Nos projets prioritaires

 

Cette année, direction le Sénégal, le Liban et la Mongolie ! Construire et réhabiliter des toilettes pour les filles de Nettéboulou, construire la paix dans les écoles de Beyrouth et favoriser le développement économique de la province mongole de Zavkhan : découvrez nos trois projets prioritaires pour lesquels nous avons besoin de votre soutien cette année. Rejoignez notre communauté de philanthropes !

Des toilettes pour les filles de Nettéboulou

Des toilettes pour les filles de nettéboulou

Indispensables à une vie décente, hygiène et assainissement font trop souvent défaut dans les communautés isolées. L’absence de toilettes a un impact direct sur la scolarisation des enfants, et en particulier celle des jeunes filles. Equiper une école en toilettes revient à accroître de 11 % le taux de scolarisation des filles. Quitter l’enclos sécurisé de l’école pour se soulager, ne pas disposer de toilettes en nombre suffisant, mal ou pas du tout entretenues, sans aucune intimité, c’est risquer insécurité, maladies, stigmatisation à l’adolescence, déconcentration des enfants... Aidez-nous à poursuivre notre effort pour équiper écoles et former les villages !

Rénovation de deux écoles à Beyrouth

projet liban

Le 4 août 2020, le Liban déjà en proie à une violente crise économique est de nouveau frappé de plein fouet par une explosion au cœur de la capitale. Vision du Monde participe à la réponse d’urgence dès les premiers jours. Désormais, nous adaptons notre réponse pour permettre aux enfants libanais de retrouver le chemin de l’école en s’adaptant aux contraintes sanitaires.

En 2021, en association avec l’Unesco, Vision du Monde aide à la rénovation de deux écoles sévèrement endommagées par l’explosion et poursuit son action en faveur de l’éducation dans notre programme de Beyrouth.

Soutien aux petits producteurs, Mongolie

projet-prioritaire-mongolie-vision-du-monde

En hiver, le dzud* souffle son air glacial dans les grandes plaines… Nous sommes en Mongolie, pays 3 fois plus grand que la France et comptant 30 fois moins d’habitants. Les familles mongoles ont besoin d’aide pour se développer économiquement de façon durable. Soutien aux producteurs isolés, renforcement et mise en réseau des organisations locales, plaidoyer… une nouvelle dynamique dont l’objectif sera également de mettre le travail des femmes à l’honneur !

Ce projet est cofinancé par l'Union Européenne.

*Dzud : terme mongol désignant un hiver particulièrement froid et enneigé.