Le manque d’accès à l’eau potable met en péril la santé des enfants

Enfants au Vietnam qui collectent de l'eau non potable

Au Vietnam, le manque d’infrastructures d’accès à l’eau potable met en danger la santé des enfants. La grande majorité des familles utilisent une eau de surface qui provient des ruisseaux alentours ou de puits non sécurisés. Cette eau bien souvent impropre à la consommation est porteuse de maladies. La question de l’accès à l’eau potable est étroitement liée à l’assainissement.

Ainsi les populations les plus pauvres, ne peuvent construire des toilettes et se voient contraintes de pratiquer la défécation à l’air libre, favorisant ainsi la propagation de maladies telles que le choléra. Permettre l’installation d’infrastructures durables pour l’accès à l’eau potable c’est alors éliminer les maladies hydriques et préserver la santé des enfants.

En participant au challenge Global 6K, les 6km pour l’eau, vous contribuez à améliorer les conditions de vie de près de 600 personnes en leur donnant accès à une eau potable.  

Quelles sont les problématiques rencontrées par les enfants dans le village de Kang Ki ?

Le village de Kang Ki est situé dans la région montagneuse de Van Chan, au nord du Vietnam. Près de 60% de la population de ce village n’a pas accès à l’eau potable. Parmi la communauté H’Mong, la corvée d’eau est bien souvent une affaire de femmes.  

L’eau de surface collectée dans les sources d’eau aux alentours est utilisée à la fois pour boire, se laver, faire la cuisine, laver le linge… Parce qu’elle est impropre à la consommation et porteuse de bactéries, virus, et autres contaminants, les enfants tombent régulièrement malades. 40% d’entre eux présentent des infections oculaires, 10% des maladies diarrhéiques et 20% ont des vers. Les femmes quant à elles sont majoritairement victimes de maladies gynécologiques.

Ainsi le manque d’accès à l’eau potable met en péril la santé des populations dans des zones où l’accès aux soins de santé est limité. Dans le monde, ce sont plus de 800 enfants qui meurent chaque jour de maladies liées à l’eau.  

Apporter l’eau potable au cœur du village de Kang Ki

En participant à cette étape du challenge Global 6K, les 6 km pour l’eau, vous contribuez à la construction d’adductions d’eau pour les 126 foyers du village, bénéficiant ainsi à près de 600 personnes.  

Dans ses programmes de développement à long terme, Vision du Monde mène des projets qui lient à la fois accès à l’eau potable, assainissement et sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiènes qui en découlent. Ainsi ce projet d’accès à l’eau potable, est étroitement lié à la lutte contre la malnutrition infantile. Les familles vont pouvoir bénéficier de sensibilisations aux bonnes pratiques nutritives facilitées par l’accès à une eau potable. Vision du Monde accompagne les changements de comportements et le développement de nouvelles habitudes pour le bien-être des enfants.  

Ce projet d’accès à l’eau potable a pour vocation d’éliminer toutes les maladies infantiles aujourd’hui favorisée par la consommation d’une eau impropre. La question de l’accès à l’eau potable est centrale dans le travail de Vision du Monde, ces problématiques hydriques sont le point de départ de la majorité de ses 17 programmes repartis dans 12 pays.