Journée internationale de l’éducation

Les enjeux de l'éducation dans nos programmes

En plus d’être un enjeu primordial de développement, l’accès à l’éducation est un droit fondamental dont dispose chaque enfant. Le 24 janvier a été déclaré journée internationale de l’éducation par les Nations Unies pour rappeler la responsabilité commune face à une éducation qui se doit d’être inclusive.

Aujourd’hui encore 264 millions d’enfants et d’adolescents ne sont pas scolarisés ! On relève de nombreux freins à l’éducation partout dans le monde : le sexe, l’âge, le lieu de vie, les conflits, les conditions socio-économiques de la famille…. Il est grand temps de favoriser l’éducation de tous les enfants, filles et garçons, et de briser durablement le cercle vicieux de la pauvreté !

Quelles sont les inégalités d’accès à l’éducation dans le monde ?

  • Plus de la moitié des enfants qui ne sont pas inscrits à l’école vive en Afrique subsaharienne.
  • Dans les régions en développement, les enfants des ménages les plus pauvres courent quatre fois plus de risques de ne pas être scolarisés que ceux des ménages les plus riches.
  • 58 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire ne sont pas scolarisés ; 53 % d'entre eux sont des filles.
  • Dans les pays en développement, environ 500 millions de jours d'école sont perdus chaque année à cause des maladies.

L’éducation est la pierre angulaire du développement car elle participe à l’amélioration de systèmes de santé grâce à un personnel plus qualifié. Elle permet aux individus d’avoir accès plus facilement au marché du travail et renforce l’autonomie et l’émancipation des peuples. Un enfant qui n’est pas éduqué court un plus grand risque face à l’exploitation, aux mariages précoces et à l’extrême pauvreté. Il est donc nécessaire de s’attaquer aux causes profondes de la privation de ce droit qu’est l’accès à l’éducation pour améliorer durablement les conditions de vie des enfants et de leurs familles.


Au sein de ses 17 programmes de développement répartis dans 12 pays, Vision du Monde travaille main dans la main avec les communautés et les institutions locales pour améliorer la qualité de l’enseignement.

L’accès à l’éducation fait partie des objectifs du développement durable 2030 définis par les Nations Unies. Le but étant : d’«assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

 

Comment fournir une éducation de qualité à tous les enfants ?


Vision du Monde place l’éducation au cœur de ses projets de développement. L’association humanitaire considère que toutes les parties prenantes – familles, écoles, communautés, secteur public et privé - doivent être intégrées aux projets pour travailler ensemble vers un but commun : aider les enfants à développer leurs compétences à l’école et ailleurs, de la petite enfance à l’adolescence. 

Pour cela le partenariat international World Vision a développé de nombreuses méthodologies qui visent à :

  • Aider les parents et les proches de l’enfant à le soutenir de la naissance à l'adolescence ;
  • Encourager le développement de la petite enfance et la préparation à l'école ;
  • Développer les compétences en lecture, en écriture et en mathématiques chez les enfants en âge de fréquenter l'école primaire ;
  • Développer les compétences techniques et les aptitudes à la vie quotidienne des adolescents.
     
club-de-lecture

Grâce à ses actions éducatives dans plus de 60 pays, World Vision aide plus de 8 millions d’enfants à acquérir des compétences cognitives, émotionnelles, sociales dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel et mener une vie productive et épanouissante.

  • Plus de 129 000 professeurs ont été formés.
  • Plus de 325 000 personnes ont participé à des formations pour encourager la lecture chez les enfants.
  • Plus de 923 000 documents d’apprentissage adaptés à la culture locale ont été distribués.

 

En plus de construire des écoles, de rénover des salles de classes, de faire participer les enfants et les parents d’élèves dans la construction des projets éducatifs et de former les professeurs, Vision du Monde met un point d’honneur à améliorer la lecture et la compréhension des textes en s’ancrant dans la culture locale à travers des activités extra-scolaires.

L’association utilise alors son approche Unlock Literacy en s’appuyant sur des contes traditionnels et locaux. Il s’agit de favoriser l’apprentissage de la lecture des enfants des classes de CP au CM2 tout en impliquant toute la communauté. A travers le conte et les histoires locales, les familles sont elles aussi impliquées dans le projet et donc sensibilisées à l’importance de l’éducation. Cette approche ludique est cruciale pour motiver les enfants dans l’apprentissage et lutter ainsi contre le décrochage scolaire. Vision du Monde créé dans les villages un environnement favorable à la lecture que ce soit à l’école, dans la communauté ou à la maison.

 

L'approche Unlock Literacy s’inscrit à la fois dans le cadre de l’école mais aussi en dehors des programmes scolaires : camps de lecture, clubs de lecture animés par des volontaires locaux, festivals de lecture à destination de la communauté, création de coins bibliothèques au sein des écoles…. La création de matériel d’apprentissage est un point central du projet. La communauté participe alors à la création de banques de livres à la disposition de tous. Cela permet de diversifier les supports de lectures. Ces contes évoquent bien souvent les valeurs, les traditions et la culture locale.

Grâce à cette approche mise en place par Vision du Monde dans son programme de Diokoul au Sénégal, la proportion d’enfants sachant lire et comprendre un texte à la fin de l’école primaire est passée de 30% en 2016 à près de 60% en 2017.

En Ethiopie, dans le programme de Lalo Asabi, 33 camps de lecture supplémentaires ont été créés en 2016 permettant à plus de 12 000 enfants de participer aux sessions hebdomadaires de lecture. 148 professeurs et 12 écoles primaires ciblées par le programme ont participé à des sessions de formation et ont reçu des supports pédagogiques en vue d’améliorer les compétences de lecture des enfants.

fille-lecture

Vous aussi soutenez l’éducation formelle et informelle des enfants en devenant parrain ou marraine !