Crise migratoire au Venezuela | Vision du Monde
urgence-venezuela

Crise migratoire au Venezuela : venez en aide aux familles !

La crise migratoire au Venezuela nécessite une réponse humanitaire d’urgence.
3. janvier 2019

Alors que le nombre de migrants vénézuéliens enregistrés sur le sol des pays voisins s’élève à 2,6 millions, les Nations Unies quant à elles estiment entre 4 et 8 millions le nombre de personnes ayant quitté le pays au cours des trois dernières années. 

Le Venezuela fait face aujourd’hui à une forte inflation, un repli politique et économique ayant pour conséquence la fermeture des marchés, un taux de chômage élevé ainsi qu’une raréfaction des denrées alimentaires, des produits de première nécessité, des médicaments et des sources d’énergie.  
Face à la misère et à la violence grandissante, de nombreuses familles se voient contraintes de parcourir de grandes distances jusqu’aux pays voisins arrivant alors épuisées, malades, affamées, et en proie aux divers trafics illégaux. 

Tous les jours, environ 35 000 Vénézuéliens quittent leur pays. La Colombie accueille aujourd’hui plus d’un million de Vénézuéliens, suivie par le Pérou avec 500 000 migrants, l’Equateur avec 221 000 et le Brésil avec 154 000. Ces nombreuses familles de réfugiés se retrouvent alors sans nourriture, sans vêtement, sans abris et sans accès à l’éducation. Cela les rend donc fortement vulnérables face aux divers trafics, à l’exploitation économique, et aux attaques xénophobes. 

En raison des besoins humanitaires importants et de la situation qui ne cesse de se détériorer au Venezuela, les équipes locales de World Vision apportent une aide transfrontalière répartie entre la Colombie, l’Equateur, le Pérou et le Brésil en travaillant de manière étroite avec les organisations locales et les Nations Unies. L’objectif est d’apporter une réponse adaptée aux contextes et au plus près des besoins des migrants en privilégiant l’inclusion socio-économique pour les plus vulnérables. 

  • En Colombie, une campagne de vaccination contre la rougeole a été développée. Les équipes locales travaillent quotidiennement pour la protection et l’éducation des enfants, l’accès à une bonne alimentation en fournissant de nombreux moyens de subsistances aux familles à travers le projet « Espoir sans frontières ». Le travail avec les représentants religieux au plus près des communautés locales est essentiel. 
  • L’Equateur fournit des coupons aux familles qui peuvent les échanger contre de la nourriture, des médicaments et des kits d’hygiène. Les équipes de World Vision travaillent en collaboration avec les organisations locales pour permettre aux familles de développer des ressources et devenir autonomes. 
  • Au Pérou, les équipes de World Vision travaillent à la frontière pour aider à la migration de plus de 2000 Vénézuéliens chaque jour. Elles fournissent des abris incluant des zones de protection pour les enfants et sensibilisent contre la xénophobie et le harcèlement. Une protection sanitaire est mise en place pour les enfants. 
  • En partenariat avec l’UNICEF les équipes brésiliennes de World Vision ont installé 6 espaces de protection pour les enfants au sein des refuges qui ont permis la protection de milliers d’enfants de 3 à 12 ans. A leur arrivée les familles reçoivent un kit de produits de première nécessité. 
     
refugies-venezuela-crise-migratoire

Aujourd’hui, nous lançons un appel aux dons pour pouvoir continuer à apporter une aide d’urgence encore plus grande et durable. Votre soutien permettra de financer des programmes sur 9 mois pour assurer la protection des enfants, l’accès à l’éducation et l’inclusion socio-culturelle des familles migrantes.