famille victime de la secheresse en zambie

Quelles réponses apporter face à la sécheresse ?

Véritable enjeu de société, le manque d’eau est un problème qui touche le monde entier. De la France à la pointe sud de l’Afrique, de plus en plus de pays se déclarent chaque année en état de sécheresse. L’ONU estime que le monde a perdu 70% de ses zones humides au cours du siècle dernier. Et les effets sont déjà notables. La raréfaction de l'eau potable et la désertification des sols rendent difficile la vie quotidienne. Alimentation, éducation, agriculture, sans eau, la population ne peut vivre correctement.

Mais comment agir ? Assurer un accès à l’eau potable pour tous, installer des infrastructures, sensibiliser, via l’aide d’urgence et en soutenant les populations sur le long terme, l’ONG Vision du Monde entend prévenir les risques, protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau pour un meilleur avenir.

Quelles sont les causes de la sécheresse ?


D’un point de vue météorologique, la sécheresse se caractérise par l’absence de précipitations sur un territoire et sur une longue période. Ce phénomène naturel, dû à des périodes anticycloniques prolongées, assèche les sols et les nappes phréatiques. La sécheresse peut se produire chaque année ou bien de façon plus exceptionnelle.

Le phénomène de sécheresse diffère de ce qu’on appelle l’aridité par son caractère temporaire. Contrairement à l’aridité, qui elle est une caractéristique de la zone concernée, la sécheresse est un phénomène climatique qui n’a pas lieu d’être en temps normal et qui n’est pas propre au climat de la zone.

Chaque pays détermine la durée à partir de laquelle l’état de sécheresse est déclaré :

  • En France, l’état de sécheresse absolue est déclaré quand aucune précipitation n’est tombée depuis deux semaines (moins de 0,2 mm/jour).
  • En Australie, une zone est déclarée en état de sécheresse dès lors que le taux de précipitations baisse de 10 % par rapport au taux de précipitations annuel.
  • En Inde, l’état de sécheresse est déclaré quand les précipitations baissent de 75 % par rapport aux normales saisonnières.


Les sécheresses déclarées sont des sécheresses météorologiques, elles impliquent une longue période d’absence de précipitations.

La sécheresse agricole, elle, est atteinte lorsque les sols superficiels sont asséchés sur un à deux mètres de profondeur. Ce phénomène, aggravé par les températures extrêmes dues au changement climatique, empêche les plantes de se développer correctement.

La sécheresse hydrologique, elle, concerne les lacs et rivières. Elle se produit lorsque les nappes phréatiques sont vides, indicateur d’une sécheresse de très longue durée. Cette étape se produit lorsque les pluies ont été insuffisantes en période hivernale ou saisons des pluies. L’équilibre hydrologique est alors perturbé sur le reste de l’année.

Les activités humaines sont aussi intrinsèquement liées au manque de ressource en eau. La consommation excessive pour l’agriculture intensive, l’exploitation industrielle et l’usage quotidien pompe démesurément les ressources et aggrave la situation.

Aidez-nous à lutter contre les conséquences néfastes de la sécheresse grâce au parrainage d'enfants !

Nos articles sur l'environnement