Journée internationale contre les Mutilations Génitales Féminines

journée-internationale-mutilations-genitales-feminines

Les mutilations génitales féminines : un problème mondial qui touche des millions de jeunes filles et de femmes

À l’occasion de la journée internationale de tolérance zéro envers les mutilations génitales féminines, qui a lieu chaque année le 6 février, l’ONG Vision du Monde réaffirme son engagement pour la défense des droits fondamentaux des filles et des femmes. Aujourd’hui selon l’Organisation Mondiale de la Santé, on estime à plus de 200 millions le nombre de jeunes filles et de femmes, toujours en vie, qui ont été victimes de mutilations génitales féminines.

Les mutilations génitales féminines : véritable violation des droits de l’enfant

Les mutilations génitales féminines reflètent l’inégalité profondément enracinée entre les sexes et constituent une forme extrême de discrimination à l’égard des femmes et des filles. Cette pratique viole bon nombre de leurs droits fondamentaux : le droit à la santé, à la sécurité et à  l'intégrité physique, le droit d'être protégé contre la torture et les traitements cruels, inhumains ou dégradants, ainsi que le droit à la vie lorsqu'elles ont des conséquences mortelles. Les mutilations génitales féminines sont la plupart du temps pratiquées sur des jeunes filles entre l’enfance et l’âge de 15 ans et constituent alors une véritable violation des droits de l’enfant.


Une pratique profondèment ancrée au sein des communautés

Les mutilations génitales féminines sont souvent considérées comme une condition nécessaire à la bonne éducation d’une jeune fille en vue de son passage à l’âge adulte et de son mariage. Cette pratique constitue donc une tradition culturelle importante pour se conformer aux attentes d’une communauté dans l’ouest, l’est et le nord-est de l’Afrique, dans certains pays d’Asie et au Moyen-Orient. Elle présente un danger pour la santé physique et morale des femmes et des filles qui en sont victimes. Ainsi l’ONG humanitaire Vision du Monde intervient auprès des communautés pour sensibiliser sur les méfaits des mutilations génitales féminines et les amener à mettre fin à cette pratique de manière durable.

Vision du Monde s’engage dans la lutte contre les mutilations génitales féminines

À travers ses programmes d’action au Mali, Vision du Monde travaille au quotidien pour éliminer la pratique des mutilations génitales féminines : à Baoulé, plusieurs ateliers de sensibilisation ont été menés auprès des enfants, des jeunes adultes, des leaders communautaires et des enseignants au niveau de l’école primaire. À Koodugu, en 2017, ce sont plus de 18 communautés qui ont été sensibilisées sur les conséquences des mutilations génitales féminines. Au Sénégal, Vision du Monde agit à Dabo dans la région de Kolda où la quasi-totalité des filles et des femmes sont victimes de mutilations génitales féminines.