Journée Mondiale de l'Eau

journee-mondiale-eau

L’ONG Vision du Monde : experte internationale dans l’accès à l’eau


À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, le 22 mars, Vision du Monde, membre du réseau international World Vision, 1ère ONG de parrainage d’enfants, tient à rappeler son engagement et son expertise en matière d’accès à l’eau potable pour les populations vivant dans les zones géographiques les plus reculées. L’ONG humanitaire dresse un constat alarmant : 3 personnes sur 10 n’ont pas accès à l’eau potable à la maison ! 

 
L’eau potable, ça ne coule pas de source !


Chaque jour, plus de 1 000 enfants de moins de 5 ans meurent des conséquences d’une eau polluée. Alors que l’accès à l’eau potable constitue un droit fondamental, de nombreuses personnes partout dans le monde se voient contraintes de consommer une eau sale ou infectée. Cela est un risque sanitaire majeure pour les enfants en bas âge qui sont les plus sensibles à la qualité de l’eau qu’ils consomment. 

D’une eau contaminée découlent de nombreuses maladies, telles que le choléra, le paludisme, le saturnisme, ou bien les diarrhées qui tuent encore de nombreux enfants chaque jour. Or un tiers de la population mondiale n’a pas accès à des systèmes d’assainissement améliorés. 
Si nous n’agissons pas, les Nations Unies affirment que d’ici 2050, au moins 1 personne sur 4 est susceptible de vivre dans un pays affecté par des pénuries d’eau chroniques ou fréquentes.

En 2017, Vision du Monde a apporté un accès à l’eau potable à une nouvelle personne toutes les 10 secondes 

Vision du Monde est convaincu que la crise de l’eau peut être résolue. En travaillant main dans la main avec les communautés locales, l’ONG humanitaire développe des projets WASH (eau potable, assainissement et hygiène) au sein de ses programmes de développement. Son approche basée sur le transfert de compétences lui permet non seulement d’assurer la construction de puits mais également de former les populations pour qu’elles puissent à leur tour en prendre soin. Nos études prouvent que les puits construits par Vision du Monde sont toujours en état de marche 20 ans après. 

L’association construit également des toilettes pensées pour éviter le contact entre les personnes, les sources d’eau et les excréments humains. Vision du Monde forme les communautés à l’assainissement pour favoriser la bonne santé des enfants et de leur famille et sensibilise sur les risques liés à la pratique de la « défécation à l’air libre ». 
En 2017, à travers le partenariat international World Vision, Vision du Monde a : 
•    Fourni de l’eau potable à 3,2 millions de personnes
•    Amélioré les systèmes d’assainissement pour 3,3 millions de personnes
•    Délivré des formations sur les bonnes pratiques d’hygiène (lavage des mains) à 3,9 millions de personnes
•    Formé 6 605 comités de l’eau qui assurent la maintenance des installations

 
 

6km, c’est la distance moyenne parcourue quotidiennement par les enfants pour aller chercher de l’eau

Tout enfant mérite d’avoir accès à l’eau potable, bien plus qu’un droit c’est un élément essentiel à sa croissance et à son épanouissement. Quand l’eau est propre, les enfants grandissent en bonne santé, ils sont libérés du fardeau des longues marches pour aller chercher de l’eau et ont alors le temps d’aller à l’école et de s’épanouir. 

L’accès à l’eau potable est un des grands axes sur lequel Vision du Monde travaille. Pour relever ces nombreux défis, l’association a lancé un mouvement mondial : 
 

La Global 6K for Water, les 6km pour l’eau

Le 5 mai prochain, des milliers de participants sont invités à Paris et dans plus de 20 villes en France et à l’étranger à courir ou marcher 6km pour donner accès à l’eau potable aux communautés les plus vulnérables.
 

virginie-ledoyen-6K

Virginie Ledoyen, ambassadrice de Vision du Monde, s’engage pour l’eau et appelle à rejoindre le mouvement à ses côtés : « Je porterai fièrement les couleurs de Vision du Monde et marcherai ces 6km pour que les enfants n’aient plus à le faire. En cette Journée Mondiale de l’eau, ensemble faisons évoluer les choses afin que la crise de l’eau soit résolue ! »