« Aujourd’hui, comme 258 millions d’enfants, je n’irai pas à l’école ! »

« Je dois gagner de l’argent pour aider ma famille. »

Arafat Hossain a 12 ans et il vit au Bangladesh. Ses rêves d’enfants se sont effondrés le jour où il a dû se rendre à l’atelier pour travailler. Sans accès au savoir, Arafat Hossain ne pourra pas sortir de la pauvreté, s’émanciper et accéder à un avenir meilleur. Son quotidien est rythmé par une autre priorité : se rendre tous les jours au travail pour gagner de l’argent pour aider sa famille.

Le travail des enfants, un frein à l'éducation

Selon l’Organisation des Nations Unies, le travail des enfants désigne « l’ensemble des activités qui privent les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et nuisent à leur scolarité, santé, développement physique et mental. »

Il fait alors référence à des travaux dangereux pour la santé et le développement physique, social ou mental des enfants, qui compromettent leur éducation, en les privant de toute scolarisation, en les contraignant à abandonner prématurément l’école.

Aujourd’hui, 152 millions d’enfants sont astreints au travail des enfants dont 73 millions qui accomplissent des travaux dangereux. Près de la moitié ont entre 5 et 11 ans. 88 millions sont des garçons et 64 millions des filles. Ce sont 152 millions d'enfants qui sont donc privés d'école dans le monde car ils travaillent.

Dans ses formes les plus extrêmes, le travail des enfants concerne les enfants réduits en esclavage, séparés de leur famille, exposés à des risques et des maladies graves et livrés à eux-mêmes dans les rues des grandes agglomérations, souvent dès leur plus jeune âge.

Arafat Hossain, travaille
Le travail des enfants
Arafat Hossain travaille

Quand parrainage d'enfants rime avec droits des enfants et éducation

Vision du Monde, à travers le parrainage d’enfants, travaille au quotidien pour que chaque enfant puisse vivre pleinement sa vie, à savoir : grandir en bonne santé, avoir accès l’eau potable, manger à sa faim et aller à l’école.

L’apprentissage et l’épanouissement intellectuel sont de vraies barrières à l’expansion du travail des enfants. Mais cela ne suffit pas, les parents doivent être impliqués dans la démarche afin que l’élan de l’enfant pour l’école soit accompagné dans la durée. Fort de ce constat, et en collaboration avec les locaux, les équipes de l'association interviennent dans l'aide à la scolarisation et la lutte contre l'échec et l'abandon scolaire. 

La pauvreté au niveau communautaire ou familial est l’une des causes profondes du travail des enfants. Ainsi, Vision du Monde travaille main dans la main avec les communautés locales pour les aider dans leur développement économique et les sensibiliser sur les droits de l’enfant et l'importance pour eux d'aller à l'école. 

 

Beaucoup d'enfants comme Arafat Hossain ont besoin d'un parrain ou d'une marraine pour ne pas voir leurs droits bafoués. Etre parrainé est la clé d'un avenir meilleur pour ces enfants. Ils auront accès à une éducation de qualité, ils pourront étudier et exercer un métier qu'ils aiment. La pauvreté ne sera plus qu'un lointain souvenir pour eux. 

 

Ils sont 258 millions à ne pas aller à l'école, découvrez pourquoi...