Un nouveau programme de parrainage au Sénégal

Alors que Vision du Monde est présent au Sénégal depuis 2003 via trois programmes de parrainage, à Mabo, Diokoul et Nettéboulou, l’ONG humanitaire ouvre un nouveau programme de parrainage d'enfants au sein des villages de Missirah Wadène et de Maka Yop, situés dans la région de Kaffrine. L’ONG renforce ainsi ses actions auprès des enfants et leurs familles face aux problématiques d’éducation, de santé, de protection de l’enfance et aide les populations à se développer économiquement pour briser le cercle de la pauvreté.

Quelle est la situation actuelle au Sénégal ?

En 2021, le Sénégal connaît une nouvelle vague épidémique de grande ampleur et doit encore faire face aux conséquences de la pandémie COVID-19. Les enfants en sont les premiers impactés. Avec la fermeture des écoles, beaucoup d’entre eux ont dû arrêter leur apprentissage sans avoir aucune alternative, les familles les plus vulnérables n’ayant pas les moyens nécessaires d’accéder aux outils pédagogiques de l’enseignement à distance.

Par ailleurs, de nombreux Sénégalais ont perdu leur emploi et se retrouvent sans ressources financières pour subvenir à leurs besoins. Une situation qui fragilise l’équilibre financier des familles et pousse les parents à marier leurs filles et à faire travailler leurs enfants.

Les communes de Missirah Wadène et de Maka Yop, situées dans la région de Kaffrine, sont deux communautés rurales très pauvres et impactées par la situation sanitaire. Les familles vivent avec des revenus extrêmement bas et un accès limité aux services publics de base, notamment les infrastructures de santé.

Via le nouveau programme de parrainage de Maka Yop, Vision du Monde proposera des formations qualifiantes pour permettre aux familles de bénéficier de nouvelles opportunités économiques et ainsi leur assurer une sécurité alimentaire et financière durable.

femme au senegal avec un masque anti covid

Améliorer la santé de la population

La santé est un enjeu majeur pour le développement d’un pays et de sa population. Or, la population de Maka Yop est victime par le manque d’infrastructures de santé. Près de la moitié des villages se situent à plus de 5 km d’une structure sanitaire retardant ainsi la prise en charge des patients, notamment des femmes enceintes et des jeunes enfants.

Retards de vaccination, absence ou retard de suivi prénatal et postnatal, accouchements à domicile, l’éloignement des centres de santé prive la population de soins de santé essentiels et augmente les risques de complications pour les patients.

Par ailleurs, à Missirah Wadène, seuls 33% des villages ont un accès sécurisé à l’eau à partir de forages. Sans eau salubre, les enfants courent un plus grand risque de contacte des maladies hydriques comme les diarrhées qui peuvent être fatales aux nourrissons. Avec l’éloignement des établissements de santé, les habitants tardent à être pris en charge, ce qui ne fait qu’aggraver une situation déjà préoccupante.

L’accès sécurisé à l’eau et aux systèmes d’assainissement est un véritable enjeu pour la santé de toute la population. En effet, lors de la saison des pluies 60 à 80% des cas de consultations médicales sont dus au paludisme causé par la présence d’eau stagnante, d’ordures ménagères et aux mauvaises herbes aux alentours des habitations.

De plus, le manque d’accès aux toilettes est un véritable problème de santé publique qui touche fortement le programme de Maka Yop. 65% des habitations ne possèdent pas de toilettes et plus de 14 000 personnes pratiquent la défécation à l’air libre.

Vision du Monde, via son nouveau programme de parrainage, entend améliorer la santé des familles et notamment la prise en charge des enfants touchés par le paludisme ou d’autres formes de maladies et d’épidémies. Pour cela, l’association formera les populations aux bonnes pratiques d’hygiène et de santé, et favorisera le désenclavement de cette zone rurale afin que chaque habitant puisse avoir accès aux soins de santé.

Via son programme de parrainage, l’ONG a également pour objectif de faire baisser le taux de malnutrition grâce aux foyers de nutrition et à la sensibilisation des familles aux bonnes pratiques nutritionnelles.

L’éducation : une priorité pour les enfants

La commune de Maka Yop présente un faible taux de scolarisation dans l’élémentaire avec à peine 42% d’élèves scolarisés et seulement 33% à Missirah Wadène. Les établissements scolaires manquent d’équipements. Les écoles élémentaires ont besoin de clôtures pour offrir un cadre sûr et rassurant aux élèves et leurs familles, mais aussi de cantines pour nourrir correctement les élèves et de toilettes pour le confort des filles comme des garçons.

Améliorer les équipements des écoles est essentiel pour éviter le décrochage scolaire des élèves. Les besoins des jeunes filles doivent notamment être pris en compte et la séparation des toilettes entre filles et garçons assurée pour le bien-être de tous les élèves.

Dans la commune de Maka les filles sont particulièrement exposées aux mariages précoces. Des efforts doivent donc être engagés afin que chaque fille puisse bénéficier d’une scolarité complète et décider pleinement de son avenir. L’éducation des filles est un véritable levier pour lutter contre l’exode rural.

Via le nouveau programme de parrainage, Vision du Monde souhaite sensibiliser les familles à l’importance de la scolarité des filles, comme des garçons, et au respect des droits des enfants.

enfant au senegal dans une ecole

Encourager la protection des enfants

Au sein des populations de Missirah Wadène et de Maka Yop, des cas de mariages précoces ont été recensés, tout comme des cas de travail infantile, de violences physiques, psychologiques, de négligence et d'autres formes de violence à la maison, à l'école ou dans la communauté. Via ce nouveau programme de parrainage Vision du Monde a pour objectif prioritaire d’assurer la protection des enfants des villages de Missirah Wadène et de Maka Yop.

L’ONG agit pour le développement de structures communautaires dédiées à la protection des enfants afin de sensibiliser les parents, comme les enfants, au respect de leurs droits. Les enfants suivent ainsi des formations qui leur permettent de connaître leurs droits, de détecter et dénoncer des cas d’abus et de violences dont ils peuvent être victimes ou témoins. Grâce à ces comités de protection, les enfants s’impliqueront et participeront aux prises de décision et aux actions de développement mises en place pour leur bien-être.

Un travail doit également être fait pour s’assurer que chaque enfant des villages de Missirah Wadène et de Maka Yop possède un certificat de naissance grâce auquel il pourra faire valoir leurs droits tout au long de leur vie. En effet, cette absence de documents officiels peut porter préjudice à l’avenir des enfants et un nombre encore important d’entre eux ne sont pas officiellement enregistrés à la naissance.

Pour mener à bien ce nouveau programme de parrainage au Sénégal, l’ONG travaille main dans la main avec les familles et les acteurs locaux afin de répondre aux besoins des populations de la manière la plus adaptée possible. Le soutien des parrains et marraines est également essentiel pour développer chaque projet et accompagner aux mieux leurs filleuls dans leur développement.

Vous aussi, participez à l’amélioration des conditions de vie des enfants de Maka Yop en devenant parrain ou marraine.

Vous pourriez aussi être intéressé par...

Le travail de Vision du Monde pour la protection des enfants au Sénégal

Au Sénégal, les enfants sont encore trop souvent victimes de violence ne leur permettant pas d'utiliser leur plein potentiel. Vision du Monde agit avec le gouvernement sénégalais pour les protéger et faire valoir leurs droits.

L'éducation pour protéger les enfants

Aller à l’école n’est pas une habitude pour tous. Avant la pandémie de COVID-19, encore 264 millions d’enfants n’étaient pas scolarisés.

Toilettes, enjeu de développement des familles vulnérables

Des milliards de personnes n'ont pas de toilettes et luttent pour rester en bonne santé. Quels enjeux de développement ont les toilettes et les systèmes d'assainissement dans la vie des plus vulnérables ?