petite fille ukrainienne refugiee

Bilan de la Guerre en Ukraine

En Ukraine, des millions de personnes ont été affectées par la guerre

Le bilan humain de la guerre en Ukraine est désastreux. Les affrontements incessants entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes provoquent des milliers de morts et de blessés parmi la population civile. Les familles ukrainiennes sont divisées et les infrastructures civiles ainsi que les usines ont été détruites, ajoutant à la gravité de la crise humanitaire, des conséquences économiques sans précédent.


Le bilan humain de la guerre en Ukraine, une tragédie sans fin

Depuis le début du conflit en Ukraine, les habitants doivent faire face à l'opposition constante entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes, dont les combats quotidiens se traduisent par de nombreux morts et blessés. Le nombre exact de victimes de cette guerre est cependant difficile à établir, chaque camp s'employant à réduire les pertes de son côté, et à exagérer celles de l'autre.

Les données des forces internationales, des ONG et des Nations Unies, bien que partielles, peuvent cependant aider à dresser un premier bilan de la guerre en Ukraine. En février 2023, selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (OHCHR), plus de 7 000 civils ukrainiens ont été tués, dont 438 enfants. Si le nombre de victimes est certainement bien plus élevé que les chiffres officiels, le UNHCR livre également un bilan de plus de 11 000 personnes blessées, dont 854 enfants.

En Europe, le conflit a conduit à ce qui est considéré comme l’une des plus grandes vagues de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale. Le bilan de la guerre en Ukraine pour les personnes déplacées est alarmant : actuellement, près de 6 millions de personnes ont fui à l'intérieur de leur propre pays et plus de 8 millions d'Ukrainiens ont trouvé refuge à l’étranger, notamment en Pologne et en Allemagne où ces derniers peuvent bénéficier d’un statut de protection temporaire.


Une crise humanitaire aux conséquences désastreuses

Les conséquences psychologiques, économiques et sanitaires de la guerre en Ukraine sont extrêmement nombreuses : les familles sont divisées, les enfants ukrainiens traumatisés et l’économie du pays est mise à mal.

Les affrontements limitent la possibilité de circuler librement et réduisent l'accès à des services essentiels et aux convois humanitaires. La prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées est d’autant plus compliquée que l'accès aux soins et à l'eau potable est restreint par la destruction des infrastructures civiles.

Dans l’ensemble du pays, la baisse de la production agricole et l'inflation rendent l'accès à la nourriture plus difficile, notamment dans l’ouest de l’Ukraine, particulièrement touché par le conflit. Une famille sur trois est aujourd’hui en situation d'insécurité alimentaire en Ukraine selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Alors que de nombreuses familles sont séparées, les femmes en Ukraine assument souvent seules les responsabilités familiales dues à la prise en charge des enfants ou des personnes âgées. Chaque jour confrontés à la violence et à la peur, plus de 5 millions d’enfants ont dû suspendre leur scolarité sans pouvoir imaginer un avenir plus serein.


Un bilan lourd sur la situation économique du pays

Depuis le début du conflit entre la Russie et l'Ukraine, le marché du travail a subi des perturbations dans toute la région, entraînant un déclin des revenus et un niveau de chômage sans précédent.

Alors que la situation socio-économique de la plupart des Ukrainiens s'est peu à peu dégradée, celle des habitants du Donbass est catastrophique : la région abrite le cœur industriel du pays qui, malheureusement, continue de voir ses infrastructures détruites.

Déjà affaiblie par la pandémie de COVID-19 et le mauvais bilan des précédentes années de conflit, l’économie ukrainienne doit faire face à l’occupation des régions de Lougansk, Donetsk, Zaporijjia et Kherson, des régions stratégiques pour des secteurs tels que l'agroalimentaire ou l'industrie métallurgique.

Selon l'Organisation Internationale du Travail (OIT), plus de 5 millions d'emplois ukrainiens ont été perdus depuis le début de la guerre. En juillet 2022, le taux de chômage a même atteint un pic historique de 35 % selon la Banque nationale d’Ukraine.


Un conflit géopolitique aux conséquences mondiales

Le bilan de la guerre en Ukraine bouscule les relations internationales : la guerre et les sanctions imposées par le bloc occidental à la Russie ne sont pas sans conséquences pour les pays dont l’économie dépend de cette région.

La guerre en Ukraine a considérablement influé sur les cours de l'énergie et des denrées alimentaires. Bien que les États membres de l'UE agissent collectivement pour contenir les augmentations de prix, les ressources manquent et perturbent le marché international.

Les prix du gaz mais aussi du blé et des huiles, principalement produits et exportés par l’Ukraine et la Russie, ont largement augmenté. La guerre en Ukraine n’est pas la seule responsable de l’inflation mais la situation est venue aggraver un contexte économique déjà tendu suite à la pandémie de COVID-19 et à la sécheresse.

L’augmentation du prix du blé a notamment de graves répercussions sur les réponses humanitaires mondiales proposées par les acteurs humanitaires. En effet, le blé est l’une des ressources les plus utilisées pour répondre aux besoins des populations souffrant d’insécurité alimentaire ou de famine.


L’évolution du conflit et les perspectives d’avenir

Depuis le 24 février 2022, la guerre en Ukraine a connu des épisodes plus ou moins intenses. Malgré les efforts des différents acteurs internationaux pour mettre fin au conflit, les affrontements continuent sur plusieurs fronts dans l’ouest de l’Ukraine.

L’avenir du conflit semble incertain et celui de la population aussi. Alors que de nombreux réfugiés ukrainiens tentent de reconstruire un quotidien en dehors de leur pays, d’autres réfugiés reviennent en Ukraine lorsque cela est possible.

En Ukraine, des citoyens et citoyennes combattent également contre les forces russes ou continuent d’exercer leurs métiers (médecin, infirmier, etc) afin d’aider les populations sur place.

Face aux nombreuses routes, écoles ou bien établissements de santé détruits, des efforts considérables devront être déployés dans la perspective d’un retour à une vie normale.


En Ukraine, des millions de personnes ont été affectées par la guerre et ont encore besoin de notre soutien.