Conflit du Haut-Karabakh : quelle situation humanitaire en Arménie ?

Le 27 septembre 2020, un important conflit armé éclate à nouveau dans la région du Haut-Karabakh, un territoire disputé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Le 10 novembre un accord de cessez-le-feu est signé par les deux pays qui s’opposent et la Russie. Ces 6 semaines de conflits laissent derrière elles une forte instabilité dans la région et d’importants besoins humanitaires.
Parmi les 1 600 blessés dénombrés, 150 sont des civiles.

Plus d’un mois après la fin de la deuxième guerre du Karabakh et le déploiement de 1 960 casques bleus russes dans la région, plus de 90 000 Arméniens du Haut-Karabakh ont fui vers l’Arménie où ils se retrouvent bien souvent sans nourriture, ni produits d’hygiène et vêtements chauds.

Depuis les premiers jours du conflit, via le Partenariat International World Vision, les équipes locales de Vision du Monde répondent aux besoins des familles réfugiées en Arménie avec l’objectif de déployer massivement cette aide pendant et après le conflit. 
 

Quelle est la situation humanitaire en Arménie ?

Des millions de familles ont fui les conflits et la région du Haut-Karabakh pour trouver refuge en Arménie. En raison des accords de cessez-le-feu, certaines d’entre elles ne peuvent plus regagner leurs maisons dans le Haut-Karabakh et nécessitent alors une aide de long-terme pour s’intégrer, avoir accès à un emploi et se reconstruire.

Parmi les personnes arrivées sur le territoire arménien, on dénombre des cas d’enfants non accompagnés. De plus, les spécialistes de la protection de l’enfance déplorent de nombreux cas d’enfants de la région du Haut-Karabakh sans certificat de naissance.

Ces familles sont pour le moment accueillies dans des hôtels ou chez des proches se retrouvant ainsi en promiscuité dans des lieux de vie peu adaptés, là où le respect des gestes barrières pour se protéger de la COVID-19 demeure compliqué. 

En Arménie, les infrastructures de santé sont débordées entre la hausse du nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 et la prise en charge des milliers de soldats blessés dans la zone de conflit. Une fois de plus la pandémie vient exacerber la vulnérabilité d’un pays en crise. 

  • Plus de 77 % des enfants n’ont pour l’instant plus accès à l’éducation 
  • Près de 80 % des familles n’ont pas d’argent pour s’acheter de la nourriture
  • Plus de la moitié des personnes ont besoin d’un accompagnement psychosocial 
     

Quelle est la réponse d’urgence déployée par Vision du Monde ?

Via le Partenariat international World Vision, Vision du Monde déploie son aide humanitaire d’urgence pour venir en aide à 9 000 familles affectées par les conflits, dont celles arrivées du Haut-Karabakh ayant trouvé refuge en Arménie, celles accueillants les personnes déplacées par les conflits, et les plus vulnérables qui subissent les conséquences du conflit en Arménie.

L’aide mise en place s’articule autour d’un soutien matériel et de services mis en place auprès des familles affectées par les conflits. L’association mène également un travail de plaidoyer auprès des décideurs et des parties prenantes sur le terrain dans un objectif de collaboration autour de la réponse humanitaire apportée aux enfants et aux familles. 

  • Les équipes locales de Vision du Monde ont déjà pu apporter une aide concrète et une assistance à plus de 7 000 enfants. 
  • Plus de 1 700 familles ont reçu une aide alimentaire et d’autres produits de première nécessité
  • Près de 200 familles ont bénéficié d’un soutien psychosocial

En Arménie, les équipes de Vision du Monde restent à l’écoute de la situation et des besoins humanitaires pour y répondre au mieux. Elles accompagnent les familles affectées par le conflit pour qu’elles puissent avancer et se reconstruire. 

Aidez-nous à leur venir en aide.