Yémen : conflit, faim et COVID-19

Le Yémen, petit pays pauvre de la péninsule arabique, est au bord de la famine. Marquée par un conflit depuis plus de six ans, sa population peine à trouver les ressources nécessaires pour vivre et est fortement fragilisée par la crise sanitaire. Malgré l’aide humanitaire apportée, plus de 50 % des Yéménites sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire grave.

Vision du Monde continue de soutenir et d’aider la population via une intervention d’urgence visant à améliorer l’accès aux services d’assainissement et de santé et à prévenir les cas de malnutrition, notamment chez les enfants.

Quelle est la situation au Yémen ?

Depuis 2015, le Yémen, petit pays enclavé entre l’Arabie Saoudite, Oman et le golfe d’Aden, est le terrain de guerre d’un conflit entre le gouvernement Yéménite, aidé par l’Arabie Saoudite, et les rebelles houthistes soutenus par l’Iran.

Les affrontements ne cessent et les tentatives de cessez-le-feu et autres négociations diplomatiques n’ont jamais vraiment abouti. Après avoir ravagé une grande partie du Yémen, notamment au sud, les belligérants de cette guerre civile s’affrontent désormais dans le nord du pays, afin de gagner le contrôle de la province de Marib.

Déjà instable économiquement et politiquement avant le conflit, le Yémen est aujourd’hui dévasté par les affrontements. Le pays est au bord de la famine et compte plus de 233 000 morts depuis le début du conflit. L’ONU estime que le Yémen est victime de la pire crise humanitaire en cours dans le monde.

Actuellement, 70 % de la population, soit 24 millions de personnes, ont besoin d’aide humanitaire. Parmi elles, 10 millions de personnes se trouvent au bord de la famine. Perte de revenus, pénurie de produits alimentaires de base, le quotidien des Yéménites est en plus alourdi par la récente pandémie de COVID-19.

Les enfants : premières victimes du conflit yéménite

En 2018 déjà, l’UNICEF recensait la mort de causes évitables d’un enfant yéménite de moins de 5 ans toutes les dix minutes. Les enfants sont particulièrement vulnérables lorsqu’ils se rendent à l’école ou bien lorsqu’ils jouent à l’extérieur. Exposés aux attaques et aux bombardements, il arrive également que certains enfants se blessent en touchant des restes d’explosifs de guerre.

De nombreux enfants ont également dû commencer à travailler, souvent dans des conditions pénibles et dangereuses, pour subvenir aux besoins de leurs familles. Les Yéménites sont de plus en plus pauvres et les conséquences du conflit et de la pandémie de COVID-19 ont fait perdre de nombreuses sources de revenus aux familles.

En 2020, 12 millions d’enfants yéménites avaient besoin d’aide humanitaire pour vivre et on estime que près de 2,8 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë en 2021. Parmi ces enfants, 400 000 risquent de mourir s’ils ne reçoivent pas de traitement urgent. Il s’agit de l’un des niveaux les plus élevés de malnutrition sévère enregistrés au Yémen depuis le début du conflit en 2015.

enfant yemenite soufrant de malnutrition

La santé des enfants est gravement menacée par la destruction des infrastructures sanitaires. Sans eau potable, des millions d’enfants risquent chaque jour de contracter des maladies hydriques comme la diarrhée ou le choléra.

La dégradation et la destruction des infrastructures de santé, couplée à la récente crise sanitaire, a plongé le Yémen dans une situation plus qu’alarmante. Les professionnels de santé ne sont plus payés depuis des années et n’ont pas les moyens nécessaires pour assister la population dans le besoin. Beaucoup de femmes accouchent par leurs propres moyens, à leur domicile et éloignées de tout accompagnement médical, créant alors un risque pour les nouveaux nés comme pour leurs mères.

Reconstruire les réseaux d’eau et d’assainissement au Yémen

Avec près de 400 000 cas de choléra en 2019, reconstruire un système sanitaire adapté pour protéger la population sur place était prioritaire. Vision du Monde, via le Partenariat international World Vision, a pu déployer son aide humanitaire d’urgence en 2019 en travaillant main dans la main avec les structures locales présentes depuis longtemps dans le pays.

Grâce au partenariat avec l’ONG ADRA, le Partenariat international World Vision a réhabilité près de 30 points d'eau utilisés par plus de 17 000 personnes dans le sud du Yémen et modernisé les installations d’assainissement et d’hygiène de certaines zones urbaines surpeuplées. L’ONG a amélioré les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène pour près de 26 000 enfants et adultes.

Alors qu’auparavant, 95 % des personnes utilisaient des sources d’eau insalubre, 85 % des personnes visées par le projet utilisent désormais les puits. Ces installations ont notamment pu aider les Yéménites à assurer un maximum d’hygiène pour prévenir les cas de COVID-19 ces derniers mois.

Sensibiliser la population aux mesures sanitaires contre la Covid-19

Le Partenariat international World Vision travaille également avec le Response Innovation Lab afin de produire, adapter et diffuser des vidéos de sensibilisation aux gestes barrières pour se protéger de la COVID-19. Ce projet, réalisé en partenariat avec les antennes locales de Save the Children et Oxfam au Yémen, a touché plus de 110 000 personnes et continue d’être développé au sein du pays avec les professionnels de santé.

Comment le Partenariat international World Vision poursuit son aide humanitaire au Yémen ?

Cette année, l’association humanitaire continue d’accompagner les plus vulnérables en améliorant l’accès aux systèmes alimentaires et aux soins de santé. En partenariat avec Medair, les équipes du Partenariat international World Vision comptent apporter une aide à près de 16 000 personnes dans le sud du Yémen, dont plus de la moitié sont des enfants.

L’objectif prioritaire est de diminuer les cas de malnutrition aiguë en favorisant la détection et la prise en charge tout en sensibilisant les familles aux bonnes pratiques nutritives qui correspondent aux besoins des enfants en fonction de leur âge.

C’est en s’appuyant sur des partenariats locaux que le Partenariat international World Vision peut mettre en place une réponse efficace et adaptée aux besoins des populations.

Il est essentiel de continuer à soutenir les Yéménites et aider les enfants afin qu’ils ne deviennent pas les grands sacrifiés du conflit.

Nos articles sur des cas d'urgence

En Haïti, suite au séisme l'aide humanitaire s'organise.

Samedi 14 août au matin, un séisme de magnitude 7,2 a secoué Haïti provoquant la mort de plus de 1 400 personnes. L'aide humanitaire s'organise.

Beyrouth : l’aide humanitaire s’organise dans une ville en crise

L'ONG humanitaire, Vision du Monde s'organise pour apporter son aide aux habitants de Beyrouth suite à l'explosion du port.

Guerre du Tigré en Éthiopie : une situation humanitaire alarmante

Instable depuis des années, la région du Tigré en Éthiopie vit une situation humanitaire alarmante et connaît depuis fin 2020 de nouveaux affrontements entre le gouvernement et les rebelles tigréens.