Le mariage précoce : tradition ou violation des droits de l'enfant ?

mariage-precoce-enfance-sans-violence

Véritable menace pour la survie, le bien-être et la santé des enfants et des futures mères, cette pratique les prive de nombreux droits et contribue à perpétuer le cercle vicieux de la pauvreté.

 

Le mariage précoce constitue une violation des droits de l’enfant. Dans le monde, 1 femme sur 3 à connu la violence physique et/ou sexuelle dans sa vie. Le droit à la liberté d’expression, à l’éducation et à la protection sont tous directement violés par la pratique du mariage précoce.

 

Rani, 12 ans 

 

« J’avais une poupée quand j’étais petite, elle était vraiment très belle et je l’emmenais partout avec moi. Quand j’avais 12 ans, on m’a annoncé que je devais quitter ma maison, laisser ma poupée et partir vivre avec un étranger. J’avais peur, j’étais terrifiée. Personne ne m’a expliqué ce que signifiait être mariée. J’ai dû abandonner tous ceux que j’aimais, ça m’a déchiré le coeur. »

 

 

La situation financière de la famille de Rani ne lui a pas permis d’aller à l’école et elle a été mariée de force à l’âge de 12 ans.

Aujourd’hui, Rani est maman d’un nourrisson de 8 mois.

Sa grossesse précoce a engendré de lourdes complications durant l’accouchement : elle et son bébé ont failli perdre la vie.

 

 

Les jeunes filles victimes de mariage précoce sont exposées à de grands risques : violences physiques, psychologiques, sexuelles, isolement social mais aussi abandon scolaire et grossesses précoces qui peuvent dans le pire des cas entraîner la mort.

 

Pour une #EnfanceSansViolence, Vision du Monde s'engage à apporter une réponse immédiate et à :

  • Sensibiliser les parents et les enfants sur les mariages précoces en effectuant des visites à domicile chez les familles dont les enfants ont entre 12 et 15 ans
  • Mettre en place des lieux d'accueil et de formation pour aider ces jeunes filles à dépasser leur traumatisme
  • Mettre à disposition des outils de communication pour les médias locaux afin de faire de la prévention
  • Donner accès aux soins et à l'éducation aux jeunes filles, avant comme après leur mariage
  • Renforcer le dialogue entre les chefs de village, chefs religieux, agents de santé et la communauté afin de faire évoluer les mentalités

 

Présentation d'un projet éducatif de prévention sur les mariages précoces

 

Cette année, un projet de lutte contre les mariages précoces dans la province de Yen Binh au Vitenam, à été lancé. Dans le cadre de ce projet :

 

  • 11 clubs de parents ont été mis en place avec des réunions de sensibilisation chaque mois sur la question des mariages précoces. Les parents membres de ce clubs se sont engagés à ne pas marier leurs enfants précocement. 164 ménages de 11 villages ont reçu une visite à ce jour, durant laquel le sujet du mariage précoce est abordé plus en profondeur avec ses risques, ses conséquences...

 

  • Une formation de sensibilisation sur la sexualité, l’éducation, la communication avec les parents, les grossesses précoces a eu lieu avec les partenaires locaux et les membres des clubs. Les participants ont pu poser échanger et débattre, cette formation va leur permettre de former à leur tour d’autres personnes sur cette problématique au niveau des villages

 

  • Création de pièces de théâtre mettant en scène des situations de mariages précoces auxquelles ont assisté plus de 300 personnes (enfants, adultes, partenaires locaux, autorités locales). Des équipements audio (haut-parleurs, micros etc) ont été fournis aux leaders des villages ciblés afin que cela les aide à organiser eux-mêmes par la suite des ateliers de sensibilisation/communication auprès des populations

 

     

    • Une formation auprès des enseignants de 2 écoles secondaires a déjà été réalisée

     

     

    Le besoin est réel et immédiat, cette violation des droits de l'enfant qu'est le mariage précoce expose les enfants à des dangers irréversibles. Nous avons besoin de votre soutien.
     
    Je fais un don
     

    Vous pourriez aussi être intéressé par ...