L’eau au cœur du développement de tout un village

Le chef du village au Sénégal près du puits

Dans les zones rurales du Sénégal, le manque d’eau potable reste un frein majeur au développement des villages. Dans la région de Kaffrine, Vision du Monde vient en aide aux populations du programme de Diokoul pour améliorer durablement leurs conditions de vie.

Mais ce travail ne peut être fait tant que tous les villages ne bénéficient pas d’un accès à l’eau potable sécurisé et à proximité des habitations. L’eau à un impact direct sur la santé, l’alimentation, l’éducation, la production agricole et le développement économique des familles.

Grâce à cette dernière étape du challenge Global 6K, les 6km pour l’eau, vous contribuez à améliorer tous les domaines essentiels à la vie des enfants en leur apportant un accès durable à l’eau potable.  

Quelles sont les difficultés liées à l’eau potable dans le village de Weynane au Sénégal ?

Le village de Weynane est situé aux abords de Diokoul dans la région de Kaffrine, au centre-ouest du Sénégal. Dans la plupart des villages du programme de Diokoul, l’accès à l’eau potable est le point de départ de l’aide au développement. Les populations souffrent cruellement des corvées d’eau. Le nombre d’habitants est en constante augmentation et les parcelles agricoles s’étendent de plus en plus. Chaque année, de mai à juillet les besoins en eau sont très importants à la fois pour boire, effectuer les tâches du quotidien mais également pour maintenir l’activité agricole.   

Au Sénégal, la collecte de l’eau est une affaire de filles et de femmes. Ce sont elles qui parcourent plusieurs kilomètres par jour ou qui puisent parfois jusqu’à 50 mètres de nombreux seaux pour subvenir aux besoins du village. Une activité fatigante qui met leur santé à rude épreuve. Elles perdent un temps précieux qui ne peut être mis à profit pour l’éducation des filles ou d’autres activités génératrices de revenus pour les femmes. Ainsi ce manque d’eau potable est un réel frein à leur émancipation mais pèse également sur le développement de tout le village.  

Lorsque les femmes sont au puits, elles ne peuvent s’occuper des enfants de moins de 5 ans qui nécessitent une attention particulière. Ce sont alors les plus jeunes filles qui gardent leur frère et sœur le temps que leur mère revienne. A ce titre, elles ne peuvent donc rejoindre les bancs de l’école et sont tenues à l’écart des systèmes scolaires.  

Favoriser l’accès à l’eau potable pour agir sur tous les domaines essentiels à la vie

Les domaines d'action liés à l'eau

Ce projet a pour but d’améliorer l’accès à l’eau potable pour près de 800 personnes dans le village de Weynane grâce à l’installation de panneaux solaires pour alimenter les différents forages qui nécessitent d’être remis en état. Cette dernière étape du challenge Global 6K For Water, est essentiel pour favoriser l’activité économique de tout un village et notamment des femmes.

En plus d’installer différents robinets au cœur du village pour une consommation facilitée de l’eau potable, un raccordement permettra d’alimenter les différentes parcelles agricoles. Ce projet d’accès à l’eau potable, s’intègre dans un programme d’aide au développement de manière à travailler en synergie avec tous les acteurs locaux et sur les différents pans de la vie des familles.  

Le village sera impliqué à travers un comité de gestion de l’eau pour assurer une bonne utilisation de la ressource et ne pas être en situation de manque lors des mois les plus compliqués. Les agents de santé seront mobilisés pour sensibiliser les familles aux bonnes pratiques d’hygiène qui découlent de l’accès à l’eau potable (importance de la consommation d’une eau potable et techniques de purification de l’eau.).  

Une fois l’accès à l’eau potable amélioré, Vision du Monde sera en mesure de poursuivre son travail avec les familles du village pour agir sur la santé, l’alimentation et l’éducation des enfants jusqu’à ce qu’elles deviennent totalement autonomes.