Comment aider les plus vulnérables face à la pandémie COVID-19 ?

La pandémie COVID-19 constitue un risque majeur pour les plus vulnérables au cœur des pays en développement. Sans action mondiale d’envergure, l’impact de la crise coronavirus risque d’enrayer les énormes progrès réalisés jusque-là pour lutter contre la mortalité infantile et réduire l’extrême pauvreté partout dans le monde. Face à ce constat préoccupant et pour la première fois au cours des 70 ans d’existence du partenariat international World Vision, Vision du Monde prend part à une réponse d’urgence d’envergure pour venir en aide à 72 millions de personnes dans 70 pays. 

Quels sont les impacts de la crise COVID-19 sur les plus vulnérables ?

Le COVID-19 fait des ravages dans le monde entier, menaçant de renverser des nations, des communautés et des familles. Les enfants vulnérables sont parmi les plus exposés à ses effets dévastateurs. 30 millions d’entre eux sont menacés par les effets indirects de la crise du coronavirus. Les systèmes de santé fortement fragilisés, voire inexistants dans certaines régions, sont rapidement saturés. De nombreuses personnes risquent de ne pas être prises en charge pour d’autres maladies par manque de place dans les centres de santé ou bien par peur d’être contaminées par le COVID-19 lors d’un passage à l’hôpital. 


Cette crise sans précédent et les mesures de distanciation sociale mises en place exposent de nombreuses familles à une insécurité alimentaire accrue. On estime que les cas de malnutrition pourraient augmenter de 40%. En effet de nombreux ménages vivent de l’économie informelle qui s’est alors stoppée en raison du confinement, plongeant ainsi les enfants et leurs parents en situation de grande précarité. Les ressources financières viennent à manquer et les marchés sont fermés : une situation qui rend difficile la vente de la production agricole, principale ressource des ménages en milieu rural, ainsi que l’achat des denrées alimentaires.

Selon le programme alimentaire mondial des Nations Unies, plus de 320 millions d’enfants répartis dans 120 pays, ne mangent pas à leur faim car ils se retrouvent privés des repas dont ils bénéficiaient à l’école. D’autres services d’aides sont quant à eux momentanément fermés en raison des mesures de distanciation sociale, renforçant ainsi l’insécurité alimentaire.


Les systèmes scolaires et de protection des enfants atteignent un point de rupture, exposant des milliers d'enfants à un risque accru d'abus, de négligence, d'exploitation sexuelle et de travail des enfants. Les appels aux numéros de protection de l’enfance ont augmenté de façon significative à travers le monde pendant le confinement. 


Si nous n'agissons pas, les résultats pourraient être catastrophiques pour cette génération, dès maintenant et à l'avenir. Le risque d'annuler des années de progrès dans certains des endroits les plus pauvres du monde est réel. Sans action mondiale, les énormes avancées réalisées pour sauver des vies et réduire la pauvreté au cours des 30 dernières années seront inversées et cette pandémie rendra des millions de filles et de garçons plus pauvres, affamés, malades, moins éduqués et exposés à plus de violence et d'abus.
 

Vision du Monde met en place une réponse humanitaire d’envergure face à la pandémie COVID-19

Via le partenariat international World Vision, Vision du Monde déploie pour la première fois de son histoire la plus grande réponse humanitaire d’urgence. Il s’agit de venir en aide à 72 millions de personnes dans 70 pays, dont 36 millions d’enfants.


L’ONG a pu réagir au plus vite en s’appuyant sur l’expertise de ses équipes locales et le lien qu’elles entretiennent au quotidien avec les communautés et les institutions pour répondre au plus près des besoins exprimés. Ce plan d’aide d’urgence a déjà permis d’aider plus de 22 millions de personnes dont près de 9 millions d’enfants : 

  • 14 millions de personnes ont été sensibilisées aux risques liés aux virus et aux gestes barrières pour s’en protéger
  • 27 000 soignants au cœur des communautés ont été formés et soutenus pour répondre à la pandémie
  • Plus de 1 400 000 personnes ont reçu du matériel de protection 
  • Près de 60 000 soignants ont reçu des équipements personnels de protection 
  • Près de 20 000 leaders religieux ont participé à la sensibilisation et ont diffusé les messages de prévention pour protéger les populations du virus 
  • Près de 1 400 000 personnes ont reçu une aide alimentaire
  • Plus de 6 millions de dollars ont été distribué comme aide financière et sous forme de coupons aux familles les plus vulnérables 
  • 43 mesures politiques ont été mises en place à l’échelle mondiale, régionale et nationale pour améliorer la réponse face au COVID-19 grâce aux actions de plaidoyer
     
Notre mission : protéger les enfants

Vision du Monde intensifie aujourd’hui son aide d’urgence sur les 18 prochains mois pour limiter les impacts négatifs indirects de la crise COVID-19 sur les enfants les plus vulnérables et leurs familles. Le défi est de venir en aide à toujours plus de personnes partout dans le monde pour répondre aux besoins des communautés qui sont nombreuses à être davantage fragilisées.

L’extrême pauvreté et l’insécurité alimentaire sont les répercussions immédiates de cette crise. Ce sont aujourd’hui plus de 37 000 membres des équipes du partenariat international World Vision qui travaillent activement pour faire face à la pandémie, mobilisant ainsi 220 000 personnels de santé, leaders religieux et éducateurs au cœur des communautés.

Pour répondre à la faim grandissante et à la perte d’un grand nombre d’activités génératrices de revenus, l’ONG humanitaire continue de soutenir 54 000 groupes d’épargne dans 34 pays. Cette approche bénéficie actuellement à plus d’un million de personnes dont 70% sont des femmes. 

Le soutien scolaire et la protection des enfants est également au cœur des actions de Vision du Monde. L’association apporte un soutien psychosocial aux enfants et à leur famille. Elle sensibilise davantage aux violences dont ils peuvent être victimes, et renforce les services de protection de l’enfance. 

Poursuivre l’aide humanitaire pendant le confinement est essentiel pour soutenir les populations et renforcer les capacités des centres de santé. Vision du Monde poursuit également la sensibilisation des populations via les leaders religieux et son approche des Canaux de l’Espoir, mise en place pour faire face aux virus Ebola et Zika, adaptée au contexte de pandémie COVID-19. 8 000 leaders religieux ont été mobilisés pour diffuser les messages de prévention via WhatsApp et atteindre jusqu’à 80 000 autres leaders religieux sur tous les continents.

Fort de ses 70 ans d’expérience, le partenariat World Vision agit dans les contextes les plus fragiles tels que les camps de réfugiés, les bidonvilles, les zones de conflit, là où la pandémie peut avoir des conséquences dramatiques. De l'épidémie du sida, à la famine en Ethiopie, en passant par les crises des réfugiés et les catastrophes naturelles, l’ONG humanitaire est toujours présente pour faire face aux nouveaux défis que le monde rencontre.

Vous pouvez nous aider à combattre le COVID-19 !