Lutte contre les mariages précoces au Vietnam

Mariage précoce au Vietnam

 

Contexte du projet

Les deux communes de Suoi Bu et Suoi Giang sont situées dans le district de Van Chan, dans la province de Yen Bai, au nord-est du Vietnam, à 200km de la capitale Hanoi.

Les mariages précoces sont une pratique courante au sein des communautés Hmong. Ils représentent la moitié des mariages dans la région. Selon les croyances traditionnelles, plus un enfant se marie tôt, plus il aura une grande famille et plus il sera heureux. En réalité ces mariages causent des problèmes de santé aux jeunes filles (grossesses précoces et multiples), et conduisent à leur déscolarisation.

 

Objectifs du projet

Lancé en 2016, ce projet vise à réduire sensiblement le nombre de mariages précoces dans 2 communes du programme de Van Chan, notamment par la sensibilisation des jeunes et des parents à cette problématique.
Cette sensibilisation se traduira par l’organisation de visites à domicile régulières chez les familles d'enfants de 12 à 15 ans, par le renforcement du dialogue entre les autorités locales et les communautés et par la mise en place de campagnes de communication au niveau local.

Le renforcement des capacités des partenaires locaux et des autorités locales permettra de garantir la durabilité du projet sur le long terme. Les membres des communautés formés à cette thématique pourront à leur tour former d’autres personnes et cela même après la fin du projet.

 

Réalisations du projet

En 2019  :

  • 263 personnes ont été sensibilisées aux mariages précoces au travers des clubs de parents
  • 2 journées de sensibilisation ont été suivies par 800 parents : informations sur la santé reproductive, besoins spécifiques des enfants et leur éducation 
  • 140 familles "à risque" de mariage précoce ont bénéficié d'un accompagnement trimestriel
  • 60 adolescents ont assisté à des sessions de sensibilisation pour pouvoir ensuite relayer le message auprès de leur école
  • 600 élèves adolescents ont bénéficié de cours extra-scolaires en droit du mariage et de la famille
  • 37 jeunes ont reçu une formation professionnelle dans le cadre d'un projet de développement économique. 


Depuis le début du projet, les actions mises en place ont permis de réduire de moitié le nombre de mariages dans la région et d'en annuler 17. Il faut à tout prix maintenir ce projet pour qu'il soit efficace sur le long terme et que le nombre de mariages précoces continue de diminuer. En 2020, il s'agira donc de poursuivre toutes les actions entamées en 2019 en termes d'accompagnement des familles à risques, de sensibilisation des villageois et de formation professionnelle des jeunes.