Grâce à vous, de l'eau potable au Vietnam !

Grâce à vous, plus de 3000 personnes et 4 écoles vont avoir accès à de l'eau potable !

En 2021, vous vous êtes mobilisé pour la Global 6K for Water : vous avez marché ou couru en pensant aux habitants de Kang Ki !

En novembre dernier, alors que les études de terrain débutaient le gouvernement local a décidé d’investir dans un projet d’éco-tourisme nécessitant la mise en œuvre d’un barrage précisément sur le site de Kang Ki. C'est une excellente nouvelle pour Kang Ki mais afin d’éviter toute redondance et compte tenu des délais, Vision du Monde a jugé préférable de déporter son action sur une commune avoisinante, Suoi Bu, présentant les mêmes besoins et composée de la même ethnie Hmong.

Grâce à votre générosité, le projet couvrira plus de familles vulnérables et plus de villages ! Merci à vous !

Pourquoi ce projet à Suoi Bu, au Vietnam ?

Les enfants et les communautés de Suoi Bu, dans le district de Van Chan, sont confrontés à de nombreux défis en matière d'accès à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène. Les membres de la communauté prennent souvent l'eau des ruisseaux et des puits creusés, qui sont pollués par les déchets. Les villageois manquent de connaissances et de compétences de base pour reconnaître quel type de source d'eau peut être utilisé pour leur consommation familiale.

De plus, en raison de la pauvreté, de nombreux ménages n'ont pas les moyens de construire des latrines appropriées et pratiquent donc encore la défécation à l'air libre. En conséquence, les maladies liées à l'eau et à l'hygiène sont répandues dans la communauté, telles que la diarrhée et les maladies digestives.

En saison sèche (de novembre à avril), certains ménages en zone basse manquent d'eau car ils n'ont pas de réservoir de stockage et à l'inverse certains ménages situés plus en hauteur n'économisent pas l'eau. 

Enfin, les systèmes de distribution d'eau actuels sont anciens et fabriqués à la main : de simples tuyaux artisanaux qui ne sont pas durables et rapidement endommagés, des réservoirs d'eau en plastique trop petits sans filtres.

Quels sont les objectifs du projet ?

Descriptif du projet

Le projet a pour objectif de mettre en place et/ou de rénover des systèmes d'eau potable pour 2794 bénéficiaires directs dans 4 villages ciblés (Ba Cau, Bu Cao, Lang Hua, Bu Thap) de la commune de Suoi Bu, en collaboration avec les partenaires locaux et les populations locales afin que les habitants soient impliqués pleinement et ce afin d'assurer la pérennité des infrastructures.

  • Les canalisations et les réservoirs pour les ménages seront installés par les communautés elles-mêmes avec l'appui de l'équipe du projet.
  • Dans les écoles, les enseignants rassembleront les contributions de main-d'œuvre des parents pour installer les nouveaux tuyaux.
  • Des formations sur le traitement de l'eau seront organisées pour les communautés et les partenaires locaux pour renforcer leurs connaissances et leurs compétences sur la façon de trouver une source d'eau salubre, de la stocker, mais aussi sur la façon de construire eux-mêmes des réservoirs filtrants à 3 couches avec des matériaux bon marché (sable, gravier, Charbon).
  • Chaque village ayant un système d'eau différent, les constructions seront adaptées en fonction des villages. 4 écoles (3 écoles maternelles et une école primaire-secondaire) bénéficieront de ces constructions (réservoirs d’eau, machine de filtrage, nouvelles canalisations etc).

Budget : 47 352 €

Impact du projet

La majorité des bénéficiaires appartiennent à l'ethnie Hmong. Ce groupe ethnique minoritaire vit dans des villages reculés et utilise des pratiques traditionnelles. Ils sont très pauvres et de nombreux enfants souffrent d'insuffisance pondérale et de retard de croissance.

Grâce au projet, nous allons :

  • Améliorer le bien-être et la santé d'enfants et de familles vraiment vulnérables
  • Améliorer leurs conditions d'accès à l’eau potable 
  • Améliorer les conditions d'enseignement et d'apprentissage à l'école pour ces enfants

Nous allons venir en aide à 2794 personnes des 4 villages ciblés dont :

  • 925 hommes
  • 936 femmes
  • 483 garçons
  • 450 filles