Enfants-armenie

Retour sur nos réalisations en Arménie

Découvrez les projets réalisés dans le programme de parrainage de Vardenis
23 octobre 2019

L’Arménie est un pays situé dans la région du Petit Caucase en Asie occidentale. Cette ancienne république socialiste soviétique a des frontières terrestres avec la Turquie à l’ouest, la Géorgie au nord, l’Azerbaïdjan à l’est et l’Iran au sud. L’Arménie est l’un des pays les plus enclavés au monde, en partie pour des raisons naturelles, mais aussi, pour des raisons de manque d’infrastructures modernes de transports (routes et voies ferrées en réfection).

World Vision intervient en Arménie depuis 1988

Le premier programme de parrainage arménien a été créé après le séisme de 1988. Ce tremblement de terre de magnitude 6,9 sur l’échelle de Richter a dévasté trois villes du nord du pays et occasionné la mort de milliers de personnes. En collaboration avec les communautés locales, World Vision a élaboré un plan sur plusieurs années pour assurer la reprise progressive de leurs activités. L’ONG a par la suite ouvert un programme de développement afin d’aider efficacement les familles sur le long terme. Aujourd’hui, le partenariat international World Vision intervient dans 14 programmes de parrainage en Arménie. 

2006 : début du programme de parrainage de Vardenis avec Vision du Monde

Les 35 600 bénéficiaires du programme vivent dans les 34 villages de Vardenis. En 2018, Vision du Monde est venue en aide à plus de 5400 personnes du programme grâce au parrainage de 1540 enfants. Le programme est situé dans la province de Vardenis, au nord-est du pays. Cette région étant une des plus pauvres de l’Arménie, les conditions de vie y sont particulièrement difficiles. 

Retours sur les réalisations 2018

En 2018, Vision du Monde a mené de nombreux projets pour permettre aux familles d’acquérir de nouvelles compétences et devenir autonomes. L’accent a été mis sur l’éducation, la santé, le développement économique et la protection des enfants. 

Placer l’éducation au cœur du développement
L’éducation est la pierre d’angle du développement, c’est pourquoi, il est important de s’impliquer dès la petite enfance. Le programme « Go, baby, go » de Vardenis vise à sensibiliser et former les parents sur la santé et le développement des tout-petits. Les parents apprennent par exemple à construire des jeux d’éveil, à bannir les punitions violentes, à gérer leur stress et développent ainsi de bonnes pratiques parentales basées sur une éducation positive. Des sessions sont aussi organisées pour sensibiliser les pères de famille et les grands-mères. 

Si l’action de Vision du Monde a un impact sur l’éducation, l’implication de l’État est également primordiale. Les habitants, quant à eux, prennent peu à peu conscience que l’accès à l’éducation est un droit primordial dont ils disposent et qu’ils doivent faire prévaloir.  

Chiffres sur les activités liées à l’éducation

  • 34 enseignants d’écoles maternelles ont été formés à mieux prendre en compte les besoins des enfants vulnérables (enfants malades ou handicapés, enfants des rues...) afin d’assurer l'égalité des chances. 
  • 91 jeunes ont participé à des clubs de débat où ils apprennent à s'exprimer, prennent confiance en eux, développent leurs connaissances sur la société civile, les droits de l’Homme et la démocratie…
  • Plus de 1000 parents ont participé au programme « Go, baby, go »

Améliorer la santé des familles

Des médecins et des infirmiers ont suivi des formations dans le but d’améliorer la santé des mères et de leurs enfants. Les jeunes mamans ont également participé à des ateliers sur la nutrition. Cela prend notamment la forme de cours de cuisine durant lesquels elles apprennent à préparer des repas sains adaptés à leurs enfants avec des ingrédients locaux et abordables. 

Améliorer la santé des enfants se traduit également par une plus grande implication de l’État dans le but d’améliorer la qualité des services du développement de la petite enfance. Ainsi, 10 plans d’action communautaires ont été élaborés par des travailleurs sociaux soutenus par Vision du Monde, et les résultats ont été probants. Ces plans comportaient par exemple la mise en œuvre du dépistage de la tension artérielle chez les enfants de 4 et 5 ans. 

enfants-armeniens-education

Chiffres sur les activités liées à la santé

  • 90 médecins et infirmières ont participé à des programmes de formation visant à améliorer la santé maternelle et infantile.
  • Près de 160 personnes ont été sensibilisées à leurs droits en matière de santé et d'éducation.
  • Plus de 1500 parents ont suivi un programme de sensibilisation, ils ont notamment été formés aux bonnes pratiques en termes de santé et de nutrition et ont appris à préparer des repas sains.

Développer l’activité économique des villages
Dans l’objectif de rendre chaque famille autonome, Vision du Monde aide ses bénéficiaires à augmenter leurs revenus ou les bénéfices de leur commerce afin qu’ils puissent subvenir aux besoins de leurs enfants. Des groupes de producteurs ont ainsi eu l’opportunité de participer à un festival où ils ont présenté leurs produits et élargi leur réseau d’acheteurs et de partenaires potentiels. Ils ont également appris à mieux conserver leurs produits et à améliorer leurs techniques de vente. 

L’implication des jeunes est un facteur primordial à la réussite du projet. Ainsi, ils sont invités à prendre part à des clubs dans lesquels ils apprennent à développer leur esprit critique et se forment aux compétences professionnelles. Les projets mis en œuvre par les membres des clubs ont apporté des changements positifs au sein de leur communauté. Ainsi près de 300 personnes ont bénéficié de trois projets éducatifs (autour du football, de la tapisserie et des langues étrangères) et d’un projet WASH (eau et assainissement de l’eau) qui a permis de fournir de l’eau potable à une école. En parallèle, ils suivent également des cours pour choisir leur orientation professionnelle en fonction de leurs centres d’intérêts. 

Chiffres sur les activités liées au développement économique

  • Plus de 100 familles ont bénéficié de formations et d'outils visant à briser le cercle de la pauvreté et à augmenter durablement leurs revenus.
  • Les 61 membres des 5 groupes d'agriculteurs ont été formés à de nouvelles techniques de culture et une quarantaine d’agriculteurs ont participé à des formations techniques sur l’agriculture durable.
  • 20 jeunes ont participé à des formations sur des projets innovants, dont un projet de développement du tourisme dans la région.
  • Une trentaine de jeunes ont participé à des camps d’été autour de l’entrepreneuriat social.
  • Une cinquantaine d’élèves ont participé aux cours d’orientation professionnelle.
  • Plus de 320 enfants ont fréquenté des clubs d’informatique durant lesquels ils ont acquis des compétences techniques 

Protéger les enfants et faire respecter leurs droits
L’activité de Vision du Monde en Arménie consiste également à accompagner les familles dans la protection de leurs enfants. Une dizaine de vidéos ont été diffusées dans les médias et ont permis de sensibiliser 3500 personnes en situation de précarité sur leurs droits et l’aide sociale à laquelle ils peuvent prétendre. 

Les enfants bénéficient d’activités extrascolaires telles que les camps de vacances organisés pour leur permettre de développer des compétences essentielles à leur future vie adulte : travail d’équipe, sens des responsabilités et leadership. Ils ont également participé à la conception de projets visant à améliorer leur environnement. Par ce biais, les jeunes sont devenus des membres actifs de leur communauté. Les clubs de construction de la paix permettent quant à eux de prévenir la violence. Dans le cadre de la méthodologie « La route de la paix pour les enfants », les jeunes se rassemblent autour de jeux, de discussions et autres activités, pour développer les cinq compétences essentielles à un enfant : la pensée critique, la gestion des émotions, la communication, construire des relations avec les autres et la responsabilité sociale. 

Chiffres sur les activités liées à la protection de l’enfance 

  • 9 professeurs, 5 travailleurs sociaux et plus de 130 parents ont été formés à des méthodes éducatives qui respectent les droits de l’enfant. Ils ont été sensibilisés aux conséquences des violences domestiques sur le bien-être de l'enfant.
  • Une vingtaine de jeunes ont formé des groupes de plaidoyer durant lesquels ils participent à des formations sur la protection des droits de l’homme. 
  • Une dizaine d’événements de sensibilisation à la protection de l’enfance ont rassemblé près de 200 personnes. 
Enfant avec peluche

Varazdat Sargsyan, le responsable du programme de Vardenis

« Cette année, notre plus grande réussite a été de mettre en place des activités extrascolaires pour les enfants des familles les plus vulnérables. Dans ces centres, les enfants reçoivent une aide pour faire leurs devoirs, ils apprennent à communiquer, à travailler en équipe, à devenir responsables…
Les camps d’été en sont l’exemple parfait, les enfants se retrouvent pendant les vacances et, dans un cadre convivial, ils apprennent les valeurs indispensables à leur développement et à leur épanouissement.
Notre défi reste qu’encore de trop nombreuses familles vivent dans la pauvreté et se battent tous les jours pour subvenir aux besoins de leurs enfants. Pour venir à bout du cercle de la pauvreté, nous aidons les parents à acquérir de nouvelles compétences afin de développer durablement de nouvelles sources de revenu.
Au nom de la communauté, un grand merci aux parrains et marraines pour leur gentillesse, leur compassion et leur soutien aux enfants de Vardenis !
»

 

Comme cela fait maintenant 13 ans que nous avons lancé notre programme à Vardenis, nous sommes désormais dans une phase de transmission. Il n'est donc plus possible de parrainer un enfant de ce programme, mais de nombreux autres enfants attendent encore leur parrain ou marraine.