Soutenons les réfugiés Birmans au Bangladesh

Au Bangladesh Vision du Monde vient en aide à plus de 8 000 familles ayant fui les violences en Birmanie.

 

Depuis le 25 août, les débordements de violences dans l’état de Rakhin, en Birmanie, ont provoqué la fuite de plus de 655 000 Birmans, plus communément appelés Rohingyas, vers Cox Bazar, ville du Bangladesh à la frontière de l’Etat birman. 

Nos équipes sont sur le terrains pour apporter le soutien nécessaire aux réfugiés Rohingyas. Nous avons déjà ditribué des denrées alimentaires auprès de 135 250 d'entres eux. Sandrine, notre Responsable Communication s'est rendue sur place et nous raconte ses rencontres : lire l'article.

 

 

Pour être aider davantage de réfugiés nous avons encore besoin d'aide.

 

 

 Je fais un don

 

Urgence-Birmanie

 

C’est dans le quartier de Ukkia, à Cox Bazar, que l’aide humanitaire est distribuée. Riz, sel, huile, lentilles et sucre composent les kits alimentaires destinés à faire face aux besoins de première nécessité des deux prochains mois. Les personnes les plus vulnérables, dans un état de santé critique ou souffrant de malnutrition sont prioritaires : enfants, femmes enceintes, personnes âgées et en situation d’handicap, familles monoparentales...

 

 

« Des centaines de milliers de personnes ont déjà fui vers le Bangladesh tandis que d’autres arrivent encore. Les difficultés qu’ils ont endurées, spécialement les femmes et les enfants, sont inimaginables. Aux côtés de nos partenaires, notre principal objectif est d’atténuer du mieux que nous pouvons leurs souffrances. » explique Fred Witteveen, Directeur des opérations de Vision du Monde Bangladesh. 

 


 

Je fais un don

 

En coordination avec les autorités gouvernementales et les autres ONG, nous agissons de la manière la plus efficace possible pour venir en aide aux familles les plus vulnérables. « Nous devons gérer les besoins actuels et anticiper ceux à venir » explique Fred Witteveen. Les pénuries de nourriture, d’eau, de vêtements et le manque de soins touchent plus intensément la nouvelle vague de réfugiés rassemblée en masse dans les camps surpeuplés. 1 400 enfants ont ainsi pu être accueillis dans des "Espaces Amis des Enfants", et l'ONG espère qu'avec 40 espaces créés d'ici janvier 2018,2 600 autres pourront en profiter.

 



                                                                                                      

 

 

 

 

Ensemble, aidons les réfugiés Rohingyas !
 

 

Je fais un don