À Zavkhan, nous soutenons le développement économique

Projet financé par l’Union Européenne

Depuis Janvier 2018 et en partenariat avec l’Union Européenne, Vision du Monde vient en aide aux habitants de la région de Zavkhan en Mongolie en soutenant le développement économique de cette zone rurale. Ce projet qui se déroule sur quatre ans et dont la fin est prévue pour décembre 2021 a pour vocation de renforcer les capacités de tous les acteurs, à savoir : les associations et les institutions locales ainsi que les personnes les plus vulnérables, avec une attention particulière portée aux femmes et aux jeunes.

Briser le cercle vicieux de la pauvreté

La région de Zavkhan se situe à l’ouest de la Mongolie. Il s’agit d’une province très isolée et touchée par un fort déficit d’infrastructures : il faut compter environ 13 heures de routes pour rejoindre Oulan Bator, la capitale. L’inclusion économique des familles y est difficile : en dehors d’Uliastai (l’équivalent de nos préfectures), il n’y a que quelques petites villes et des villages, qui n’offrent pas de marché important. Au sein de la communauté, beaucoup de personnes sont touchées par le chômage, l’emploi informel et les emplois saisonniers ou de court terme, notamment les jeunes et les femmes. La deuxième source de revenus principale de ses dernières, après les petits commerces, sont les allocations gouvernementales. Dans la région le taux de pauvreté atteint presque 50 % contre près de 30% au niveau national. De plus la province de Zavkhan est fortement touchée par les changements climatiques provoquant ainsi des hivers très rudes qui déciment le bétail, et limitent l’agriculture, principale activité économique de la province.

Vision du Monde soutient l’économie locale de la province de Zavkhan

Notre association humanitaire met un point d’honneur à rassembler toutes les parties prenantes autour d’un même projet. Cette approche est primordiale lorsque cela touche au développement économique d’une population. Ce projet mené en lien avec l’Union européenne associe à la fois les ménages et les autorités locales. Il s’appuie également sur le tissu associatif existant dans la zone pour assurer la participation des personnes les plus vulnérables et les plus isolées et mutualiser les projets en vue d’un développement économique durable. 


Vision du Monde a appuyé la création d’une plateforme locale, qui rassemble 25 associations, pour une meilleure coordination, un partage de connaissances, de bonnes pratiques et d’informations. Les structures locales formées par les équipes de Vision du Monde échangent leurs expertises sur les différents domaines d’activités et sont plus efficientes.   


A l’aide des associations et des autorités locales, Vision du Monde a mobilisé 900 producteurs et consommateurs autour d’une enquête de marché et d’une analyse de la demande. Cela a révélé qu’il était pertinent pour les producteurs de se concentrer sur les activités de couture et la vente de fromage séché. Le projet vient donc renforcer la mise en capacité des femmes qui travaillent autour de ces secteurs.


Les résultats de cette enquête ont été diffusés dans les 12 cantons participant au projet. Par la même occasion, Vision du Monde a incité les commerçants qui développent leur activité, à se regrouper en Groupes de Producteurs, composés de 5 à 10 personnes, afin de mutualiser les ressources et sécuriser les revenus. Il s’agit avant tout de combiner leurs efforts pour produire davantage et mieux.

Développement économique des femmes mongoles

Groupe de couturières mongole soutenu par Vision du Monde

Depuis le début du soutien de l’entrepreneuriat local et féminin par Vision du Monde fin 2019 en collaboration avec l’Association des Femmes Mongoles, 114 femmes ont pu créer leur propre commerce, et 20 femmes qui avaient déjà leur commerce ont commencé à vendre de nouveaux produits. L’objectif d’ici la fin du projet est qu’au moins 190 autres femmes lancent leur commerce, et que parmi celles qui ont déjà un commerce et qui participent aux formations, 70% démarrent un nouveau produit ou élargisse leur zone de vente.

Vision du Monde soutient les producteurs locaux

Vision du Monde met en place des groupes d’épargnes aidant plus de 300 personnes à accéder à l’emprunt avec un taux d’intérêt très faible. En épargnant entre 3 et 17€ deux fois par mois, 90 personnes ont pu emprunter en moyenne 60€. Une initiative qui permet ainsi de soutenir le lancement de leur petit commerce dans 39% des cas, mais aussi de payer les frais médicaux (21% des cas) et les frais pour la scolarité des enfants (12% des cas). Cela renforce également la solidarité entre les femmes du groupe, qui témoignent y trouver de nouvelles amitiés en plus d’un soutien financier.


Vision du Monde soutient et forme les communautés locales et les membres de la société civile dans la mise en place d’un plaidoyer en faveur du le développement local et l’égalité femmes-hommes. Les jeunes s’emparent également de ces questions et se sont constitués en un groupe de plaidoyer. Notre association les forme et les accompagne dans le développement d’un plan d’action pour promouvoir l’égalité femmes-hommes dans toutes les strates de la société. 


L’accompagnement économique et le maillage entre les différents acteurs est une condition indispensable pour sortir durablement les populations de la pauvreté. Les ménages, associations et institutions locales échangent, se rencontrent et se soutiennent pour parvenir ensemble à développer la production locale.

62 groupes composés de 442 producteurs ont été accompagnés pour développer leur business plan.

La moitié d’entre eux ont reçu des équipements ainsi que des formations pour leur permettre de débuter leur activité de couture, de maraîchage ou de boulangerie-pâtisserie. Les producteurs de fromage, de meubles en bois et de produits en feutre seront soutenus en 2020. Des foires sont organisées dans les différentes villes de la région pour mettre en valeur les producteurs soutenus par le projet, développer leur réseau et augmenter leurs ventes. 62 producteurs ont ainsi gagné en moyenne 100€ chacun lors de la foire à laquelle ils ont participé. Une somme significative lorsqu’on sait que plus d’un tiers des femmes de la zone soutenue par le projet touche moins de 65€ par mois.

Production des petits producteurs