Le sort des enfants soldats causes et solutions

Selon l’ONU, un enfant sur six, soit 357 millions de filles et de garçons, vit dans une région du monde touchée par la guerre ou un conflit armé. Dans ces contextes instables, les enfants sont les premières victimes des violences et des exploitations qui surviennent dans ces zones de guerre. De nombreux enfants deviennent notamment ce qu’on appelle des enfants soldats. 

Alors que la majorité pense que les enfants soldats sont des enfants qui ont été enlevés ou violemment contraints à prendre part au conflit, ce sont bien souvent les circonstances économiques et sociales complexes de leur région qui poussent une grande majorité d’enfants de certaines régions à rejoindre les groupes armés. 

Selon une étude récente de World Vision, mettre fin au recrutement d'enfants dans des conflits violents est possible en développant un environnement sûr dans lequel les filles et les garçons peuvent grandir, mais aussi et surtout en s'attaquant aux premières causes qui les poussent à rejoindre les forces armées.

Qu'est-ce qu'un enfant soldat ?

Les enfants soldats désignent l’ensemble des mineurs utilisés à des fins militaires dans le monde. Cette exploitation est bien évidemment illégale puisque conformément à la Convention des droits de l'enfant des Nations Unies et au droit international des droits de l'Homme, aucun enfant de moins de 18 ans ne peut être recruté dans les forces armées (gouvernementales) ou dans des groupes rebelles armés (milices et gangs).

Le terme « enfant soldat » englobe un large éventail de rôles dans lesquels les enfants, garçons et filles, sont utilisés dans les conflits armés. Un enfant soldat peut être un combattant armé, un espion, un cuisinier, un porteur, un messager ou encore un esclave sexuel. Des rôles et responsabilités provoquant des traumatismes de long terme sur l’enfant.

Comment les enfants soldats sont-ils recrutés ?

Bien que les enfants soldats soient souvent recrutés de force, ce n’est pas la principale façon dont les enfants sont impliqués dans les conflits armés. Entre absence d’opportunités et recherche d’une vie meilleure, certains enfants décident de rejoindre des groupes armés de leur propre gré. Par conséquent, pour mettre fin au fléau des enfants soldats, il est nécessaire de travailler non seulement avec des groupes armés, mais aussi d’envisager d’autres moyens pour empêcher l’enrôlement des jeunes dans les conflits. 

S'attaquer à la cause profonde du problème des enfants soldats signifie s'attaquer aux nombreux autres facteurs qui incitent les enfants à rejoindre les groupes armés. 

Les enfants sont des enfants, pas des enfants soldats

La pauvreté et le manque de produits de première nécessité

Pour les enfants soldats, la situation financière personnelle ou économique familiale est l’une des raisons principales qui les poussent à devenir membre d’un groupe armé. Lorsque la nourriture et les ressources se font rares, il est difficile de résister à la promesse séduisante de groupes armés promettant un lit chaud et de la nourriture gratuite.

La pauvreté est également une des causes profondes de l’enrôlement des filles dans les groupes armés. En effet, beaucoup plus de filles qu'on ne peut le penser rejoignent les groupes armés, bien qu'elles soient recrutées pour des raisons différentes des garçons. Les filles sont utilisées comme épouses et petites amies des soldats et sont forcées à avoir des relations sexuelles avec les combattants. Elles prennent parfois aussi le rôle d’espionne. 

Le faible sentiment d'appartenance ou l’absence de relations familiales

En période d'incertitude ou de déplacement dû à un conflit armé, les enfants quittent souvent l'école, leur maison, leur village et même leur pays. Ces circonstances peuvent conduire à un sentiment d'isolement. Rejoindre un groupe armé et devenir un enfant soldat donne un sentiment d'identité et d’appartenance à une communauté, même néfaste.

Rejoindre un groupe armé peut également donner l’impression aux enfants d’être importants et privilégiés. Les groupes armés attirent les enfants en leur permettant d’avoir des chaussures, de l'argent et autres symboles de richesse et en les conduisant à des postes à responsabilités qu'ils pensent ne jamais atteindre autrement.

Les attentes communautaires et familiales

Dans les communautés touchées par des violences répétées et des conflits, les enfants des familles victimes de violences peuvent choisir de se venger en rejoignant un groupe armé adverse de celui qui a attaqué le village, et ainsi prendre parti dans le conflit. De plus, certains enfants ne font que rejoindre d'autres membres de la famille faisant déjà partie des groupes de combattants.

L’insécurité et les déplacements continus

Pendant les périodes de violence prolongée, lorsque les familles sont déplacées à l'intérieur du pays ou doivent traverser des frontières en tant que réfugiés, leur vie est largement perturbée. Ce chaos peut entraîner une séparation entre les membres de la famille, y compris les enfants de leurs parents. Cette séparation laisse les enfants sans aucun moyen de sûreté ou de sécurité, ils choisissent donc de devenir enfants soldats comme forme de protection.

Combien d'enfants soldats existe-t-il ?

Bien que des dizaines de milliers de garçons et de filles aient été recrutés comme enfants soldats, les statistiques sont difficiles à obtenir. Le nombre exact d’enfants soldats est inconnu car la plupart des données remontent à près de vingt ans. Cependant, nous savons que :

 

Quelles sont les séquelles des enfants soldats ?

Les séquelles physiques des enfants soldats sont variées, et les horreurs des conflits armés laissent des troubles psychologiques durables. Lorsque les enfants sont exposés à plusieurs reprises à un stress traumatique au cours de leur développement, cela impacte leur santé mentale et physique et provoque notamment un trouble de stress post-traumatique ainsi que de graves changements de personnalité

Dans certains cas, les enfants soldats sont contraints de prendre des drogues qui peuvent modifier leur tempérament et avoir un impact négatif sur leur personnalité. Des cas alarmants de fistules et de mutilations physiques existent également, bien que les principales séquelles restent d'ordre psychologique.

Que fait Vision du Monde face aux enfants soldats ?

Vision du Monde est convaincu que tous les enfants devraient avoir la possibilité de vivre de façon sereine et être protégés de tout type de violence. L’ONG lutte contre l’exploitation des enfants en favorisant le développement économique et social au sein des villages. Les actions visant à mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants dans les forces armées et les groupes militants sont plus efficaces lorsqu'elles s'inscrivent dans une approche globale et pluridisciplinaire.

L'association humanitaire s'emploie à empêcher le recrutement d'enfants dans les forces armées en renforçant les systèmes de protection de l'enfance, en travaillant sur la construction de la paix et en améliorant l'accès à l'éducation et aux moyens de subsistance pour des communautés entières. 

En mettant en œuvre cette approche globale, les enfants sont moins vulnérables non seulement au recrutement, mais aussi à d'autres formes de violence communautaire ou familiale. L’association humanitaire adopte une approche holistique fondée sur les droits de l’enfant, il s’agit de s’attaquer aux causes profondes de la violence contre les enfants, de favoriser un environnement protecteur et de permettre aux enfants de se protéger. 

Vision du Monde travaille avec toutes les parties prenantes et fait le lien entre les différents acteurs partenaires (les agences gouvernementales, les associations et les organisations communautaires, ainsi que d'autres ONG) pour apporter une réponse efficace auprès des plus vulnérables et des enfants les plus exposés à la violence. 

Vision du Monde a pour objectif de :

  • Donner les moyens aux enfants d’être les principaux acteurs du changement, en leur offrant la possibilité d'améliorer leurs capacités de prise de décision et d'adaptation, et en promouvant la paix et la cohésion sociale.
  • Renforcer le rôle des familles et des soignants au sein des stratégies de protection de l’enfant en favorisant l’accès aux réseaux de soutien social, à l'assistance économique et sociale, à l'enregistrement universel des naissances et à d'autres solutions de soutien familial.
  • Travailler avec les communautés pour s'attaquer aux causes profondes de la violence contre les enfants, notamment l'inégalité, les systèmes de protection sociale inadéquats, le manque d'opportunités économiques, les conflits et l'instabilité, et les comportements, croyances et pratiques néfastes qui tolèrent et propagent la violence.

 

Réinsertion des enfants soldats

Notre association pour la protection des enfants met également en place des programmes de réinsertion pour soutenir les anciens enfants soldats en les aidant à retrouver une vie normale. La réhabilitation des enfants dans leur famille et leur communauté est une étape cruciale pour le bien-être des anciens enfants soldats et contribue à briser le cercle vicieux de la violence.

Dans le monde, plusieurs programmes ont été mis en place par l’ONG internationale :

  • Le projet « Children as Peacebuilders » en République centrafricaine a travaillé avec plus de 5 000 enfants vulnérables, y compris d’anciens enfants soldats, pour faire une campagne contre le recrutement d'enfants, améliorer l'accès à l'éducation et aux moyens de subsistance et promouvoir la paix auprès des enfants touchés par le conflit.
    Grâce à ce projet, des clubs de paix pour enfants ont été créés, réunissant des enfants chrétiens et musulmans, pour travailler sur la résolution des conflits, le pardon, l’expression non violente et la participation civique. Les enfants touchés par le conflit reçoivent également une aide pour accéder à l’éducation, et les anciens enfants soldats ont été réintégrés dans leurs communautés.
     
  • Au Soudan du Sud, en partenariat avec l'UNICEF et le ministère de l'Éducation, World Vision a pu assurer ces dernières années la réinsertion de plus de 600 enfants et la prise en charge dans des centres de soin provisoires d’enfants non accompagnés, séparés de leurs familles. World Vision a mis en place un accompagnement par des travailleurs sociaux, des conseils personnalisés et un soutien psychosocial pour les enfants survivants de violence sexuelle.
     
  • Dans l'est de la République démocratique du Congo, à Butembo dans la région du Nord Kivu, le Rebound Project soutient chaque année 80 enfants anciennement associés aux groupes armés et au commerce du sexe. Les enfants sont réintégrés dans la vie communautaire grâce à un soutien psychosocial, à des cours de compétences pratiques et à une formation professionnelle de base. 

À la fin du programme, les participants reçoivent de petites subventions pour lancer une entreprise. Le projet vise également à renforcer les systèmes locaux de protection de l'enfance et soutient le regroupement familial et le placement temporaire dans des familles d'accueil si nécessaire.

Briser le cercle vicieux de la violence contre les enfants est compliqué. Via ses programmes de parrainage, Vision du Monde assure la réintégration des anciens enfants soldats dans la société. L’association lutte au quotidien contre les causes profondes de la violence en offrant aux enfants un accès à l'éducation et aux soins de santé, en les aidant à protéger et défendre leurs droits et en leur donnant le pouvoir de choisir leur avenir. Grâce aux parrains et marraines, l’ONG humanitaire peut agir au plus près des populations.
 

Vous aussi, agissez, parrainez un enfant.