Pourquoi est-il important de construire des toilettes dans les écoles ?

Avoir accès aux toilettes est bien plus qu’un confort, c’est une nécessité. Pour éviter la pollution des eaux, lutter contre les maladies, ou lutter contre la déscolarisation, il existe de nombreuses raisons de construire de latrines au sein des communautés. En milieu scolaire, la mise en place de toilettes adaptées permet aux élèves de suivre une scolarité normale, sans discrimination et inégalités de genre.
En partenariat avec le fonds de dotation Saur Solidarités, Vision du Monde a notamment construit des latrines dans deux écoles au sein de son programme de développement de Lalo Asabi en Éthiopie. 

L’importance des toilettes dans l'éducation des jeunes filles

Dans le monde, 2 milliards de personnes n’ont pas de toilettes ou de latrines. Par défaut de système d’assainissement, 80 % des eaux usées retournent dans la nature sans avoir été traitées, polluant ainsi les sols et nappes phréatiques. 

Les systèmes d’assainissement sont pourtant indispensables pour lutter contre la propagation des maladies hydriques (paludisme, choléra, diarrhées, etc.) rendant encore plus vulnérables les habitants face à la COVID-19. En effet, en l’absence de toilettes, les populations pratiquent la défection à l’air libre, favorisant l’exposition aux bactéries et la pollution des eaux et des sols.

Mais l’absence de toilettes ne pose pas uniquement des problèmes d’ordres sanitaires et environnementaux. Avoir un assainissement adapté est l’assurance pour les enfants, notamment les adolescentes, de pouvoir bénéficier de sanitaires décents à l’école sans avoir à s’exposer à différents dangers en s’éloignant de l’établissement pour faire ses besoins. En 2019, seulement 27% des écoles avaient accès à une source d’eau potable. Une école sur cinq ne possède pas d’installations sanitaires. Ainsi, lorsqu’elles ont leurs règles, de nombreuses jeunes filles ne peuvent se changer à l’école et se retrouvent en décrochage scolaire, par honte et incommodités.
 

Pourquoi construire des toilettes en Éthiopie ?

Dans la région d’Oromia, au nord-ouest de l’Éthiopie, Vision du Monde a mis en place un programme de développement au sein des quartiers vulnérables de Lalo Asabi et vient désormais en aide à plus de 143 000 personnes. La région est notamment marquée par un faible accès aux services de santé, à une eau salubre et aux services publics de base. Selon l’UNICEF, en 2012, seulement 6% de la population éthiopienne utilisait des services d’assainissement pour la défécation.

Les mauvaises pratiques d’hygiène ont de fortes répercussions sur la santé des populations, le développement économique des communautés ainsi que sur l’environnement et l’éducation des jeunes. L’eau, l’hygiène et l’assainissement font donc partie des priorités du programme de développement instauré depuis 2006 pour améliorer le quotidien de ces communautés. 

Grâce aux différentes actions menées par Visions du Monde, en 2019, 71% des foyers avaient accès à une source d’eau potable à moins d’un kilomètre de leur domicile et 42% des ménages avaient mis fin à la pratique de la défécation à l’air libre. Des séances de sensibilisation à l’importance de l’utilisation des latrines ont été organisées auprès de la population afin d’accompagner les changements de comportement pour favoriser la santé des populations. 
 

La construction des latrines à Lalo Asabi en Ethiopie

La construction de latrines au sein des écoles d’Haroji Harowa et Horda Daleti est un projet cofinancé par le fonds de dotation Saur Solidarités et Vision du Monde, avec pour objectif l’amélioration des conditions sanitaires des filles durant leur scolarité. 

Bien que des latrines étaient déjà présentes dans ces deux écoles, ces installations n’étaient pas équipées de lavabos et n’offraient pas les conditions nécessaires à la gestion de l’hygiène féminine. De plus, ces toilettes étaient mixtes, ne garantissant pas l’intimité des élèves.

Grâce au soutien financier et logistique de Saur Solidarités, Vision du Monde a pu construire deux blocs de latrines adaptés aux jeunes filles des deux écoles. Afin d’améliorer le quotidien des élèves présentes dans ces écoles, les toilettes construites ont été équipées de lavabos, de savon et de serviettes hygiéniques en libre-service. Une pièce a également été construite spécialement pour que les jeunes écolières puissent se doucher si besoin. 

Latrines dans une école en Ethiopie

Au total, 1 200 jeunes filles peuvent désormais bénéficier de ces installations à Lalo Asabi. Toutes les conditions sont enfin réunies pour permettre aux élèves de se sentir à l’aise à l’école et respecter les bonnes pratiques d’hygiène pour la santé de tous.

Un projet collaboratif entre Saur Solidarités et Vision du Monde

Saur Solidarités, fonds de dotation du groupe Saur, s’investit au quotidien dans des projets d’accès à l’eau potable et à l’assainissement ainsi qu’auprès d’opérations de formation et de sensibilisation aux questions d’hygiène et de santé partout dans le monde, en France comme à l’étranger.

Saur Solidarités a été un véritable soutien dans la construction des latrines. Le fonds de dotation n’a pas hésité à mettre à disposition ses expertises, ses savoir-faire et ses technologies en plus de son soutien financier dans ce projet de construction dans le but d’améliorer le quotidien des populations les plus fragiles. 

Engagé auprès des associations qui améliorent les conditions sanitaires dans les pays en développement ou en situation d’urgence, Saur Solidarités a permis à Vision de Monde de concrétiser ce projet d’intérêt général. L’installation de toilettes permet ainsi d’assurer la protection sanitaire de l’ensemble des communautés, d’assurer un environnement sain et de favoriser l’égalité des chances à l’école. 
 

Vous pourriez aussi être intéressé par...