Au Bangladesh, les réfugiés exposés à d'importants risques sanitaires

Lors d’un second voyage au Bangladesh où nos équipes viennent en aide aux familles réfugiées, notre responsable communication a pu voir l’ampleur des enjeux sanitaires dans les camps.

Deux mois après son voyage auprès des réfugiés, notre responsable communication est retournée sur place, accompagnée de journalistes du JDD et de France Inter. La région de Cox’s Bazar, au sud-est du Bangladesh, abrite maintenant près d'un million de réfugiés ayant fui la Birmanie, dont plus de 655 500 arrivés en un flot continu depuis août 2017. Concentrés près de la frontière, les camps s’organisent, entre abris de fortune et infrastructures d’urgence. Sur place, les organisations humanitaires interviennent dans tous les domaines : protection des enfants, aide psychologique post-traumatique, nutrition, santé et hygiène. C'est pourquoi chaque don pour notre fonds d'urgence est important.

 

 

L'enjeu sanitaire est particulièrement préoccupant. Grâce à notre programme WASH (Water and Sanitation Hygiene) nous avons ainsi distribué des kits d’hygiène à plus de 14 500 personnes, 31 100 latrines d’urgence ont été installées et 4 583 puits garantissent un accès à l’eau.

 

 

Responsable Vision du Monde Santé & Nutrition« Le nombre de malades atteints de diarrhées et de fièvre baisse de jour en jour. C’est le résultat de notre programme WASH, qui sensibilise par exemple les gens à l’utilisation du savon. Un autre point important est la nutrition : le nombre de patients en état de malnutrition sévère est aussi en baisse. »
- Ariful Islam Arif, responsable santé & nutrition,
Vision du Monde Bangladesh

 

Si les actions d’aide à l'urgence sont encourageantes, la construction « en terrasses » des camps (par manque de place) et le climat (chaleur, fortes pluies) rendent les installations difficiles à implanter. Le manque d'étanchéité des latrines et la mauvaise évacuation des eaux usées sont propices aux maladies (diarrhées, choléra). Avec l’arrivée des moussons dans moins de deux mois, le risque d’épidémie est à craindre…

 

 

 

Soutenez nos actions auprès des familles réfugiées au Bangladesh

 

 

Je fais un don

 

Deux voyages de presse au Bangladesh nous ont permis de voir les évolutions de cette crise humanitaire. Les médias qui nous accompagnaient sur place ont ainsi pu se rendre compte de nos interventions sur le terrain auprès de ces milliers de familles en détresse. Pour découvrir les articles, reportages et témoignages parus sur le sujet, cliquez ci-dessous ou visitez notre espace "Revue de presse".

 

 

Lise Martin pour GraziaNicolas Burnens pour RTLPierre Cochez pour La CroixSandrine Planchon témoigne sur BFM TVKaren Lajon pour Le Journal du DimanchePhilippe Randé pour France Inter