Dans quelles conditions les enfants sont-ils forcés à travailler ?

travail-des-enfants-enfance-sans-violence

Aujourd'hui, 168 millions d'enfants sont victimes d'exploitation.

 

Poussés à travailler au-delà de leurs capacités physiques et sous-payés, les enfants travaillent dans des conditions déplorables avec risque de mort. Principale cause, la pauvreté extrême : ils sont forcés de quitter l'école très tôt pour subvenir aux besoins du foyer.
 

 

Plus les enfants sont jeunes, plus ils sont démunis face aux violences physiques, psychologiques et sexuelles. Or le travail, l'humiliation et l'oppression engendrent des conséquences psychologiques terribles sur eux.

 

Ces enfants qui n'ont pas accès à l'éducation passent à côté de leur avenir, par conséquent, les enfants réfugiés sont d'autant plus vulnérables face à ce type d'abus du fait de leur situation irrégulière.

 

 

Nasrin, 15 ans 

Nasrin vit au Bangladesh, chaque jour elle doit fabriquer au minimum 1 200 jeans. Elle travaille 12 heures par jour et est payée en moyenne 1,3$.

 

" Mon patron me parle très mal quand je ne travaille pas assez vite. Je ne peux même pas répeter ses mots. Quand ça se produit, il m'arrive de pleurer alors je baisse la tête et essuie mes larmes avec mon foulard."
 

 

Aujourd'hui, ils sont 85 millions à être forcés de travailler dans des conditions dangereuses.

Pour une #EnfanceSansViolence, Vision du Monde s'engage à apporter une réponse immédiate et à :

 

  • Donner accès à une éducation gratuite et adaptée au moins jusqu'a l'âge de 15 ans aux filles et aux garçons
  • Etablir une politique de protection sociale pour améliorer les revenus et conditions de vie des foyers, ainsi les enfants n'auront plus besoin d'aller travailler pour subvenir aux besoin de la famille
  • Prendre en charge les enfants victimes d'exploitation et faciliter leur réinsertion sociale  
  • Apprendre aux enfants à lutter et à se protéger contre ces violences et ces humiliations

 

 

 Cellule de formation de protection de l'enfant à Thies

 

 

Cette année, nous avons mis en place un projet de renforcement des systèmes de protection de l'enfant au Sénégal, dans les régions de Dakar, Thiès, Diourbel et Kédougou :

 

  • 30 associations d’enfants se sont impliquées et mobilisées dans nos activités de prévention et 1 909 enfants et jeunes ont reçu des supports de prévention contre les maltraitances, abus et exploitation. 109 enfants ont été formés aux droits des enfants et 273 enfants ont participé aux activités de sensibilisation sur l’exploitation et les maltraitances 

 

  • Mise en place d’un observatoire de lutte contre tous types de maltraitance et d’exploitation afin de déceler les premiers signes, de prévenir et d’agir. 124 structures de protection et agents de sécurités ainsi que 200 enseignants ont été formés à un suivi psychosocial des enfants victimes

 

  • 178 consultations psychologiques pour les enfants victimes et leurs parents ont été réalisées et 109 enfants victimes bénéficient d’un accompagnement psychologique et social 

 

     

    Pour continuer à développer notre projet et à être présents aux côtés des enfants, nous avons besoin de votre soutien.

     

     

     

     

    Vous pourriez aussi être intéressé par ...