Conflit, faim, sécheresse : l’Afghanistan face à une crise humanitaire alarmante

Après des décennies de conflit et d’instabilité, et à la suite du retrait des troupes américaines sur le sol afghan, les talibans ont repris le pouvoir en gagnant la ville de Kaboul le 15 août 2021. Dans un pays fragilisé par un millefeuille de crises, les besoins humanitaires sont de plus en plus importants. Vision du Monde appelle à poursuivre l’aide humanitaire pour venir en aide aux familles plongées dans la pauvreté et la faim. 

Une crise humanitaire qui fait avancer le spectre de la famine

La guerre, le dérèglement climatique (plus particulièrement la sécheresse), et la pandémie de Covid-19 mettent en péril la survie de la moitié de la population afghane, soit 18 millions de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire.

14 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, avec un enfant sur deux, âgé de moins de cinq ans, souffrant de malnutrition sévère. En raison de l’instabilité et des déplacements de population, les familles ont perdu une grande partie de leurs moyens de subsistances. Les importantes sécheresses ont quant à elles mis à mal 40% des récoltes.

Depuis janvier 2021, près de 558 000 personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers. Malgré l’augmentation des besoins humanitaires dans le pays, Vision du Monde constate que les aides internationales restent encore fortement sous-financées. 

L’Afghanistan : un des pays les plus dangereux au monde pour les enfants

Les enfants sont les premières victimes de l’instabilité provoquée par des années de conflit. 
Cette crise risque d’être dévastatrice pour 10 millions d’enfants qui ont besoin d'une aide humanitaire pour survivre. 

Dans ce contexte de conflit prolongé, les enfants font l’objet de graves violations, à savoir les meurtres, mutilations, ou encore les violences sexuelles. Ces privations de leurs droits concernent également les attaques récurrentes contre les écoles perturbant davantage l’accès à l’éducation en Afghanistan. En effet, on estime que 4,2 millions d'enfants, y compris plus de 2,2 millions de filles, ne sont pas scolarisés.

Avant même la pandémie COVID-19, 57% des filles afghanes étaient mariées précocement, une situation qui risque de s’aggraver en raison de l’instabilité et de l’extrême pauvreté.
 

Présent en Afghanistan depuis le début du conflit en 2001, Vision du Monde, via le partenariat international World Vision, vient en aide à la population afghane à travers ses opérations dans le pays. 
Après des semaines d’interruption, le Partenariat international World Vision a repris ses activités en Afghanistan le 5 septembre 2021, notamment avec le lancement de cliniques mobiles et des distributions alimentaires dans l’ouest du pays. L’objectif prioritaire est alors d'assurer la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition.

Six équipes mobiles constituées de personnel de santé (quatre à Herat et deux à Ghor) ont repris leurs activités. World Vision travaille également en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM) pour organiser des distributions alimentaires dans les provinces de Badghis et de Ghor. 

Travail humanitaire auprès des enfants afghans

Par le biais de son aide humanitaire d’urgence et ses programmes de développement favorisant l’accès à l’eau potable, à l’alimentation, à l’éducation et la protection des enfants, Vision du Monde via le Partenariat international World Vision, vise à répondre aux besoins d’un million de personnes en Afghanistan dans les mois à venir.
 

Vision du Monde s’engage à aider la population afghane prise en étau entre la violence, la faim et la pauvreté. Il est urgent de continuer à soutenir les Afghans et de protéger les enfants en leur fournissant l’aide nécessaire pour grandir dignement loin de toutes formes de violences.