Fille accédant à l'eau potable

L'ONG Vision du Monde : experte internationale dans l'accès à l'eau

Luttons ensemble contre la crise mondiale de l'eau
7. février 2019

La crise de l’eau est un des enjeux majeurs de notre société. En tant que droit fondamental humain, l’accès à l’eau potable fait maintenant partie des 17 Objectifs de développement durable des Nations Unies qui indiquent la marche à suivre pour parvenir à un meilleur avenir pour tous. L’eau potable étant un élément essentiel au bien-être des populations, et pour ne laisser personne de côté, il est important que tout le monde ait accès à de l’eau propre d’ici 2030.

 

L’accès à l’eau potable : un droit fondamental

Depuis 2010, le droit à l’eau et à l’assainissement est un droit humain fondamental. Si ce droit n’était pas mentionné dans la Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948, c’est qu’y avoir accès était une évidence à l’époque. Ce n’est qu’en 2005 que l’Allemagne et l’Espagne ont alerté les autres pays en ouvrant des discussions sur un droit à l’eau. Le 28 juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution faisant de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement un droit humain fondamental. Aujourd’hui, il fait partie des Objectifs de développement durable et l’objectif sur l’eau propre et l’assainissement (WASH – terme couvrant les questions relatives à l’eau, l’assainissement et l’hygiène) est inscrit à l’Agenda 2030.

 

2,1 milliards de personnes n’ont pas d’eau potable à la maison

30% de la population mondiale n’ont toujours pas accès à l’eau potable à leur domicile, les personnes vivant en zone rurale sont les premières à souffrir de ce manque. Cette inquiétante proportion risque de s’aggraver avec la hausse des températures due au changement climatique. Un tiers de la population mondiale n’a pas accès à des systèmes d’assainissement améliorés et chaque jour, ce sont 1 000 enfants de moins de 5 ans qui meurent d’une diarrhée attribuée au manque d’hygiène et d’assainissement de l’eau. La raréfaction de l’approvisionnement en eau potable est un problème majeur qui touche tous les continents. D’ici 2050, on prévoit que plus de 5 milliards de personnes seront touchées par des pénuries d’eau récurrentes.

« Avoir accès à l’eau salubre, à l’assainissement et à l’hygiène à domicile ne devrait pas être un privilège exclusivement réservé aux riches vivant en milieu urbain. Il s’agit de services fondamentaux pour la santé humaine et il incombe à tous les pays de garantir que chacun puisse y accéder. » Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé.

 

6 km, c’est la distance moyenne parcourue quotidiennement par les enfants pour aller puiser de l’eau

En République Démocratique du Congo, Kapinga (13 ans) et son meilleur ami Vicky marchent tous les jours pour aller au puit le plus proche. Ils y consacrent une bonne partie de leur journée, et parfois les deux amis font l’aller-retour 4 ou 5 fois par jour. Tout enfant mérite d’avoir accès à l’eau potable, ce n’est pas seulement un droit basique, c’est aussi un élément essentiel à sa croissance et à son épanouissement. Quand elle est propre, les enfants grandissent en bonne santé, ils sont libérés des longues marches et ont alors le temps d’aller à l’école et de développer leurs talents.

Enfant qui transporte de l'eau insalubre

Toutes les 10 secondes, Vision du Monde apporte de l’eau potable à une nouvelle personne

L’ONG humanitaire Vision du Monde est persuadée que la crise de l’eau peut être résolue. Premier fournisseur d’eau potable au monde, Vision du Monde – à travers le réseau international World Vision – apporte de l’eau propre à une personne toutes les 10 secondes et à 3 nouvelles classes tous les jours. Le projet de l’organisation humanitaire va de pair avec les Objectifs de développement durable des Nations Unies : apporter de l’eau potable à tous, dans chacun de leurs programmes de parrainage – même dans les contextes les plus fragiles – d’ici 2030.

Dans le cadre du projet WASH (eau potable, assainissement et hygiène), en 2017, Vision du Monde a donné accès à l’eau potable à 3,2 millions de personnes, amélioré les installations sanitaires (puits, forages, pompes à eau…) pour 3,3 millions d’enfants et favorisé les bonnes pratiques en termes d’hygiène de 3,9 millions de personnes. La réponse de l’ONG permet aux communautés de consacrer davantage de temps à leur famille, à l’éducation et à leur travail. La sécurité alimentaire et nutritionnelle est bien meilleure et les enfants sont en bonne santé et grandissent dans un environnement plus sûr.

 

L’accès à l’eau potable et le projet WASH

WASH est le terme couvrant toutes les questions relatives à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, ces trois questions sont essentielles et interdépendantes. Le modèle de développement de Vision du Monde est unique. L’ONG humanitaire est à l’écoute des communautés et son expérience lui permet de proposer des projets WASH (eau potable, assainissement et hygiène) adaptés aux besoins des populations pour des changements durables. Vision du Monde ne fait pas qu’apporter de l’eau en construisant des puits, elle travaille main dans la main avec les communautés et les forme pour qu’elles puissent à leur tour bâtir des puits et en prendre soin. Vision du Monde collabore également avec elles pour créer des activités de sensibilisation sur l’hygiène et la santé.

Enfant qui joue avec de l'eau propre

Le projet WASH pas à pas : garantir l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement

 

Eau potable

Vision du Monde construit des puits avec des technologies de forage respectueuses du contexte dans lequel elle intervient. Une étude menée par l’Université de Caroline du Nord a montré que, même après 20 ans, les puits construits par Vision du Monde sont toujours en parfait état de marche, c’est plus que les puits habituels. Les pompes manuelles et les pompes solaires construites fournissent de l’eau à toutes les communautés, même celles de plus de 10 000 personnes. Les systèmes de collection d’eau de pluie conservent et traitent les eaux de pluie afin de les assainir.
 

Assainissement

Les toilettes construites par Vision du Monde sont pensées afin d’éviter le contact entre les personnes et les sources et les excréments humains. L’ONG propose des sessions de formation à l’assainissement favorisant la protection de la santé des enfants. Les communautés y apprennent petit à petit la gestion des déchets et sont sensibilisées contre la pratique de la « défécation en plein air ».
 

Hygiène

L’adoption de pratiques d’hygiène de base telles que le lavage des mains avec du savon prévient la propagation de maladies comme le choléra, la diarrhée ou encore le virus Ebola. Dans les communautés, les écoles et les centres de santé, les changements d’habitudes permettent aux enfants d’être en meilleure santé.

 

Ces trois domaines sont essentiels et dépendent les uns des autres. Si l’un est négligé, l’accès à l’eau potable par exemple, les progrès seront impossibles pour les autres. Vision du Monde s’appuie sur des experts pour proposer une réponse appropriée et avoir des projets WASH réellement efficaces pour les communautés soutenues.

 

Droit fondamental depuis 2010, l’accès à l’eau potable ne devrait plus être un enjeu. Pour aider à donner à accès à l’eau potable à toujours plus de personnes, courez les 6 km de la course solidaire, la Global 6K for Water. Parce que chaque pas que vous ferez est un de moins que les enfants auront à faire.