Manuella reçoit les vœux de son filleul pour son mariage !

Parrainer un enfant c’est sauver des vies mais c’est aussi vivre une histoire unique, remplie d’amour et de bonheur. Manuella, marraine depuis maintenant 1 an, est comblée par son parrainage et encore plus depuis son mariage. Sa sœur, Suzanna, lui a offert l’un des plus beaux cadeaux de mariage : la bénédiction de son filleul à travers une vidéo réalisée par nos équipes locales.

À cette occasion les deux sœurs nous partagent leur histoire.

Suzanna, comment avez-vous eu l’idée de cette petite vidéo du filleul de votre sœur pour son mariage ?

L’idée m’est venue lorsque ma sœur m’a partagée son aventure avec Vision du Monde, ses échanges avec son filleul. J’ai senti un réel investissement dans son rôle de marraine. Il me semblait important qu’il soit présent, même de loin, lors de son mariage, au même titre que ses autres filleuls.

Pourquoi pensez-vous que c’est important pour elle de recevoir ce petit message ?

Ma sœur prend à cœur son implication pour l’association Vision du Monde et envers son filleul. Je savais que recevoir un message d’Amanuel serait pour elle extrêmement riche en émotion ! D’autant plus que leurs échanges n’ont été jusque-là possibles qu’à travers l’envoi de courriers. Le voir sur une vidéo était inédit pour elle !

Quel est votre rapport au parrainage d’enfants ? Qu’en pensez-vous ?

Je suis tout à fait honorée que ma sœur soit impliquée dans le parrainage d’un enfant. C’est une grande responsabilité envers l’enfant puisqu’elle s’engage à lui envoyer régulièrement des nouvelles via des lettres et des photos, mais c’est aussi un moyen de contribuer à améliorer ses conditions de vie et celles de son entourage. Une belle aventure humaine !

Est-ce une aventure dans laquelle votre sœur vous implique également ?

Ma sœur m’implique en partageant ses échanges avec Amanuel. Nous avons aussi participé au challenge de la Global 6 K for Water cette année, un réel plaisir !

Pouvez-vous nous raconter ce que vous avez ressenti, vous, quand votre sœur a découvert cette vidéo ?

Je savais que ce cadeau serait une surprise totale ! La savoir heureuse était mon objectif principal et il a été atteint complètement. J’avais hâte qu’elle découvre la vidéo, qu’elle voit que même à des milliers de kilomètres, Amanuel et son entourage étaient présents avec nous. Les équipes de Vision du Monde en France et sur le terrain ont été formidables !

Amanuel et sa communauté célèbrent le mariage de sa marraine

Manuella, comment avez-vous connu notre association ?

Mon histoire avec Vision du Monde a commencé il y a plus de 12 ans ! Agée de 18 ans à peine, j’étais en stage dans une entreprise du centre de Toulouse. Je me suis fait démarcher dans la rue par un représentant de l’association. Après quelques jours de réflexion et quelques recherches, le sérieux et les projets de l’association m’ont convaincus ! Je contribuais donc à l’époque à hauteur de 4 € par mois, le minimum pour l’association et le maximum pour moi au vu de ma situation d’étudiante.

Je m’étais promis de devenir marraine
un jour. C’est donc l’année dernière que j’ai renoué avec cette promesse, en reprenant contact avec l’association pour cette fois, parrainer un enfant.

Pouvez-vous nous présenter votre filleul ? Depuis combien de temps le parrainez-vous ?

J’ai choisi de parrainer un enfant en Afrique. C’est un continent qui m’a toujours interpellé et attiré. Mon filleul s’appelle Amanuel, il a 8 ans et il habite en Éthiopie. C’est difficile de choisir l’enfant que l’on va soutenir et intégrer à notre famille, à notre vie. Je le trouvais trop mignon, forcément, et la ressemblance entre nos prénoms a fait pencher la balance.

Et puis, il a le même âge que mon autre filleul, Thomas, le fils de Suzanna ! Je me suis donc enfin lancée dans l’aventure de parrainage, qui a commencé il y a un an, en septembre 2020.

Qu’est-ce que le parrainage vous apporte ? Pourquoi est-ce important pour vous ?

Le parrainage m’apporte beaucoup. Prendre soin des autres, participer à la construction d’un monde meilleur, plus fraternel et plus altruiste, sont des valeurs qui m’animent et me nourrissent au quotidien.

Avoir l’opportunité de contribuer à l’épanouissement d’un enfant au bout du monde, de soutenir des projets pour lui, sa famille et sa communauté. Qu’ils puissent vivre dignement et accéder à des services et des opportunités qu’ils n’auraient sans doute pas eu sans l’intervention et le soutien de Vision du Monde. Tout cela me remplit le cœur d’espoir et de bonheur.

Vous parrainez depuis pratiquement un 1 an, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la relation qui s’est instaurée avec votre filleul ?

Filleuls de Manuella

C’était justement une part de frustration avant cette énorme surprise ! La situation en Éthiopie est compliquée et cela, couplé à la COVID-19, ne facilite pas les échanges de courriers. J’ai d’abord reçu une lettre d’Amanuel et en parallèle je lui en avais aussi envoyée une, avec quelques photos.

Puis, il y a eu un peu de temps avant que je puisse recevoir sa réponse. Il y avait en fait eu une erreur entre deux filleuls. Nous avons pu mettre tout cela au clair avec l’équipe et j’ai même eu droit à deux photos ! Mais j’étais frustrée car il est difficile de construire une relation et un lien à distance. Cela faisait partie des aléas j’en étais bien consciente, mon filleul vit dans une zone reculée et difficile d’accès.

J’ai bon espoir que ma lettre envoyée en mai pour son anniversaire lui parvienne. Elle contient en plus un petit cadeau !

Qu’avez-vous ressenti en voyant la vidéo de votre filleul et de ses parents vous présentant leurs vœux ?

Je ne peux trouver les mots qui seraient à la hauteur de ce que j’ai ressenti en voyant apparaître Amanuel, avec ses amis puis ses parents, en vidéo, dans la surprise que ma sœur avait préparée pour mon mariage. Je ne pouvais y croire ! Je sais à quel point il est difficile d’avoir accès aux informations terrain à Lalo Asabi. Et j’avais déjà été comblée et émue des deux photos que j’avais reçues d’Amanuel quelques mois auparavant. Cela me paraissait déjà formidable.

Alors le voir, en direct, dans son environnement, découvrir ses amis, les entendre chanter et danser, recevoir les vœux de ses parents, que je n’avais jamais vus non plus… Tout ce que je ne pouvais qu’imaginer jusque-là, se déroulait devant moi. Cela paraissait complètement irréel !

À ce moment-là, toutes mes frustrations et mes inquiétudes se sont envolées. Amanuel connaissait mon existence, ses parents aussi. Ils m’envoyaient leurs vœux et partageaient mon bonheur en vue de ce mariage. Je voyais leurs sourires, leur bienveillance. J’imaginais l’implication de chacune des personnes investies dans cette surprise, l’équipe de Paris, l’équipe d’Addis-Abeba, le temps passé à faire ces jolies pancartes, à tourner ces vidéos, à faire le montage… J’ai été inondée d’amour et de gratitude… J’ai donc naturellement fondu en larmes dès les premières images.

Je peux dire à présent que le lien s’est matérialisé à cet instant et qu’il est de ce fait, extrêmement fort !

Avez-vous impliqué vos proches dans le parrainage ?

La sœur de Manuella participe à la 6K

C’est un parrainage que je vis avant tout pour moi en mon for intérieur. Mais bien sûr, j’en fais profiter mon entourage avec plaisir. Mon désormais mari suit l’aventure de près, et a lui-même été très ému par la surprise le jour de notre mariage.

Ma famille et mes amis savent que j’ai un filleul en Éthiopie et me posent des questions de temps en temps. J’ai mobilisé deux de mes sœurs pour participer à la Global 6k – les 6 kms pour l’eau, le mois dernier. Elles se sont prises au jeu et l’une d’entre elles, Suzanna, qui est à l’origine de cette surprise, était même plutôt bien placée dans le classement – contrairement à moi qui ne suis pas des plus sportives (rire).

Thomas, mon filleul, sait qu’il y a un deuxième filleul de son âge dans le cœur de sa marraine. Je n’ai pas encore d’enfant mais le jour venu, ils participeront aux courriers à coup sûr !

Quel sont les prochains projets que vous souhaitez envisager pour la suite de votre parrainage ?

D’abord, comme remerciement pour cette surprise, je souhaite faire un cadeau à Amanuel et sa famille. Ils le choisiront avec l’association selon leurs besoins. Je vais également rejoindre le groupe Facebook des parrains et marraines d’Éthiopie dont j’ai appris l’existence grâce au Webinar. Un grand merci d’ailleurs pour l’initiative de ces webinars ! Ils nous permettent d’avoir des informations sur les projets et la situation terrain, tout en nous retrouvant entre parrains et marraines de façon concrète, c’est top.


Autrement, je vais continuer les échanges de courriersen espérant que tout soit fluide. Et bien sûr, un jour j’irai à la rencontre d’Amanuel et de sa famille en Éthiopie ! J’ai hâte de le voir grandir et je suis ravie et comblée de soutenir les actions que Vision du Monde met en place pour eux.

Un grand merci à tous. Ce parrainage est déjà riche d’émotions et de surprises, ça promet pour la suite 😊
 

Grâce à nos parrains et marraines partout dans le monde, toutes les 10 secondes, une personne de plus a accès à l’eau potable et
toutes les 60 secondes, une famille reçoit l’aide nécessaire pour vaincre la pauvreté.

Si vous aussi, vous souhaitez vivre une expérience incroyable et unique en aidant un enfant à grandir dans de meilleures conditions,
découvrez le parrainage via notre association humanitaire !