Enfants qui jouent avec l'eau

Eau potable : les fondations d'un monde plus juste

Luttons ensemble pour l'accès à l'eau pour les communautés les plus vulnérables
20. février 2019

Lorsque vous marchez ou courez pour l’accès à l’eau potable avec la Global 6K for Water de Vision du Monde, vous aidez à poser les fondations pour combattre les injustices à travers le monde.

Découvrez trois problématiques sociales positivement impactées par l’accès l’eau potable au sein d’une communauté.

 

Pauvreté extrême

L’eau et la pauvreté sont indéniablement liées. Les maladies liées à l’eau sont une menace constante pour la santé, tenant la population à l’écart du marché du travail et donc constamment dans la pauvreté. Les Nations Unies estiment que l’Afrique sub-saharienne perd à elle seule 200 millions d’heures par jour à aller chercher de l’eau !
Quand les populations ont accès à l’eau potable et à des installations sanitaires adéquates, le taux d’emploi augmente, les enfants vont à l’école et les communautés s’épanouissent. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement, ainsi que la sensibilisation aux mesures d’hygiène, permettent, aux femmes notamment, d’aller à l’école ou de travailler en restant en bonne santé.

 

Éducation

Quand les enfants d’une communauté ne peuvent pas se rendre à l’école, le cercle vicieux de la pauvreté continue. On estime à 227 millions le nombre de jours d’école perdus chaque année pour cause de maladies liées à l’eau. De nombreux enfants ne peuvent pas aller à l’école car ils souffrent de diarrhée ou d’autres maladies évitables avec l’accès à une eau propre. Les enfants, et particulièrement les filles, doivent également aider leurs familles à puiser de l’eau, ce qui les empêche de se rendre en classe. De plus, les jeunes filles sont obligées de manquer l’école tous les mois lors de leurs menstruations quand elles ne disposent pas d’installations sanitaires appropriées.

 

Trafic d’êtres humains

Dans les pays en voie de développement, les filles et les femmes sont chargées d’aller puiser de l’eau pour toute leur famille. En moyenne, elles marchent 6 km, parfois plusieurs fois par jour. Elles s’éloignent de leur village et se mettent en danger car elles risquent d’être attaquées, kidnappées, et vendues pour le trafic d’êtres humains.
Fournir de l’eau potable dans ces villages permet aux filles d’éviter leurs allers-retours journaliers à travers des régions isolées et dangereuses et ainsi d’assurer leur protection.

Femmes qui vont chercher de l'eau dans un ravin

Les combats contre la pauvreté extrême, le trafic d’êtres humains, ou la lutte pour l’accès à l’éducation sont loin d’être achevés. Nous ne pouvons pas individuellement mener toutes les batailles, mais nous pouvons y arriver ensemble…

 

Vision du Monde met son expertise au service des enfants pour qu'ils aient tous accès à l'eau potable et grandissent en bonne santé.