Conflit en Ukraine : la faim dans le monde risque d’augmenter

Le réseau World Vision International, dont Vision du Monde fait partie, a alerté sur le fait qu’en plus de dévaster la vie de millions de personnes sur place, le conflit en Ukraine risque fortement d’aggraver également la crise de la faim dans des dizaines de pays.

En plus d’être présents sur le terrain en Ukraine et dans les pays voisins, World Vision International apporte également son soutien à des millions d'autres personnes subissant les impacts des conflits, du changement climatique et de la COVID-19.  

« Le conflit en Ukraine a entraîné une flambée du prix mondial du blé, qui a atteint son niveau le plus élevé depuis 2008, année où le monde a connu sa dernière grande crise des prix alimentaires. Cela s'explique par le fait que la Russie et l'Ukraine exportent 29 % - soit près d'un tiers - du blé mondial. Le blé est une denrée essentielle, fournie à ceux qui connaissent ou risquent de connaître la famine », a déclaré Amanda Rives, Directrice du développement des ressources dans la gestion des catastrophes chez World Vision International. 

Le Directeur général du Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations unies, David Beasley, a récemment déclaré qu'étant donné que la moitié PAM céréales du PAM proviennent de la zone Ukraine-Russie, le conflit pourrait empêcher l'organisation de fournir 120 millions de personnes parmi les plus vulnérables au monde. World Vision International étant le principal partenaire du PAM, nous sommes extrêmement inquiets pour les millions de personnes, déjà au bord de la famine. L’agence humanitaire appelle la communauté internationale à veiller à ce que la baisse des distributions, dû aux effets secondaires de ce conflit, soit évitée.  

 

Distribution de nourriture
Distribution de nourriture en Afghanistan

Amanda Rives s’inquiète, « L'année dernière, l'impact de la COVID-19 a déjà forcé les gouvernements donateurs à réduire le financement de l'aide alimentaire pour les personnes les plus pauvres et les plus affamées du monde. Maintenant, le conflit en Ukraine est susceptible de conduire à un risque supplémentaire. Les familles qui ont été contraintes de fuir leur foyer dans des pays comme l'Afghanistan, la Syrie ou le Sud-Soudan, souvent en raison de conflits, dépendent désormais de ce soutien nutritionnel pour survivre. Et cette aide alimentaire très élémentaire pourrait être encore réduite si la communauté internationale n'agit pas maintenant. »

"Alors que le monde entier a les yeux rivés sur la crise en Ukraine, une autre crise silencieuse se déroule : la famine. Des millions de personnes en souffre, et nombre d’entre elles sont des enfants, qui ont été contraints de fuir leur foyer en raison d'un conflit et n'ont, de ce fait, que peu ou pas d'accès à la nourriture", a déclaré Amanda Rives. "Maintenant, le conflit en Ukraine signifie que les rations vitales qu'ils reçoivent actuellement pourraient être encore réduites, voire complètement supprimées. Ces enfants ont besoin d’un soutien international immédiat pour s'assurer qu'eux aussi survivent !", alerte-t-elle. 

Ensemble, nous pouvons les protéger.

Vous pourriez être intéressé par...