Mongolie

Retour sur nos réalisations en Mongolie

Découvrez les projets réalisés dans notre programme de parrainage de Bor Undur.
4. juillet 2019

C’est en 1993, suite à un Dzud* particulièrement violent, que le Partenariat international World Vision a commencé à agir en Mongolie pour venir en aide aux populations victimes de ce phénomène climatique. À travers le pays, on compte désormais 25 programmes de développement et près de 43 000 enfants sont parrainés, dont 1781 par des parrains français. Depuis 2005, l’association Vision du Monde soutient la communauté de Bor Undur à travers son programme de parrainage. En 2018, Vision du Monde est venue en aide à plus de 9000 personnes grâce au soutien de ses parrains. 

*Le Dzud est un phénomène climatique caractérisé par une vague de froid extrême en hiver faisant suite à un été caniculaire.

Des défis à relever aux progrès réalisés

Bor Undur est composé de trois soums (districts) et d’un village, éloignés de 150 km en moyenne de la ville de Chingiss City, où travaillent les équipes locales de l’association. Le programme de parrainage se trouve à 330 km à l’est de la capitale, Oulan Bator, soit 4 heures de route. Les hivers y sont très froids (les températures avoisinent les -40°C) et les étés chauds et secs (les températures grimpent jusqu’à 40°C). Dans la province du Khenti, le taux de pauvreté est très élevé, 60% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et 60% de la population en âge de travailler est sans emploi. 

Au cours des dix dernières années, grâce au soutien apporté par Vision du Monde, les communautés locales ont vu leurs conditions de vie s’améliorer et ont appris à se rassembler, collaborer et échanger pour faire face aux difficultés. Les enfants, quant à eux, prennent confiance en eux un peu plus chaque jour et apprennent à devenir des personnes responsables qui connaissent leurs droits. La coopération avec les écoles a permis de les motiver à diriger des clubs où ils améliorent leurs compétences et apprennent à donner leur avis. Même si l’école est obligatoire et que 98% des enfants sont scolarisés, seuls 39% des enfants de Bor Undur savaient lire en 2015, ils étaient 68% en 2017. 

Enfants mongols

En 2018, Vision du Monde a mené de nombreux projets pour améliorer la santé des communautés, leur développement économique et la protection des enfants. 

Santé et eau potable

En 2018, de nombreux coureurs ont participé à la Global 6K for Water de Vision du Monde. Cette course solidaire qui a lieu tous les ans dans plusieurs pays du Partenariat international World Vision a notamment permis de financer la construction d’un puits dans la communauté de Bor Undur permettant ainsi aux familles d’avoir accès à de l’eau potable. 

Développement économique 

La plupart des parents de la région sont des bergers et ne touchent pas de revenus stables. Certains tirent des ressources financières de la vente de produits laitiers, d’autres sont engagés par des propriétaires pour garder leurs troupeaux, d’autres encore sont de petits producteurs et tiennent des commerces. Le gouvernement mongol soutient les familles les plus vulnérables en leur apportant une aide alimentaire. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une aide durable permettant aux familles de retrouver leur autonomie, il est donc important d’accroître les revenus mais également d’en diversifier les sources.

Pour augmenter et diversifier les revenus, Vision du Monde a mis en place une approche holistique visant à sortir les familles de l’extrême pauvreté. Les parents reçoivent des formations (techniques, entrepreneuriat, gestion de budget…), intègrent des groupes d’épargne, reçoivent du matériel de première nécessité, organisent des groupes de partage… Petit à petit, les familles peuvent ainsi quitter le cercle vicieux de la pauvreté. L’ONG humanitaire renforce la mise en place des groupes d’épargne en formant des responsables dédiés à leur organisation. Vision du Monde soutient également la création et le développement de petits commerces et forme les jeunes à de nouvelles compétences pour favoriser leur intégration professionnelle.

Vision du Monde cherche à sécuriser les revenus des familles en menant des campagnes de plaidoyer auprès des autorités locales et nationales pour que les risques encourus par les communautés soient pris en compte dans les décisions politiques. L’approche de Vision du Monde repose également sur la formation des familles à la prévention des risques (renforcer les yourtes, réagir face aux incendies, etc.). D’autre part, les volontaires communautaires aident les plus vulnérables à devenir propriétaire d’un terrain.

Retour en chiffres sur les activités de développement économique

  • 12 nouveaux groupes d’épargne ont vu le jour
  • 1231 personnes font partie des 50 groupes d’épargne créés
  • 184 personnes ont pu accéder à un micro-crédit
  • 5 groupes de producteurs ont démarré leur commerce 
  • 15 yourtes ont été offertes à 15 familles vulnérables pour leur permettre de démarrer une activité à domicile et d'investir leur argent dans des activités génératrices de revenus plutôt que dans l'entretien de leur logement vétuste
  • 522 personnes ont été formées à la réduction des risques de catastrophe
  • 42 personnes ont démarré leur commerce. 


Protection de l’enfance

L’ONG humanitaire Vision du Monde souhaite protéger les enfants des abus et de toute autre forme de violence via trois axes d’intervention :

  • La communauté fait attention aux enfants et les protège : les parents suivent des activités de sensibilisation, notamment à l’éducation positive (ils apprennent l’importance du dialogue et de la récompense plutôt que la punition systématique et les enfants développent ainsi leur sens des responsabilités.) ; les volontaires communautaires sont formés pour effectuer des visites à domicile durant lesquelles ils s’assurent que les enfants grandissent dans un environnement propice à leur épanouissement et qu’ils sont en bonne santé.
  • Les enfants se protègent entre eux : les enfants peuvent intégrer les Club de Construction de la Paix, ils apprennent à identifier et à canaliser leurs émotions, à s’exprimer, à travailler en équipe, à définir des objectifs pour leur futur… Les enfants de ces clubs créent des petits projets qui amélioreront leur environnement et leurs relations au sein de la communauté. 
  • Les comités de protection de l’enfance sont efficaces : Vision du Monde renforce les compétences des équipes responsables, privilégie les partenariats avec d’autres associations locales, met en place des actions de plaidoyer…

Retour en chiffres sur les activités de protection de l’enfance

  • 2400 parents ont participé à des ateliers sur l'éducation positive pour lutter contre les violences domestiques
  • 1796 parents ont gagné en connaissances sur l’éducation de leurs enfants
  • 42 volontaires ont été formés au suivi régulier des enfants pour s’assurer qu’ils soient en sécurité et en bonne santé
  • 410 familles ont bénéficié de visites à domicile
  • 308 enfants ont participé aux 21 Clubs de Construction de la Paix
  • 198 enfants ont appris comment reporter les cas de violence. 

 

Vous aussi venez en aide aux enfants de la communauté de Bor Undur. 267 enfants attendent encore leur parrain ou leur marraine !