Crise des Rohingyas : quelle aide après l’urgence ?

Installés dans la région de Cox’s Bazar au Bangladesh, les réfugiés rohingyas vivent dans des habitations de fortune depuis plus de quatre ans. Une situation précaire qui menace la qualité de vie des réfugiés comme celles des populations locales. Depuis le début de la crise, Vision du Monde soutient l’ensemble des populations victimes de ce conflit via son aide d’urgence et continue d’agir sur le terrain pour améliorer leurs conditions de vie.

Réfugiés rohingyas : une crise qui dure

En août 2017, plus de 720 000 Rohingyas fuyaient la Birmanie et les violentes répressions exercées sur leur communauté par l’armée birmane. Aujourd’hui, plus de 880 000 réfugiés rohingyas sont installés dans le district de Cox’s Bazar au Bangladesh, dont plus 600 000 personnes au sein du camp de Kutupalong.

Considérée comme l’une des minorités les plus persécutées au monde par l’ONU, les migrants rohingyas sont apatrides et n’ont toujours pas le statut de réfugiés. À l’heure actuelle, l’instabilité politique en Birmanie ne leur permet pas non plus d’espérer quitter les camps de réfugiés bondés et insalubres de Cox’s Bazar pour construire une nouvelle vie.

Vision du Monde aide les populations Rohingya

L’aide d’urgence apportée par Vision du Monde

Depuis le début de la crise, Vision du Monde aide les populations persécutées. Les partenariats locaux et les liens établis de longues dates avec les leaders et les autorités sur place ont permis à l’ONG humanitaire d’agir dans des endroits très fermés. C’est le cas dans l’État du Rakhine au Myanmar, mais aussi au Bangladesh auprès des réfugiés et des populations locales. Vision du Monde, via le partenariat international World Vision, a notamment pu distribuer plus de 4 000 tonnes de nourriture à plus de 40 000 personnes entre décembre 2017 et juillet 2018.

Aujourd’hui, l’ONG continue de soutenir les populations déplacées en distribuant une aide alimentaire, des abris, en aidant à la construction de toilettes et de puits et en proposant une activité génératrice de revenus aux personnes sur place. Vision du Monde soutient également les personnes déplacées via la mise en place d’un soutien psychosocial, d’espaces de suivi et de sensibilisation à la santé, notamment à la COVID-19. Des programmes de formation aux compétences professionnelles sont également proposés afin que chacun et chacune puisse continuer à construire un avenir.

Vision du Monde accompagne aussi les populations locales

Les réfugiés ne sont pas les seuls à subir cette crise humanitaire majeure. C’est pourquoi Vision du Monde vient également en aide aux populations locales impactées par la crise.

Khadiza, 35 ans, a notamment pu bénéficier de l’aide de Vision du Monde. Cette veuve, mère de cinq enfants, vit dans le sous-district de Teknaf, à Cox's Bazar, dans le sud-est du Bangladesh. Dans cette région déjà appauvrie, l’arrivée massive de réfugiés rohingyas en août 2017 a exacerbé les pressions sur les communautés locales. Les prix des produits alimentaires de base ont explosé et la concurrence pour les emplois agricoles et autres emplois non qualifiés s'est accrue, entraînant une baisse des salaires pour l’ensemble de la population.

femme rohingyas portant un enfant dans ses bras

Les personnes les plus vulnérables ont alors reçu une aide financière afin d'atténuer la hausse des prix des ressources locales. Grâce à cette aide financière, Khadiza a pu investir dans l’éducation de ses enfants « Je suis pauvre. Mais je veux qu'ils soient éduqués. Seule l'éducation peut transformer leur vie de manière positive » déclare-t-elle.

En plus des frais de scolarité, Khadiza a également investi une partie de son argent dans l’agriculture. Suite au décès de son mari, elle a commencé cette nouvelle activité qui lui permet de nourrir ses enfants. « J'ai planté du piment, des pommes de terre et des oignons. Je peux avoir suffisamment de récoltes à partir d’aujourd’hui jusqu'à l'année prochaine », se réjouit Khadiza.

Le projet d’aide au développement de Vision du Monde accompagne plus de 16 000 personnes vulnérables au sein des districts d'Ukhiya et de Teknaf. Cette aide permet de répondre à leurs besoins fondamentaux mais aussi de leur donner les moyens d’envisager un avenir.

Vous aussi, venez en aide aux Rohingyas.

Vous pourriez aussi être intéressé par...