Invasion de criquets en Afrique de l’Est

Des millions de personnes en insécurité alimentaire

L’Afrique de l’Est est touchée par la plus importante invasion de criquets des 70 dernières années. Vision du Monde se préoccupe de l’impact de ces nuisibles sur l’insécurité alimentaire des populations vulnérables au sein des contextes fragiles et ruraux.
Cette invasion de criquets fait peser un risque de famine, dans une région où déjà 25 millions de personnes sont actuellement confrontées à de graves pénuries alimentaires. Ces 25 millions de personnes représentent 20% du nombre total d’individus dans le monde ayant besoin d’une aide alimentaire d’urgence.La reproduction printanière de ces criquets intensifie la crise et fait peser un risque encore plus grand concernant les pertes sur les cultures et les pâturages.
 

Aujourd’hui on estime que les criquets ont infesté plus de 800 000 hectares en Ethiopie, au Kenya, en Ouganda, au Yémen et  en Somalie laissant plus de 12 millions de personnes en insécurité alimentaire.

Sur France Inter, Raphaële Vauconsant, Responsable des relations extérieures,
alerte sur l’insécurité alimentaire en Afrique de l’Est, conséquence de l’invasion de criquets

Logo France Inter

D’où vient cette invasion de criquets en Afrique de l’Est ?

Les criquets sont parmi les espèces migratoires les plus néfastes. Ils ont la capacité de changer leur comportement ainsi que leur apparence en fonction de l’environnement dans lequel ils se trouvent. Ils se développent et se déplacent en essaim à une vitesse impressionnante recouvrant ainsi 300 kilomètres par jour selon la direction du vent. Les conditions climatiques de l’Afrique de l’Est marquées par de fortes pluies sont actuellement favorables à la reproduction des criquets.
L’invasion a commencé en Somalie et a peu à peu atteint la région d’Amhara, la région des nations, ainsi que la région d’Oromia en Ethiopie. Au Kenya, ils recouvrent désormais une grande partie du pays qui s’étend du nord est au nord-ouest en passant par le centre. En Tanzanie, le Mont Kilimandjaro est affecté ainsi que la région Karamoja en Ouganda.

L’invasion a désormais atteint le Soudan du Sud et le sud du Soudan. Les criquets risquent de continuer à se reproduire et à s’étendre et ainsi atteindre l’Afrique de l’Ouest. 
 

 

Quelles conséquences pour les populations ?

Un essaim de criquets présent sur 1km2 détruit en une journée les récoltes permettant de nourrir 35 000 personnes.


Cette invasion de criquets est considérée comme une réelle urgence humanitaire. Dans les prochains mois, les conséquences de cette crise risquent de se faire ressentir de manière disproportionnée, venant ainsi mettre à mal les progrès réalisés ces dernières années en matière de lutte contre la faim et la pauvreté. L’insécurité alimentaire provoque des mouvements migratoires et amplifient les tensions dans des environnements déjà fortement touchés par l’insécurité et la vulnérabilité.
L’élimination des criquets pèlerins s’appuie essentiellement sur la détection et la prévention des zones qui pourraient être infestées. Or, ce travail a été ralenti par la crise COVID-19 et s’est avéré impossible dans certains endroits en raison des conflits ethniques qui sévissent et s’aggravent.
 

Intervention de notre association contre les criquets

Quelles sont les besoins sur le terrain pour faire face à l’invasion de criquets ?

Les équipes locales de Vision du Monde présentent dans les pays touchés par cette invasion de criquets se mobilisent au côté de la FAO et des gouvernements pour venir en aide aux populations. Il s’agit de :  

  • Détecter les essaims de criquets pour prévenir la création de nouveaux essaims dans des zones d’autant plus vulnérables.
  • Protéger les moyens de subsistances des agriculteurs et des éleveurs et s’assurer qu’ils disposent du soutien nécessaire pour relancer leur production et se nourrir.
  • Aider les populations à se reconstruire et les accompagner vers la résilience.

 

Vous pouvez vous aussi soutenir les populations touchées par l’insécurité alimentaire en Afrique de l’Est.