Femme qui reçoit des sac de riz pour combattre la famine, pendant une distribution humanitaire

Famine : les différentes formes et conséquences

En 2018, plus de 113 millions de personnes réparties dans 53 pays du monde se trouvaient au bord de la famine. Le monde est encore loin d’atteindre l’objectif « Faim Zéro » fixé avant 2030 par les Nations Unies. Et les estimations ne sont pas encourageantes. Selon les chiffres de l’ONU, il faudra nourrir 2,3 milliards de bouches supplémentaires en 2050.

Alors comment lutter contre l’état de famine ? Quelles en sont les causes ?

Vision du Monde tente de traiter ces situations alarmantes qui touchent au premier plan les plus vulnérables : les enfants.

Qu’est-ce que la famine ?

Bien que la frontière soit mince, il est important de ne pas confondre famine et malnutrition.

Alors que le terme malnutrition est utilisé pour parler de mauvaises habitudes alimentaires (carences, sous-nutrition et surpoids), la famine désigne, elle, le manque de nourriture touchant l’ensemble d’une population sur une période plus ou moins longue.

Pourtant, aucune définition officielle n’est reconnue par les acteurs de l’action humanitaire. La famine est avant tout une situation d’urgence dans laquelle la population d'une zone géographique donnée se trouve.

L’état de famine est déclaré lorsque certaines conditions d’urgence sont réunies. Depuis 2004, l’IPC (Integrated Food Security Phase), outil mis en place par huit agences des Nations unies et des ONG internationales, définit et mesure les conditions dans lesquelles l’état de famine peut être déclaré :

  • Plus de 30 % des enfants de moins de 5 ans atteignent un état de malnutrition aiguë,
  • au moins une famille sur cinq manque de nourriture,
  • deux décès sont déclarés chaque jour pour 10 000 habitants.

En plus de tout cela, on constate bien souvent un manque d’eau potable, des déplacements de population à grande échelle et des pertes de biens et de sources de revenus.

La faim dans le monde a de graves conséquences sur les personnes les plus vulnérables. Les enfants souffrent de retard de croissance, ou d’importantes pertes de poids pouvant entraîner la mort.

Famines : les crises alimentaires dans le monde

Ouganda, République Démocratique du Congo, Afghanistan, Éthiopie, Syrie, la liste des pays souffrant de la faim est encore malheureusement longue.

Les causes de la famine dans le monde

La famine : un frein au développement

Une population qui a faim ne peut vivre sereinement. Lors de grandes crises alimentaires, l’aide d’urgence doit être apportée aux premières victimes et aux plus vulnérables. Via le partenariat World Vision, Vision du Monde, déploie une aide alimentaire d’urgence dans les pays touchés par la famine. Plus de 300 000 personnes ont déjà pu bénéficier de distributions de nourriture et d’amélioration de l’accès à l’eau potable depuis Juillet 2019 dans la région du Saher (Angola, Zambie, et Zimbabwe).

Les enfants vulnérables sont pris en charge par les équipes locales de Vision du Monde afin de détecter les cas de malnutrition et d’établir un suivi médical personnalisé. Jusqu’à aujourd’hui, 91% des enfants suivis pour malnutrition sévère par le partenariat World Vision ont été sauvés.

Lutter contre la famine, nécessite d’anticiper les situations d’insécurité alimentaire. Pour cela Vision du Monde intervient dans les contextes les plus fragiles et les zones éloignées pour permettre aux populations de faire reculer les cas de malnutrition et développer des ressources alimentaires suffisantes.

Vision du Monde travaille main dans la main avec les communautés locales pour leur permettre de retrouver une autonomie alimentaire. En plus de son aide d’urgence, l’association humanitaire aide les communautés à identifier les solutions locales afin d’anticiper les graves crises alimentaires et lutter contre l’insécurité alimentaire.

Vous pourriez aussi être intéressé par...