formés, qui ne pourront pas faire défendre leurs droits, qui auront beaucoup de mal à faire entendre leur voix et à briser le cercle de la pauvreté.

Un monde sans faim aurait un impact positif sur l’économie, la santé, l’éducation l’égalité et le développement social. Il s’agit de la pièce maîtresse de la construction d’un meilleur avenir pour tous. 
 

Notre approche

Vision du Monde combat chaque jour la faim et la malnutrition pour que chacun ait accès à une nourriture de qualité en quantité suffisante. Afin d’éradiquer la faim dans le monde, nous aidons les populations en situation d’urgence et sur le long terme en leur apportant :

  • Une aide alimentaire immédiate : distribution de nourriture pour répondre aux besoins immédiats, lors de catastrophes naturelles par exemple.
  • Une aide alimentaire sur le long terme : lorsque se nourrir ne représente plus une lutte quotidienne, les communautés peuvent mettre en place des activités génératrices de revenus, comme l’agriculture ou le commerce, et s’acheter de la nourriture par la suite.
  • Une aide alimentaire vers l’autonomie : l’objectif est de faire en sorte que chaque personne ait, chaque jour, un accès suffisant à une nourriture de qualité pour répondre à ses besoins alimentaires et être en bonne santé.

En 5 ans, 89% des enfants que nous avons soignés pour malnutrition sévère ont été sauvés.

Petite fille vietnamienne qui boit

Nos actions pour l’alimentation à Nazirpur, au Bangladesh

À Nazirpur, au Bangladesh, beaucoup d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition : près d’1 enfant sur 5 est en insuffisance pondérale.
Vision du Monde a donc pour objectif de réduire la malnutrition à travers une approche globale :

  • Amélioration des pratiques nutritionnelles des familles pour leurs enfants de moins de 5 ans : formation aux bonnes pratiques nutritionnelles, visites à domicile, suivi de la santé des enfants de moins de 5 ans, soutien des enfants en situation nutritionnelle d’urgence… 
  • Renforcement de l’accès aux services de santé pour les femmes : amélioration du fonctionnement des cliniques communautaires, accompagnement des femmes pendant et après leur grossesse…
  • Amélioration des pratiques d’hygiènes des communautés : sensibilisations aux bonnes pratiques hygiéniques et aux risques des maladies, rénovations et construction d’équipements sanitaires.

L'impact de nos actions à Nazirpur en quelques chiffres (2018)

  • Le taux de malnutrition sévère des enfants de moins de 3 ans est passé de 16,5 % en 2017 à 9,1 % en 2018.
  • 51 % des femmes enceintes ont reçu des soins néonataux contre 41% en 2017.
  • 511 enfants ont retrouvé un poids normal.