Gloria et sa petite fille
Gloria

COVID-19 : problématiques renforcées

Les personnes vulnérables encore plus en danger

Des conséquences humanitaires importantes

La pandémie de COVID-19 a provoqué une onde de choc sans précédent dans le monde entier. Parmi les nombreuses conséquences dévastatrices, il y a la perte des emplois, de ressources et de moyens de subsistance des familles en raison des confinements, on note aussi une augmentation de la faim et de la malnutrition.

Pendant les confinements les plus stricts, et qui ont pu être nombreux, personne n'était autorisé à sortir, si bien que les familles qui gagnent un salaire quotidien et n'avaient pas les moyens de faire de réserves de nourriture n'avaient d'autre choix que de compter sur les rations du gouvernement.

Le quotidien de Gloria bouleversé

"Mon mari travaillait comme peintre et avait un revenu stable avant la pandémie. Nous avons perdu notre seule source de revenus lorsque la quarantaine a commencé", a partagé Gloria, la grand-mère de Zia.

En raison de la perte de revenus, les familles comme celle de Gloria n'ont d'autre choix que de prendre des décisions difficiles en réduisant leur consommation d'aliments nutritifs, voire en sautant des repas.

Zia et son jeune cousin sont en état de malnutrition. Zia ne pèse que 7 kilos, soit 2 kilos de moins que le poids idéal pour une fillette d'un an.

Gloria attribue le déclin de l'état nutritionnel de ses petits-enfants au manque de consommation d'aliments nutritifs. Ils ont également peur d'être infectés par le virus dont ils ont beaucoup entendu parler, ils savent se protéger face à celui-ci mais la peur reste réelle pour les familles.

Avec les nouvelles prometteuses d'un vaccin développé pour contrer le COVID-19, Gloria espère que tout ira bientôt mieux. Elle espère également que ses petits-enfants se remettront de la malnutrition et vivront une enfance normale et saine.

Les effets secondaires de cette pandémie se feront sentir pendant des années. Ce sont plus de 70 millions de personnes qui devraient être replongées dans l’extrême pauvreté.

Il faut continuer d’agir, ils ont besoin de nous !