COVID-19 : maintenir l’éducation auprès des plus vulnérables

Bien que les enfants ne soient pas les plus contaminés par la COVID-19, ils subissent de plein fouet les conséquences de la crise, qui peuvent venir entraver leur avenir. Rester confinés est un drame pour les enfants qui ont besoin de l’école pour apprendre, s’épanouir et s’émanciper.
Pour répondre à cette situation d’urgence, Vision du Monde a mis en place un plan d’aide auprès de 72 millions de personnes dans 70 pays, dont la moitié sont des enfants. L’ONG apporte notamment du matériel éducatif et forme les familles aux nouvelles technologies pour assurer l’école malgré les mesures sanitaires. 

Quelle situation pour les enfants durant la crise sanitaire ?

La pandémie de COVID-19, survenue fin 2019 en Chine circule désormais dans le monde entier et met en alerte tous les Etats. En plus de détériorer la santé et provoquer la mort de milliers de personnes, la crise sanitaire a des répercussions sociales alarmantes. Déjà vulnérables aux risques de violences et de pauvreté avant la pandémie, la situation de nombreux enfants n’a fait que s’aggraver avec les mesures de confinement mises en place par une majorité de gouvernements. 

Désormais, plus de 1,5 milliard d’enfants sont éloignés du système éducatif et certains ne mangent plus à leur faim, privés des repas proposés dans le cadre du milieu scolaire. Confinés chez eux, ces enfants n’ont plus d’activités, ne voient plus leurs amis, et parfois délaissent le programme scolaire faute de moyens ou d’aide de la part de leurs parents. L’absence d’instruction et la grande précarité dans laquelle ils se retrouvent plongés augmentent également les risques d’exploitation des enfants et de mariages précoces et forcés.

Pour certains enfants, la maison n’est pas un lieu sûr. Le nombre d’appel aux services de protection de l’enfance a drastiquement augmenté ces derniers mois. Avec le stress et la promiscuité induits par le confinement, les violences physiques mais aussi verbales s’intensifient au sein même du cercle familial, fragilisant d’autant plus la santé physique et mentale des enfants. 

Cette épidémie menace aujourd’hui des décennies de progrès en matière de lutte contre la pauvreté, contre les inégalités, et en faveur de la protection de l’enfance. 

Vision du Monde fournit du matériel scolaire pour soutenir la continuité pédagogique

Vision du Monde a déjà soutenu plus de 380 000 enfants dans le cadre de programmes de protection de l'enfance et fourni un soutien éducatif ou une formation à près de 220 000 enfants, parents et tuteurs. Face à la fermeture des écoles, l’ONG continue de soutenir les enfants, les familles, les enseignants et les institutions concernées pour limiter l'impact des mesures de distanciation sociale. 

Cette aide se manifeste notamment par la distribution de vivres pour les familles les plus démunies et de matériel éducatif pour soutenir les enfants physiquement, socialement, émotionnellement, et cognitivement en garantissant la continuité de l’apprentissage et la protection des enfants.
 

Enfant avec les livres qu'il vient de recevoir

Il est important d’encourager les familles à soutenir l’éducation de leurs enfants. L’école doit être un moteur de développement et ne doit cesser d’aider les enfants à sortir du cercle de la pauvreté. Des études montrent que chaque année passée sur les bancs de l’école augmente les revenus d'une personne d'environ 10%. Une éducation de qualité est donc essentielle pour améliorer la vie des enfants les plus vulnérables et leur donner les clés d’un avenir meilleur.

Pour maintenir l’éducation des enfants même loin de l’école et soutenir le développement de leurs compétences, Vision du Monde distribue des fournitures scolaires aux plus vulnérables. Au Bangladesh, l’association a distribué du matériel éducatif, des puzzles et des livres à 120 enfants de la région de Rajshahi. Ces outils éducatifs permettent de garder un lien avec le milieu scolaire :

« Les livres et les puzzles sont vraiment sympas. Je suis content de pouvoir jouer avec les nouveaux puzzles. Maintenant, je peux lire et jouer avec ça chez moi. » déclare Laboni, 9 ans, élève en troisième année dans une école primaire locale du district de Rajshahi.
 

Former aux outils numériques pour lutter contre les inégalités

Il est essentiel d’agir contre la fracture numérique dont peuvent souffrir les enfants de familles précaires. L’éducation à distance proposée par les établissements scolaires lors de la crise du coronavirus oblige les familles à disposer d’outils numériques pour assurer la continuité pédagogique. Pourtant, 826 millions d'élèves et d’étudiants n'ont pas accès à un ordinateur à domicile et 706 millions ne peuvent accéder à internet chez eux. En Afrique subsaharienne, 89% des apprenants n'ont pas accès aux ordinateurs familiaux. Sans technologies numériques, les enfants n’arrivent pas à suivre le programme scolaire, creusant un peu plus les inégalités.  

Au Kenya, grâce au programme Women and the Web développé par World Vision, plus de 5000 femmes ont été formées aux compétences informatiques. Depuis cette formation, Anne, couturière à Matete au Kenya, utilise un smartphone pour télécharger des tutoriels ou bien rechercher des informations pour accompagner ses enfants dans leurs études. 

« J’utilise le téléphone de ma mère pour faire mes devoirs. Au départ, des matières comme la science, les mathématiques et l’anglais étaient difficiles pour moi, mais avec l’aide de ma mère, j’ai commencé à les comprendre », explique Obed, son fils de 11 ans.

En plus d’aider ses enfants à étudier, Anne affirme que les compétences informatiques qu’elle a acquises ont également contribué à développer son entreprise de couture, qui est en plein essor en dépit de la pandémie du coronavirus. Cette réussite lui permet aussi de prendre sur son temps pour confectionner des masques de protection contre le virus, mais aussi de former d’autres femmes à l’utilisation des technologies afin qu’elles puissent à leur tour aider leurs enfants à étudier à distance.

Enfin, Vision du Monde a également équipé ses équipes de protection de l’enfance pour faciliter les signalements et sensibiliser les communautés aux risques liés au virus et délivrer des informations sur les services de prises en charge. Des messages sur les mesures de prévention sont notamment diffusés à des millions d'enfants et à leurs familles via les réseaux sociaux, les émissions de radio, des affiches et des jeux.

La crise sanitaire et sociale est loin d’être terminée. Il est plus qu’essentiel aujourd’hui d’accompagner les plus vulnérables pour faire face aux impacts de la pandémie.