Le parrainage d'enfants en Afrique

L’Afrique, au cœur de nos programmes de parrainage

L’Afrique est le deuxième continent le plus grand du monde par sa superficie et sa population. Les pays qui la composent présentent la croissance démographique la plus forte du globe. Cette situation démographique est délicate car le continent africain reste le moins développé d’un point de vue économique. Par ailleurs, la situation sanitaire africaine s’améliore progressivement mais elle reste toutefois très instable selon les régions.

Pour faire face à cette instabilité sanitaire ou encore à cette fragilité économique, Vision du Monde, association de parrainage d’enfants, intervient en Afrique de l’Ouest, au Mali et au Sénégal ; et en Afrique de l’Est, en Ethiopie. Grâce au parrainage d’enfants, l’association agit dans 4 domaines principaux pour venir en aide aux enfants et à leur communauté.

Eau potable

Acces a l eau potable en Afrique

Alimentation

alimentation dans nos programmes de parrainage en afrique

Éducation

education dans nos programmes de developpement en afrique

Protection

protection des enfants africains
L’eau potable, une ressource parfois rare en Afrique

L’eau potable, une ressource parfois rare en Afrique

Dans certaines contrées africaines, le manque d’infrastructures, la pauvreté, les guerres et les catastrophes naturelles empêchent l’accès à l’eau potable.

L’absence d’eau potable est également une des causes principales de mortalité en Afrique ; notamment auprès des enfants qui en sont les premières victimes.

Pour contrer ce manque d’eau potable au sein des communautés, Vision du Monde intervient en améliorant l’accès à l’eau potable et en renforçant les bonnes pratiques d’hygiène.

Dernièrement, au Mali, ce sont 83 % des familles qui ont eu accès à l'eau potable à moins de 30 minutes de leur maison. Au Sénégal, ce sont 2 puits avec filtres à eau qui ont été financés. En Ethiopie, un nouveau réseau d'eau étendu sur 1,25 km a permis à 253 personnes supplémentaires de bénéficier d’une eau potable.

Comment faire face à la malnutrition en Afrique ?

L’insécurité alimentaire est également un fléau en Afrique. Beaucoup d’enfants succombent du manque de nourriture ou d’une alimentation trop pauvre. En Afrique, la pauvreté, la faim et la maladie sont les principaux facteurs de malnutrition.

Pour faire face à la malnutrition, Vision du Monde, dans le cadre de ses programmes de parrainage, sensibilise les familles aux bonnes pratiques alimentaires, notamment auprès des enfants de moins de 5 ans. Les équipes forment les mères qui allaitent à leurs besoins alimentaires ; et sensibilisent les familles aux besoins nutritifs des plus jeunes enfants, des besoins nutritifs différents de ceux des enfants plus âgés ou ceux d'un adulte. 

Au Mali, la mise en place de cours de nutrition permettent d’enseigner les bonnes pratiques nutritionnelles aux parents d'enfants en situation de sous-nutrition. Le succès de ces cours a donc été repris dans les programmes de parrainage au Sénégal et en Ethiopie.

Comment faire face à la malnutrition en Afrique ?
L’éducation, au cœur des préoccupations

L’éducation, au cœur des préoccupations

La population africaine souffre aussi d’un cruel manque d’éducation. C'est souvent la pauvreté des familles qui représente le premier obstacle à la scolarisation des enfants. Ils doivent aider leurs parents à subvenir aux besoins de la famille, et s'éloignent ainsi du chemin de l'école.

Dans ce contexte, Vision du Monde forme les enseignants, agrandit les structures scolaires et sensibilise les parents à l’importance de l’éducation dans ses programmes de parrainage.

Grâce à ses actions récentes au Sénégal, 61 % des enfants ont appris à lire et à comprendre un texte à la fin de l'école primaire.

En Ethiopie, Vision du Monde améliore l’apprentissage de la lecture et forme les jeunes aux métiers qui leur plaisent. L’association y a d’ailleurs équipé 25 salles de classe de matériel pédagogique.

Les enfants africains ont le droit d’être protégés

Les enfants africains ont le droit d'être protégés de toute forme de violence. Cette violence se traduit par :

  • le recrutement et l'utilisation d'enfants soldats qui reste un sujet d'actualité, notamment au Mali
  • les mariages précoces ; 33 % des filles sénégalaises sont mariées avant leur 18 ans
  • les mutilations génitales féminines ; 89 % des filles et femmes maliennes de 15 à 49 ans sont mutilées
  • le travail forcé, qui prive les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et nuit à leur scolarité, santé, développement physique et mental

Pour répondre à ces violences faites aux enfants, Vision du Monde agit aujourd’hui et doit continuer d'agir :

  • Au Mali, dans le programme de parrainage de Koodugu, chaque semaine, 900 enfants se retrouvent entre amis aux clubs des enfants et apprennent à s’exprimer et à communiquer. Ces clubs leur permettent de s’épanouir et de prendre conscience de leurs droits.
  • Au Sénégal, l’association lutte contre les mariages précoces et protège les enfants contre toutes formes d’abus grâce à différents comités de protection. Aujourd’hui, 34 villages ont été sensibilisés à la protection des enfants.
  • En Ethiopie, Vision du Monde met tout en œuvre pour réduire le nombre de mariages précoces. Le taux de mariages précoces a diminué de 4 % depuis 2017.
Les enfants africains ont le droit d’être protégés

Les besoins sont encore nombreux sur le continent africain. Mobilisez-vous à nos côtés en parrainant un enfant au Mali, au Sénégal ou en Ethiopie.