Offrir un meilleur accès à l’eau potable dans le monde

Avoir accès à l’eau potable est un droit fondamental humain et un besoin élémentaire pour chacun de nous. En plus d’agir concrètement sur la santé, la production agricole et le développement économique des familles, l’eau potable protège l’environnement, diminue le nombre de décès infantiles, permet de lutter contre la déscolarisation et réduire les inégalités.

Mais aujourd’hui encore, 844 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Une situation d’autant plus à risques en cette période de pandémie mondiale où les systèmes d’accès à l’eau et d’assainissement sont indispensables pour lutter efficacement contre la propagation de la COVID-19. Vision du Monde, soutenue par la Fondation Groupe EDF, travaille sur l'évolution de l'accès à l'eau potable dans le monde en équipant les villages et en sensibilisant les populations aux questions d’hygiène et de santé.

L’eau : quel enjeu pour le développement ?

Dans le monde, 263 millions vivent à plus de 30 minutes du premier point d’eau et 159 millions boivent encore l’eau non traitée des cours d’eau ou des lacs. L’eau potable est pourtant essentielle au développement des communautés et faciliter son accès change durablement la vie de générations entières.

Les femmes, exemptées de la corvée d’eau, s’investissent davantage dans les activités maraîchères ou autres activités génératrices de revenus, pendant que les jeunes filles, elles, ont le droit à l'éducation.

Bénéficier d’un assainissement adapté permet d’améliorer la santé de toute une population de manière durable grâce à des installations sanitaires, équipées d’eau et de savon. Des conditions devenues d’autant plus indispensables durant la crise de la COVID-19.

Rendre l’eau potable accessible à tous est aussi un moyen de protéger les enfants et de préserver leur santé. En effet, la consommation d’une eau impropre peut engendrer de nombreuses maladies hydriques qui peuvent être fatales pour les plus jeunes enfants. Actuellement, plus de 800 enfants de moins de 5 ans meurent encore chaque jour de maladies liées à l’eau.

Vision du Monde, grâce au soutien financier de la Fondation Groupe EDF, a pu mettre en place différents projets d’accès à l’eau potable bénéficiant à des milliers de personnes.

Donner un accès à l’eau potable pour la dignité des femmes et des filles

En 2020, la Fondation de EDF a financé la modernisation de puits dans la commune rurale de Mabo, au Sénégal, où l’un des forages utilisés par la population était impropre à la consommation. Le forage de Keur Mademba était en effet trop proche de la côte, laissant s’infiltrer l’eau de mer, et contaminant l'eau des bornes fontaines qu'il alimentait. 

Parmi la quarantaine de villages que compte la commune de Mabo, les villages de Diamafara et Simbara étaient particulièrement touchés par ce problème. Les habitants étaient forcés de retourner aux puits traditionnels et tirer l’eau à plus de 45 mètres de profondeur afin de pouvoir boire, se laver ou irriguer les champs.

Cette corvée d’eau, qui incombait souvent aux femmes et aux jeunes filles, était très chronophage et empêchait ces dernières de travailler et de se rendre à l’école. Les femmes passaient parfois des heures à faire la queue pour obtenir l’eau du puits qui se tarissait régulièrement.

Grâce au financement de la Fondation Groupe EDF, Vision du Monde a pu améliorer les installations d’accès à l’eau en équipant les deux puits traditionnels en pompes solaires et réservoirs d’eau. L’ONG a également mis en place des réseaux d’eau et des bassins d’irrigation permettant d’alimenter les villages alentours et la zone maraîchère de Diamafara.

Enfin, un mur de protection assure désormais la sécurité des enfants et des animaux autour des puits.

Aujourd’hui, ces installations bénéficient à plus de 2800 personnes. Les femmes, libérées de la corvée d’eau, peuvent désormais se consacrer pleinement à leurs activités professionnelles et les enfants peuvent enfin retourner à l’école.

Comment l’eau potable peut aider les populations en pleine crise COVID-19 ?

Le manque d’eau peut avoir des graves répercussions, et intensifier des crises humanitaires déjà catastrophiques. Vision du Monde, grâce à la Fondation Groupe EDF, continue de mettre en place différents projets afin de rendre l’eau potable accessible au plus grand nombre, et lutter contre les différentes conséquences de la crise sanitaire sur les populations.

Rendre accessible l’eau potable pour les ménages

Au Laos, Vision du Monde prévoit l’amélioration de l’accès à l’eau potable dans les communautés rurales. Dans le district de Xebangfai, neuf villages bénéficieront de forages adaptés aux besoins des ménages les plus vulnérables. Ces nouveaux puits permettront à plus de 900 habitants de profiter d’une eau propre et facile d’accès.

Afin d’intégrer les habitants à ce projet et d’assurer le transfert de compétences, ces derniers seront formés à la maintenance et à l’entretien de ces points d’eau. Ces hommes et ces femmes, seront également encouragés à créer un comité de gestion de l’eau du village afin de pérenniser les nouvelles installations et devenir autonomes dans la gestion des puits.

Irriguer les productions agricoles et assurer des revenus aux populations

Dans un contexte épidémique, assurer des moyens de subsistances aux populations est tout aussi important que de se s’occuper de leur santé. La crise sanitaire a gravement fragilisé les ménages les plus vulnérables et diminué leurs sources de revenus.

En Inde, Vision du Monde intervient pour protéger les populations rurales et fragiles, des conséquences de la Covid-19, en les accompagnant dans le développement de leurs moyens de subsistance. Au sein du district de Nagpur, dans l'état du Maharashtra, dans le centre de l'Inde, un nouveau projet prévoit de soutenir les agriculteurs fragilisés en leur fournissant un accès à l'eau potable à des fins d'irrigation ainsi qu'en améliorant leurs techniques de production.

En effet, dans cette région de l’Inde, les populations sont régulièrement soumises aux sécheresses. Or, le système agricole dépend principalement des pluies. Développer l’irrigation permet aux agriculteurs de continuer à alimenter leurs terres tout au long de l’année.

Le réseau d’irrigation mis en place par Vision du Monde sera développé grâce à des pompes solaires et l’utilisation d’outils agricoles adaptés. L’ONG formera également des groupes de producteurs à ces nouvelles techniques agricoles.

Améliorer les conditions d’apprentissages des enfants en Zambie

L'objectif du projet est de permettre le retour à l'école suite à la pandémie de près 570 élèves de l'école primaire de Lumamba en améliorant leurs conditions d’apprentissage.

Les activités principales consisteront à:

  • Electrifier les salles de classe et les logements des enseignants
  • Electrifier les dortoirs des élèves pensionnaires
  • Former le comité de l'école à la maintenance des installations.

L'installation de panneaux solaires permettra d'électrifier 6 salles de classe, 6 logements d'enseignants et 1 pensionnat. Le projet permettra aux écoliers de rester étudier le soir après les cours et aux pensionnaires d'étudier et de loger dans des conditions décentes. L'électrification des logements des enseignants leur permettra également de préparer au mieux leurs interventions. De plus, l'électrification est essentielle pour les salles de sciences, ce qui permettra aux enfants et enseignants de conduire plus facilement des expériences.
 

Fournir l’eau potable pour prévenir la propagation de la Covid-19

Au Malawi, Vision du Monde intervient dans le district de Chikwawa, et fournit de l’eau potable aux populations afin de prévenir la propagation de la Covid-19 et d'améliorer les services de soin. Pour parvenir à cet objectif, l’ONG prévoit la réalisation de deux nouveaux forages et la réhabilitation de quatre forages.

Ces installations, proches des établissements de santé du district, seront en partie équipées de pompes à énergie solaire. La réhabilitation et la construction des forages bénéficiera à plus de 260 000 personnes, toutes fréquentant régulièrement les six centres de santé du district de Chikwawa.

Tout comme au Laos, une partie de la population sera formée afin d’assurer la maintenance et l’entretien des installations et des comités de gestion des points d'eau seront créés. Les habitants seront également sensibilisés via des messages diffusés à la radio locale, des caravanes itinérantes et la distribution de brochures, aux gestes barrières à adopter afin d'éviter la propagation du virus dans les communautés.

L’accès à l’eau potable reste une solution majeure pour aider les populations à se développer durablement et faire face à la crise de la COVID-19. Vision du Monde est convaincue que résoudre la crise de l’eau ne se limite pas seulement à la construction de puits.

Il est indispensable de donner les moyens aux populations de devenir autonomes en les formant aux questions d’hygiène et de santé qui découlent d’un accès à l’eau potable amélioré, tout comme d’investir sur le transfert de compétences à long terme pour garantir la maintenance des installations. Ainsi le manque d’eau potable ne demeure plus une fatalité pour les populations les plus vulnérables.

Vous pourriez aussi être intéressé par...