Enfants qui se lavent les mains

Journée mondiale des toilettes

Qu’est-ce que la journée mondiale des toilettes ?
6 novembre 2019

Tous les ans, le 19 novembre est consacré à la Journée Mondiale des Toilettes : un sujet qui peut faire sourire mais qui est pourtant vital et qui révèle la persistance d’une importante crise de l’assainissement à travers le monde. Aujourd’hui 60% de la population mondiale - soit 4,5 milliards de personnes - ne dispose pas de toilettes à la maison et une école sur cinq ne possède pas d’installations sanitaires.  

Quelles sont les problématiques d’accès aux toilettes dans le monde ? 

Les pays membres des Nations Unies se sont engagés à relever 17 objectifs de développement durable d’ici à 2030, dont « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». De nombreux chiffres alarmants témoignent de la persistance de la crise mondiale de l’assainissement dans laquelle nous nous trouvons : 

  • Environ 60 % de la population mondiale – soit 4,5 milliards de personnes – n’a pas de toilettes à la maison ou dispose de toilettes qui ne permettent pas une gestion hygiénique des excréments.
  • 892 millions de personnes dans le monde pratiquent la défécation à l’air libre et sont privées de sanitaires - les matières fécales ne sont donc ni recueillies ni traitées.
  • 1,8 milliard de personnes boivent de l’eau potable non améliorée sans protection contre la contamination par des matières fécales.
  • Dans l’ensemble, 80 % des eaux usées résultant des activités humaines retournent dans l’écosystème sans avoir été traitées ou réutilisées.
  • Une école sur cinq dans le monde ne dispose pas de toilettes - un problème encore plus grave pour les filles pendant la période de menstruation.
  • 900 millions d'écoliers dans le monde ne disposent pas d'installations pour se laver les mains - ce qui favorise la propagation de maladies mortelles.

Source : ONU

Les toilettes peuvent-elles sauver des vies ? 

L’accès aux toilettes constitue un enjeu sanitaire mondial. D’une eau contaminée découlent de nombreuses maladies, telles que le choléra, le paludisme, le saturnisme ou bien les diarrhées qui tuent encore chaque jour 1 000 enfants de moins de 5 ans. Les toilettes sauvent des vies car elles empêchent la propagation de maladies mortelles causées par les excréments humains. L’impact d’une telle exposition aux matières fécales humaines a des effets dévastateurs sur la santé publique, les conditions de vie et de travail, la nutrition, l’éducation et la productivité économique dans le monde.

L’accès aux toilettes peut-il permettre l’éducation des filles ? 

L’accès à l’eau potable, aux installations sanitaires et aux pratiques d’hygiène est essentiel pour les enfants à l’école et particulièrement pour les filles. La consommation d’une eau non potable et le manque d’accès aux toilettes augmentent les risques de maladies liées à l’eau et empêchent ainsi les enfants de rester à l’école. C’est encore plus compliqué pour les filles qui, lorsqu’elles ont leurs règles, ne peuvent avoir accès aux toilettes ou à des toilettes non mixtes à l’école. Bien souvent elles préfèrent rester à la maison et s’éloigner des bancs de l’école pour éviter les situations embarrassantes et les problèmes d’hygiène qui y sont liés.   Lorsqu’elles peuvent avoir accès à des installations sanitaires décentes, 11% des filles en plus vont à l’école. 

Comment l’ONG Vision du Monde agit-elle durablement pour l’accès à l’eau potable, aux systèmes d’assainissement et aux pratiques d’hygiène ?

À travers le partenariat World Vision, Vision du Monde est un expert international dans l’accès à l’eau et aux systèmes d’assainissement. Toutes les 10 secondes, l’ONG humanitaire donne accès à l’eau potable à une nouvelle personne. 
En 2018, à travers le partenariat World Vision : 

  • 4 millions de personnes ont eu accès à l’eau potable ;
  • 2,8 millions de personnes ont eu accès des systèmes d’assainissement améliorés ;
  • 5 millions de personnes ont pu développer de meilleures pratiques d’hygiène.

À travers ses 17 programmes de développement dans 12 pays, Vision du Monde place l’accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement au cœur de son action pour améliorer durablement la santé des femmes et des enfants. Fournir de l’eau potable aux communautés qu’elle soutient permet d’améliorer considérablement l’accès à l’éducation et le développement économique. Les enfants ne sont plus obligés de parcourir de longue distance quotidiennement pour aller chercher de l’eau et peuvent alors rejoindre les bancs de l’école. Les femmes quant à elles se voient également libérées de la pénible corvée d’eau et ont davantage de temps pour se consacrer aux activités génératrices de revenus pour subvenir aux besoins de leur famille.

Vision du Monde sensibilise et forme les communautés aux différentes pratiques d’hygiène qui découlent de l’accès à l’eau telles que le lavage des mains au savon. L’installation de toilettes est une condition indispensable à l’amélioration durable des conditions de santé des populations. Parmi la mise en place de systèmes d’assainissement, la gestion et le traitement des déchets ménagers constitue un sujet clé dans la lutte contre l’insalubrité. Vision du Monde met un point d’honneur à équiper les centres de santé et les écoles en toilettes non mixtes et décentes, et en installations de lavage de mains adéquates. Ces installations doivent correspondre aux besoins des femmes et des filles et être accessibles aux populations vivant avec un handicap. 

En parrainant un enfant, vous pouvez vous aussi lui permettre de grandir en bonne santé en ayant accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement.