covid 19 famine parrainage d'enfants

COVID-19 : les risques de famine

Face à la crise du COVID-19, de nombreuses familles déjà vulnérables se sont retrouvées d’autant plus fragilisées. Les impacts économiques de la pandémie se font déjà ressentir, et pourraient être encore plus dramatiques sans actions internationales pour soutenir les plus démunis. Des millions de personnes ont perdu leurs revenus et leurs emplois en raison du confinement et des mesures de distanciations sociales.

On estime que les cas de malnutrition pourraient augmenter de 40 %. Or dans les contextes fragiles, la malnutrition et les retards de croissance chez les moins de 5 ans sont déjà des préoccupations quotidiennes. La pandémie pourrait alors faire basculer ces pays en proie aux conflits, aux difficultés économiques et aux changements climatiques, dans un état de famine.

Famine : quelles réalités dans le monde ?

Le terme malnutrition est utilisé pour parler de mauvaises habitudes alimentaires (carences, sous-nutrition et surpoids). La famine, quant à elle, désigne le manque de nourriture touchant l’ensemble d’une population sur une période plus ou moins longue. Ainsi, lorsqu’une pénurie alimentaire est généralisée elle peut donner lieu à une famine.

Face au COVID-19, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) a déclaré que nous étions au bord d’une pandémie de la faim. En effet, dans le monde 135 millions de personnes sont déjà proches de la famine. Avec la crise sanitaire ce sont 130 millions de personnes supplémentaires qui pourraient être au bord de la famine d’ici la fin 2020.

Quelles sont les conséquences sociales de la faim ?

Lutter contre la faim dans le monde et limiter l’impact de la crise COVID-19 sur les enfants les plus vulnérables est au cœur des actions de Vision du Monde.