Enfants cambodgiens qui courent

Les enjeux du développement au Cambodge

En 2019, l’ONG humanitaire Vision du Monde ouvre un nouveau programme de développement au Cambodge.
2. août 2019

En 2019, l’ONG humanitaire Vision du Monde ouvre un nouveau programme de développement au Cambodge. L’association vient rejoindre l’engagement du Réseau World Vision présent dans le pays depuis 1970 suite à la guerre civile. L’histoire du Cambodge est marquée par la prise de pouvoir des Khmers rouges en 1975 mettant en place un régime communiste totalitaire qui entraînera la mort de plus d’un million de Cambodgiens. Cette même année, les actions du Réseau World Vision sont stoppées, elles reprendront en 1979. Aujourd’hui, il existe 40 programmes de développement répartis dans 9 provinces du pays. 

Le Cambodge : un pays marqué par de profondes inégalités 

Marqué par plus de deux décennies de guerre, le Cambodge compte plus de 16 millions d’habitants et garde aujourd’hui un fort taux de pauvreté : 46% de la population gagne moins de 3,1$ par jour. 87% des habitants du Cambodge sont des Khmers et 5% des Vietnamiens. La religion majoritaire est le bouddhisme et concerne plus de 90% de la population. 2% des Cambodgiens sont musulmans et 1% sont chrétiens. 

Alors que le pays connaît une croissance économique particulièrement dynamique grâce au tourisme et aux industries textiles et agroalimentaires, de profondes inégalités persistent. 80% de la population vit en milieu rural et les infrastructures liées aux transports, à l’eau et à l’électricité ne sont pas assez étendues et sont plus difficiles d’accès pour ces populations ; l’économie quant à elle n’est pas assez diversifiée. L’espérance de vie est de 69,5 ans et 20% de la population ne sait ni lire ni écrire. Le pays est marqué par une très forte urbanisation et une recrudescence du nombre de communautés pauvres et vulnérables. Le Cambodge figure au 146ème rang sur 189 du classement mondial de l’indice de développement humain, ce qui fait de lui un pays fragile.

Le programme de Phnom Penh

Phnom Penh, la capitale du Cambodge, compte plus de 3,5 millions d’habitants. On estime que sa population devrait doubler d’ici 2030. De plus en plus de communautés pauvres et vulnérables y vivent. Trois programmes de développement, initialement concentrés sur certains quartiers de la ville, y ont vu le jour en 2004. En 2014, les actions se sont étendues pour prendre en compte la ville dans son ensemble et bénéficier ainsi à près d’une centaine de communautés urbaines pauvres ; c’est le début de l’Urban Vision Initiative Programme. Il est aujourd’hui le seul programme de développement urbain au Cambodge et bénéficie à plus de 50 000 personnes dont 8 200 enfants. Ce programme couvre une trentaine de quartiers péri-urbains de Phnom Penh et plus de 25 villages. Les actions menées visent à améliorer les conditions de vie des familles dans les domaines de la nutrition, de l’accès aux moyens de subsistance et de la protection des enfants.  

En 2018, de nombreux progrès ont été réalisés en matière de santé et notamment celle des jeunes mères et des enfants au sein des communautés urbaines vulnérables. Des ateliers de sensibilisation et de formation ont été mis en place pour combattre la malnutrition, les maladies et les décès infantiles, permettre ainsi une meilleure couverture vaccinale, un allaitement exclusif des nouveau-nés et de bonnes pratiques d’hygiène à l’école et au sein des foyers. 

Les communautés de Phnom Penh font face à une mauvaise gestion des déchets en raison d’un manque d’infrastructure et de la négligence des populations. L’Urban Vision Initiative Programme prévoit de travailler avec toutes les parties prenantes à savoir les institutions publiques, les chefs de village, les jeunes et les membres de communautés pour mettre en place des activités de sensibilisation autour d’une meilleure gestion des déchets.  
En 2018, le projet a également permis d’éveiller les consciences et de transmettre de réelles connaissances en matière de protection des enfants pour lutter durablement contre toutes les formes de violences dont ils peuvent être victimes. Plus de cent familles ont fait évoluer leurs pratiques et ont assisté à des ateliers de prévention contre le trafic d’êtres humains, les abus sexuels et la consommation de drogues. 

Cette même année, une petite dizaine de groupes d’épargne a pu fonctionner avec succès pour améliorer la gestion des petits commerces et donc les revenus des familles. Les membres de ces groupes se réunissent régulièrement pour partager les bonnes pratiques et construire petit à petit une épargne collective. Cela leur permet alors de faire face aux dépenses liées aux soins de santé des enfants et de réduire progressivement les prêts auprès des structures financières privées.  

Enfants Cambodgien qui jouent avec de l'eau

De nombreux défis à relever 

Malgré l’aide apportée aux Cambodgiens ces dernières années, il reste encore de nombreux défis à relever et de réels besoins pour améliorer le quotidien des populations, notamment des enfants, dans la zone urbaine de Phnom Penh. À la suite d’une première enquête menée sur place en 2018, Vision du Monde a pu identifier des axes sur lesquels son nouveau programme de parrainage pourra agir de manière concrète et durable. 

Protéger les enfants contre toutes formes de violence :  

  • 49% des enfants de 12 à 18 ans ont expérimenté la violence dans les 12 derniers mois 
  • 82% des parents rapportent qu’ils ont eu recours à des formes violentes de discipline
  • 52% des enfants font partie d’un gang
  • 7,2% des enfants travaillent
  • 5% des ménages rapportent qu’ils ont marié un adolescent de leur famille avant l’âge de 14 ans

 Assurer la bonne santé de tous les enfants : 

  • 65% des enfants de moins de 5 ans sont en état de malnutrition sévère
  • 26% des enfants de moins de 5 ans ont un retard de croissance
  • 19% des enfants de moins de 5 ans sont en insuffisance pondérale

Améliorer l’accès des familles aux moyens de subsistance : 

  • 48% des ménages n’ont pas un accès suffisant tout au long de l’année à de la nourriture pour subvenir aux besoins de leur famille 
  • Seulement 42% des ménages ont une ou deux sources de revenus

Permettre l’accès à l’éducation à tous les enfants :

  • 70% des enfants de 3 à 5 ans ne sont pas inscrits à l’école maternelle
  • 15% des adolescents de 10 à 14 ne sont pas inscrits à l’école secondaire

Vision du Monde a une approche globale du développement et agit simultanément dans 6 domaines essentiels : l’eau, l’éducation, la santé, l’alimentation, la protection des enfants et le développement économique. Son nouveau programme de parrainage d’enfants à Phnom Penh au Cambodge permettra aux familles d’être autonomes grâce au transfert de compétences. Les actions de Vision du Monde se tourneront en premier lieu vers la santé afin de réduire la malnutrition des enfants, la protection des plus vulnérables pour lutter contre le travail des enfants et le développement économique de la région pour aider les parents à subvenir aux besoins de leurs enfants. 

L'ouverture du programme et du parrainage au Cambodge sont prévue pour fin 2019, mais de nombreux enfants de nos autres programmes de parrainage attendent encore d'être parrainés.