petite fille senegalaise beneficiant du programme de protection de vision du monde contre les violences

La protection des enfants au Sénégal

Les actions de Vision du Monde

Dans un pays comme le Sénégal, où coutumes et modernités se côtoient au quotidien, le respect des droits des enfants et la protection de l’enfance se heurtent souvent aux pratiques traditionnelles du pays.

Depuis plus de 15 ans, Vision du Monde vient en aide aux enfants sénégalais via trois programmes de parrainage au Sénégal : Mabo, Diokoul et Nettéboulou. Et plus récemment à Maka Yopp. L’association y mène notamment des actions de prévention et de sensibilisation à la protection et aux droits des enfants auprès de la population. Un travail porté par les équipes de l’ONG en partenariat avec les acteurs locaux et nationaux du Sénégal.

Comment Vision du Monde travaille avec l’État sénégalais ?

La protection de l’enfance est un travail de coopération entre les associations, les acteurs locaux et autres organismes communautaires de la protection des enfants du Sénégal. C’est pourquoi Vision du Monde travaille en partenariat avec plusieurs comités de protection de l’enfant présents à l’échelle des villages, d’un ensemble de communes, ou des départements.

L’ensemble de ces comités ont été instaurés en 2013 par l’État sénégalais dans le cadre de la Stratégie Nationale de Protection de l’Enfant. Au niveau local, le rôle de ces comités est d’identifier et de faire remonter les cas de violation des droits des enfants.

Vision du Monde vient alors renforcer les capacités de ces comités afin de gérer au mieux les situations de violences et la prise en charge des enfants victimes. L’ONG travaille également avec ces comités dans l’organisation de séances de sensibilisation et de formation sur la protection de l’enfance.

Tout en soutenant plus de 500 comités locaux de protection de l’enfance, le partenariat international World Vision sensibilise à la protection de l’enfance et encourage à libérer la parole de l’enfant pour identifier les cas de violences et informer les services de prise en charge. Un travail qui se veut coopératif entre les enfants, les familles, les villages et les pouvoirs publics pour agir rapidement et favoriser le bien-être des enfants.

 

Aidez-nous à continuer ce travail, aidez-nous à protéger les enfants sénégalais !