Le rêve de Felisa, ancienne enfant parrainée en Bolivie

portrait Felisa témoignage ancien enfant parrainé

Quand Felisa était enfant, elle rêvait d'étudier. Mais l'avocate de 28 ans a dû se battre pour son rêve : étudier était contraire aux attentes traditionnelles d'une fille de son village. Elle a dû convaincre sa communauté et surtout ses parents d’accepter qu’elle poursuive ses études quand elle a rejoint le programme de parrainage d’enfants de Vision du Monde. Vision du Monde, 1ère ONG de parrainage d’enfants au monde est présente en Bolivie depuis les années 80, pour venir en aide aux enfants, faire respecter les droits de l’enfant, les faire grandir en bonne santé et leur permettre d’avoir accès à l’éducation.

"Le fait qu'une femme étudie - cela n'avait pratiquement jamais été vu jusque-là. Normalement les filles ne devraient aller à l'école que jusqu'à la cinquième année et n'ont pas besoin d'une éducation plus poussée… J'ai été la première fille de mon village à avoir été diplômée ! "

L’impact du parrainage pour Felisa

Grâce au parrainage, Felisa a reçu des fournitures scolaires et elle a pu réaliser son rêve de faire des études. Les équipes de Vision du Monde en Bolivie l’ont aidée à parler de son rêve à ses parents et à les convaincre d’accepter.

Je suis très, très fière d’avoir été parrainée.

Pouvoir aider les enfants à son tour

En réalité, Felisa voulait plus, elle voulait s'impliquer dans l'éducation pour le bien commun. En tant qu'étudiante, elle a travaillé comme conseillère santé bénévole avec Vision du Monde en Bolivie et a éduqué les gens de sa communauté sur les questions de santé et d'hygiène. Pendant son séjour à l'université, elle a encouragé les femmes à faire entendre leur voix au sein des gouvernements locaux, à s'exprimer et à participer activement à la vie communautaire.


"Aujourd'hui, je travaille avec l’ONG Vision du Monde en Bolivie parce que je veux rendre une partie de ce que j'ai obtenu" explique Felisa.

 

Felisa dirige un atelier d'écriture pour les enfants parrainés par l’association. Les enfants s’entraident pour écrire les lettres à leurs parrains. Cela encourage les enfants à réfléchir sur leurs expériences, sur leurs attentes, et sur eux-mêmes. "Je dis à mes élèves encore et encore qu'ils doivent - comme moi - avoir un but et ne jamais le perdre de vue."

temoignage felisa classe enfants