Paule au cœur de nos programmes de parrainage au Sénégal

Ce mois-ci, notre Directrice administrative et financière, Paule Guénard, s’est rendue au Sénégal pour l’ouverture de notre nouveau programme de parrainage à Maka Yopp, dans la région de Kaffrine au centre du pays. Une expérience qu’elle n’est pas prête d’oublier, puisqu’il s’agit de sa première visite de terrain ! 

Retour sur ses impressions 😊
 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai rejoint Vision du Monde il y a presque 3 ans, après plus de 20 ans dans des filiales de groupes industriels internationaux. Mon expérience précédente était un poste de direction financière avec une dimension supplémentaire de contrôleur financier européen. Après avoir beaucoup appris de ces expériences, je souhaitais mettre mes compétences au service d’une organisation alignée avec mes valeurs. 

J’ai 3 filles, toutes passionnées par les actions de Vision du Monde. Chacune a choisi un pays pour parrainer un enfant qui n’a pas la chance de vivre dans les mêmes conditions de sécurité et d’épanouissement qu’elles.
 

Peux-tu nous raconter ce que tu as pu faire et visiter pendant ton voyage au Sénégal ?

Mon voyage au Sénégal s’est décomposé en 2 parties.

Nous nous sommes d’abord rendues à Dakar, où se situe le siège social de World Vision Sénégal et nous avons rencontré les équipes de la Direction financière. L’objectif était de mieux comprendre nos environnements de travail, nos méthodes et nos contraintes réciproques. Nous avons en particulier travaillé à la mise en place des procédures pour le suivi du projet AFD Fisong que nous lançons cette année en partenariat avec le Secours Islamique France et grâce au soutien de l’Agence Française de Développement, et qui vise à la réinsertion sociale, citoyenne et économique des jeunes talibés dans les zones périurbaines du Sénégal.

Ensuite, à Koungheul et Kaffrine, nous avons visité nos programmes de développement Maka Yopp, Mabo et Diokoul. Le planning des visites était très dense pour que nous puissions visiter un maximum d’installations et assister à tous les types d’activités menées dans ces villages : case des tout-petits, poste de santé, puits solaires, rencontre avec les pairs éducateurs, cercle d’épargne…
 

Rencontre des équipes à kaffrine
Paule à Maka Yopp nouveau programme de parrainage de Vision du Monde
Photo des équipes du Sénégal

Quel a été le moment le plus marquant de ce voyage ?

Difficile d’identifier un moment marquant en particulier tellement ils sont nombreux…
Enormément d’émotions, de regards, de témoignages à travers toutes ces rencontres.

Une émotion particulière néanmoins, qui m’a laissée au bord des larmes : le témoignage d’une jeune lycéenne membre du club des pairs éducateurs de Mabo. Elle nous a raconté comment son père avait prévu de la marier et comment elle s’est effondrée en pleurant quand il lui a annoncé. Elle a répondu à son père qu’elle voulait continuer à aller à l’école et promis de s’engager de toutes ses forces à progresser et avoir des bonnes notes. Son père a cédé.

Depuis, elle s’est engagée dans le groupe des pairs éducateurs, pour expliquer à son entourage (amis, famillle, etc) l’importance de l’école et faire reculer les mariages précoces. Lors de notre rencontre, elle était en train de secourir une amie, elle aussi confrontée à un projet de mariage précoce, et elle était sur le point de résoudre positivement la situation avec l’aide de l’équipe pédagogique du lycée et le club des pairs éducateurs.

Que peux-tu nous dire sur les conditions de vie dans les villages à Maka Yopp ?

J’ai pu constater que les infrastructures de Maka Yopp sont en très mauvais état. Les salles de classes sont délabrées et les latrines existantes sont inutilisables. Par ailleurs, les activités autour de l’éducation et de la protection des enfants doivent être mises en place : pour le moment, pas de Peace clubs, pas d’activité autour de l’apprentissage de la lecture, pas de case des tout-petits, l'équivalent de classes de maternelle initiées par nos équipes, dont l’existence favorise le taux de fréquentation et l’efficacité de l’école primaire.

Point positif, les équipes sur place remarquent que les communautés des villages de Maka Yopp ont un très bon niveau d’acceptation du parrainage, ce qui est encourageant pour le déploiement du programme !
 

Aurais-tu une anecdote à nous partager ?

Les femmes d’un village, qui venaient de nous présenter leurs activités génératrices de revenus, se sont mises à danser au son d’un rythme entêtant frappé sur des bidons.
Un spectacle magnifique de mouvements de tissus colorés…jusqu’à ce qu’elles nous invitent à rejoindre leur cercle. Difficile de refuser cette marque d’hospitalité et d’intégration… mais immédiatement un fort sentiment de ridicule de me sentir si raide alors qu’elles, elles dansaient si naturellement !

On dit que le ridicule ne tue pas… Il me reste de ce souvenir une intense émotion d’avoir partagé ce moment incroyable avec ces femmes.

Pourrais-tu résumer cette expérience en trois mots ?

Encore une fois, un exercice très difficile de résumer cette expérience en 3 mots ! Je dirais : Emotion - Humilité – Espoir.

Un grand merci à Paule pour ce témoignage émouvant !

Envie d’en savoir plus sur les enjeux qui nous attendent au Sénégal ? Découvrez notre nouveau programme de parrainage à Maka Yopp !